mardi 30 juin 2020

Frankly in love






Titre VO : Frankly in love

Auteur : David Yoon
Édition : Albin Michel
Genre : Jeunesse, contemporain
Pagination : 502 pages
Parution : Mars 2020
Prix : 19,9 




Résumé : Frank-Li est un Limbo, terme de son invention pour désigner ces adolescents tiraillés entre leur héritage coréen et leur éducation à l’américaine. En ce qui concerne sa vie amoureuse, ses parents n’ont qu’une règle : sa petite amie sera coréenne. Quand Frank s’entiche de Brit, l’intelligente, la merveilleuse, la… blanche Brit, les problèmes s’annoncent. Voyant qu’une autre Limbo, Joy, vit une situation similaire, Frank a une idée : pourquoi ne pas feindre une relation avec Joy, pour sauver les apparences face à papa-maman, et regagner sa liberté ? Le plan est parfait, mais on ne joue pas aussi facilement avec l'amour...

Avis : J'ai reçu ce livre grâce à la masse critique de Babelio et j'avais hâte de le lire surtout, qu'il traite d'un sujet important : le racisme. Frank Li est un Limbo, un américain d'origine coréenne. Ses parents, très attachés à la culture coréenne veulent que Frank se trouve une petite amie coréenne mais, le jeune homme ne rêve que d'une chose, pouvoir vivre sa relation au grand jour avec Brit, une américaine pure souche. Il va alors passer un pacte avec Joy, une autre Limbo. Ils vont faire semblant de sortir ensemble afin de pouvoir vivre leur vie mais, cet accord n'est pas sans risques.

Frankly in love est un livre frais, drôle, pétillant mais aussi touchant. Si toutes ces émotions sont présentes, c'est principalement grâce à la plume de David Yoon. Le récit est écrit comme si un ado de notre époque racontait sa vie avec un langage qui est approprié à ce contexte, ce qui rend le texte drôle et pétillant. Mais ce livre est également très poétique, c'est ce qui rend le tout touchant. Le tout est saupoudré d'un petit peu de culture pop, ce qui rend le récit un peu plus sympa et dans l'ère du temps. Même si tout est sympa, j'ai trouvé qu'il y avait quelques longueurs et répétitions. J'ai trouvé que Frank répétait souvent la même chose ce qui est parfois redondant. 

Comme je vous le disais, ce livre traite d'un sujet important : le racisme. Les parents de Frank font preuve d'un racisme effarant parce qu'il est banalisé et ancré dans leur quotidien. Il est basé sur des préjugés profondément ancrés mais surtout, sur un communautarisme qui les pousse à avoir peur des autres. Ils ont émigré aux Etats-Unis afin d'offrir un avenir meilleur à leurs enfants mais, ils demeurent intolérants envers ceux qui ne sont pas coréens. Leur communautarisme est tellement important, qu'ils n'acceptent pas l'autre et au final, ce sont mal intégrés dans leur nouveau pays. J'ai trouvé ahurissant de voir les parents Li si intolérants alors qu'eux-mêmes sont immigrés (parce que bien évidement, ils jugent les autres immigrés). Ce livre parle aussi du racisme contre les personnes noires mais également des violences policières, de la pauvreté et de l'immigration. Vous l'aurez compris, Frankly in love est un livre qui fait réfléchir. 

Même si ce livre traite de sujets importants, c'est également une romance. J'ai bien aimé lire une romance racontée par un garçon, ça change un peu. J'ai beaucoup aimé Frank, notre narrateur qui est drôle mais aussi touchant. Nous le suivons dans une période charnière de sa vie avec la fin du lycée et l'admission à l'université. Il a un peu de mal à combiner cette période et ses relations amoureuses conditionnées par ses parents. Frank vit donc une période difficile de sa vie. J'ai vraiment été triste pour lui parce que comme ses copains Limbos, il n'arrive pas à trouver sa place. Il ne se sent pas coréen alors qu'il est obligé de vivre dans cette culture à cause de ses parents mais, il n'est pas considéré comme un américain comme les autres. Il est tenu à l'écart par certains à cause de ses origines et d'un racisme sous-jacent. Du coup, Frank se questionne et il ne sait pas vraiment qui il est. Frankly in love est donc également un livre traitant de la quête identitaire d'un adolescent. Au fil du livre, on voit Frank se construire, évoluer afin de se trouver réellement. Même s'ils sont racistes, les parents de Frank on réussi à me toucher sur certains points. Ils ont eu une triste vie et ça m'a fait de la peine. Surtout que la relation qui noue les membres de la famille Li n'est pas extraordinaire. J'en ai été triste pour eux. Il y a beaucoup de non dit et un écart culturel important entre eux. En ce qui concerne les autres personnages, j'ai beaucoup aimé Q, le meilleur ami de Frank qui est génial. Il est vraiment à l'écoute et soutient Frank coûte que coûte. J'ai bien aimé Joy qui est drôle et pétillante. J'ai également beaucoup aimé les Limbos qui sont tous dans la même galère que notre protagoniste. Ils sont soudés face au communautarisme de leurs parents. 

Pour conclure, Frankly in love est un livre drôle et frais qui traite le racisme d'une très bonne manière. Frank est un personnage touchant auquel je me suis vraiment attachée. La fin de ce livre est poignante, j'ai pleuré à chaudes larmes. Je n'avais pas envie de quitter ces personnages merveilleux. J'ai vu sur Goodreads qu'une suite serait en préparation. Je suis vraiment curieuse de voir ce que ça peut donner mais j'ai aussi un peu peur. 


Ma note : 19/20 

"On a tous envie de pouvoir simplement aimer qui on veut." Ella Chang

"Si vous ne savez pas faire rire, apprenez. Travaillez ça comme une discipline universitaire. Si par malheur vous n'avez personne dans votre vie pour vous faire rire, lâchez tout et cherchez quelqu'un. Traversez le désert s'il le faut. Car on ne rit pas seulement pour s'amuser. Le rire est la profonde musique cosmique reliant tous les humains, celle qui dit ce que les mots sont incapables d'exprimer." Frank

"L'amour est une puissante main bleue qui s'abat sur vous depuis les cieux. Tout ce qu'on peut faire, c'est se rendre et prier pour ne pas faire une chute mortelle." Frank

mardi 23 juin 2020

Livre à la plage challenge


Hello, 

Aujourd'hui je vous retrouve afin de vous parler d'un tout nouveau challenge estival, le "Livre à la plage challenge", créé par Solivresse. Ce challenge se déroule du 20 juin au 31 août. Le but ? Se concocter une petite PAL bien sympa afin de passer un été riche en lecture. Sinon, il n'y a pas de règles particulières si ce n'est que le challenge se compose de 12 catégories et de 3 bonus. Il faut que les livres sélectionnés rentrent dans ces catégories. Assez de bavardages, je vous présente ma PAL estivale. 



Catégorie n°1 : The rest of the story : une suite de saga



Catégorie n°2 : Deep blue : Un livre avec une couverture bleue 


Catégorie n°3 : L'été où je suis devenue jolie : une romance


Catégorie n°4 : Mers mortes : un roman engagé 

 

Catégorie n°5 : Profondeurs de l'océan : jeunesse nostalgique


Catégorie n°6 : Je suis ton soleil : un roman feel-good


Catégorie n°7 : L'incroyable voyage de Coyote Sunrise : un roman avec un ou des voyages


Catégorie n°8 : Un été d'enfer : Un livre commençant par la lettre "E" comme été

 

Catégorie n°9 : Miguel dauphin rebelle : un livre comportant des animaux (fantastiques ou non)


Catégorie n°10 : Une vie entre deux océans : un roman dans l'intrigue se passe dans un pays étranger


Catégorie n°11 : Swimming pool : un titre de roman qui contient un mot en rapport avec l'été


Catégorie n°12 : La sirène : un roman fantastique ou fantasy

 

Bonus n°1 : In waves : une lecture graphique 


Dans ma PAL estivale, il y a 15 livres (j'ai choisi de ne pas prendre en compte les deux dernières catégories bonus). Franchement, je ne pense pas arriver à tout lire d'ici le 31 août mais bon, sait-on jamais (même s'il y a quelques belles briques). Je vais commencer par lire Les Belles (je voulais trop lire mais je ne savais pas trop où le mettre... Je ne sais même s'il rentre vraiment dans la catégorie dans laquelle il se trouve). Ensuite, pendant mes trois semaines de vacances en août, je lirai le tome 5 d'Outlander et ses 1 500 pages... Je vais également lire les livres qu'il me reste à découvrir pour le PLIB à savoir ; Les brumes de Cendrelune, La cité des Chimères, Je suis fille de rage et Félines. Comme tous les ans, je vais lire un tome de la saga Il était une fois, d'Eloisa James. Il me reste à lire le tome 5 et j'aurais terminé la saga (ce qui me rend triste, faut bien l'avouer). Pour le reste, je vais essayer d'en lire un maximum mais je ne sais pas trop lesquels je lirai. 


Je vous souhaite un bon été et de belles lectures :)

dimanche 14 juin 2020

50 nuances de grecs tome 1






Auteur : Jul et Charles Pépin
Saga : Tome 1
Edition : Dargaud
Genre : Bande-dessinée
Pagination : 81 pages
Parution : Novembre 2017
Prix : 19,99 





Résumé : Vous pensiez tout savoir de notre héritage gréco-latin ? Hercule à Acropôle-Emploi, Zeus chez son avocate pour négocier les pensions alimentaires, Icare lançant une compagnie aérienne low-cost ou le dieu Pan mis en examen pour ses liens avec un proxénète surnommé "Dionysos-la-Saumure" et vous comprendrez tout ce que la mythologie a encore à nous apporter ! 

Avis : Vous ne le savez peut-être pas mais je suis une grande fan de mythologie grecque. J'aime beaucoup ces histoires de dieux et héros qui ont façonné tant de choses dans notre monde moderne. Du coup, quand je peux lire des réécritures de ces mythes, je ne me prive pas. Cette BD sert d'encyclopédie. On apprend beaucoup de choses sur les mythes et les grands personnages de la mythologie tels que Zeus, Dionysos, Achille ou Ulysse à travers des planches de BD et accompagnées d'un texte explicatif, le tout avec beaucoup d'humour. Ce qui change, c'est que les mythes et les personnages antiques vivent entre Grèce antique et monde moderne si bien que les dieux sont en toges et spartiates tout en utilisant des téléphones portables ou encore des ordinateurs. Ils vivent sur l'Olympe mais doivent suivre les lois de Bruxelles, ils sont capitalistes et vivent une vie moderne. Ces réécritures sont très bien faites, elles sont ludiques et drôles. C'est une belle manière de faire découvrir les mythes à des personnes qui ne les connaissent pas. Ce qui est dommage, c'est que nous avons eu des informations sur tous les personnages présentés sauf Pégase. J'aurais aimé en savoir plus. En tout cas, cette BD se lit très vite et j'ai hâte de découvrir d'autres mythes dans le prochain volume.

Pour conclure, 50 nuances de grecs est une bande-dessinée qui, comme son titre l'indique permet de découvrir les mythes de manière ludique et drôle tout en ayant des informations sérieuses. Découvrir des personnages à la sauce moderne est vraiment très intéressant. Si vous êtes fan de mythologie ou si vous avez juste envie de la découvrir, je vous conseille de lire cette BD. 


Ma note : 18/20 

lundi 8 juin 2020

Outlander, tome 2 : Le talisman








Titre VO : Outlander, book 2 : Dragonfly in amber

Auteur : Diana Gabaldon 
Saga : Tome 2
Édition : J'ai lu
Genre : Romance, Historique
Pagination : 952 pages
Parution : Septembre 2014
Prix : 16








Résumé : 1968 : A la mort de son mari, Claire Beauchamp emmène sa fille en Ecosse, sur les lieux mêmes où, vingt ans plus tôt, elle a vécu d'extraordinaires aventures...

Des aventures qui, dans ce second tome, vont conduire Claire et Jamie dans le Paris du siècle des Lumières. Leur but ? Empêcher Charles-Edouard Stuart d'accèder au trône, un évènement qui marquerait le début d'une répression sanglante dans les Highlands. Mais dans leur course effrénée, le couple découvrira à ses dépends qu'on ne peut modifier le cours de l'histoire impunément...

Avis : Après avoir lu le premier tome d'Outlander en Ecosse, j'avais très envie de lire le second tome mais son volume conséquent a eu raison de ma motivation pendant près d'un an. Je ne regrette absolument pas de m'être lancée dans cette suite. Claire et Jamie se rendant en France afin d'aider Jared, le cousin de Jamie, riche négociant de vin. Grâce à la position de Jared, ils vont entrer à Versailles, à la cour du roi Louis XV afin d'approcher les jacobites, les partisans du Prince Charles Edouard Stuart et ainsi, tuer la rébellion dans l’œuf afin d'éviter la catastrophe de Culloden.

Ce livre est divisé en deux grosses parties très différentes. L'une se déroulant à Paris et l'autre en Ecosse. J'ai beaucoup aimé suivre nos personnages à Paris avec une ambiance de cour et bourgeoise au cœur de la ville au XVIIIe. Diana Gabaldon nous livre une vision différente de Paris, une vision qui change de l'image d’Épinal dont nous avons l'habitude. Ce que j'adore vraiment dans Outlander, c'est le mélange entre histoire et fiction. L'autrice fait vivre des personnages fictifs dans un contexte tout à fait réel. Ils sont partie prenante dans de vrais événements historiques ce qui m'a beaucoup plu. Claire et Jamie rencontrent de grandes figures de notre histoire telles que Louis XV, Bonnie Prince Charlie ou encore Sebastian Bach. Toutes ces rencontres sont vraiment intéressantes et donnent l'impression de vivre les dessous de l'histoire. Grâce à Outlander, j'ai appris pas mal de choses sur des faits historiques notamment sur l'histoire écossaise. En effet, j'ai découvert la terrible histoire de la bataille de Culloden. J'ai adoré retourner en Ecosse même si l'ambiance y était un peu morbide. J’appréhendais réellement la bataille de Culloden parce que j'avais peur de ce que j'allais lire. J'avais la boule au ventre pendant des pages et des pages. J'ai pleuré, tellement pleuré... C'était terrible ! Même s'il y a beaucoup d'émotions et un joli décor, j'ai trouvé que dans ce second tome, il y avait beaucoup de longueurs et de descriptions. Selon moi, il y avait pas mal de passages à couper car à certains moments, ma lecture a été un peu laborieuse. 

En ce qui concerne les personnages, j'ai trouvé que Jamie était encore mieux que dans le premier tome. Je l'ai trouvé plus touchant parce qu'il laisse voir à claire ses faiblesses et ses peurs. Sa carapace se fissure et on le comprend mieux. J'avais eu un peu plus de mal avec Claire dans le premier tome mais là, j'ai réussi à plus l'apprécier. Elle aussi, elle baisse la garde et donc, se dévoile un peu plus. Entre nos deux héros, la romance devient plus forte. Un bel amour se développe, il devient poignant et bouleversant. Dans ce livre, on découvre Roger et Brianna. Ces deux personnages sont intéressants mais, on les découvre peu. J'ai hâte de voir comment ils vont évoluer dans la suite. Dans ce second tome, on voit un peu plus Murtagh, il s'impose un peu plus et s'était sympa. Fergus est un nouveau personnage fort sympathique. Je me suis beaucoup attachée à cet enfant qui n'a pas eu une vie facile. La relation qu'il noue avec Claire et Jamie est très belle. J'ai également beaucoup aimé découvrir plus amplement la famille Randall et notamment Alex, qui n'a rien à voir avec son terrible frère Jonathan. Alex est un personnage bon et touchant, que j'ai bien aimé. Il en est de même avec Mary Hawkins qui vit des choses terribles dans ce tome mais qui, contre toute attente arrive à remonter la pente. 

Pour conclure, Le talisman est une bonne suite, très touchante, mon coeur n'en est pas sortit indemne. J'ai bien aimé découvrir plus en profondeur la révolte écossaise mais aussi, la cour de Louis XV. Les personnages se livrent plus ce qui les rend beaucoup plus touchants. Ce tome a une fin déchirante mais aussi, de beaux retournement de situation. Diana Gabaldon a réussi à me surprendre. Je suis curieuse de voir comment Claire et Jamie vont faire pour affronter cette horrible situation.  


Ma note : 18/20 

"Laisse-moi te dire combien je t'aime moi aussi dans ton sommeil car, quand tu es éveillée, je ne sais que répéter toujours les mêmes mots. Mais quand tu dors dans mes bras, je peux te dire tout ce que je ressens et je sais que, dans tes rêves, tu m'entends et me comprends." Jamie

"La vérité est toujours bonne à prendre. C'est une denrée précieuse : elle est si rare qu'elle se vend très cher." Maître Raymond   



A voir aussi dans le même univers 

mardi 2 juin 2020

Bilan du mois de mai 2020


Coucou tout le monde,


Nous nous retrouvons aujourd'hui pour le bilan du mois de mai. Le mois de mai n'a pas été forcement synonyme de sorties. Je suis restée chez moi encore les trois premières semaines de mai mais, j'ai revu une partie de mes amis la semaine dernière et c'était génial de les revoir bien que le contexte reste encore particulier. Sinon, ce mois de mai était le dernier du HMSFFF Challenge et j'ai adoré ! C'était un challenge d'un an auquel j'ai vraiment pris plaisir à participer. Le 31 mai s'est terminé le Spring Flower Challenge et nous sommes contentes parce que nous avons réussir toutes les deux à lire les 9 livres du challenge (merci le confinement !) et je suis trop fière de nous ! En mai nous avons lu 8 livres soit un de plus que le mois dernier. En tout, avec ces 8 livres, nous avons lu 3 040 pagesPassons en revue nos lectures du mois :


Aurélie


Pour commencer le mois de mai, j'ai lu La Communauté de l'anneau, le premier tome du Seigneur des anneaux de J.R.R Tolkien. Frodon Sacquet se retrouve malencontreusement en possession de l'anneau de pouvoir, un anneau maléfique. Commence alors pour lui une terrible quête où il devra détruire l'anneau au prix de nombreux périls. 

Ayant vu les films, je connaissais déjà assez bien cet univers que j'aime beaucoup. J'avais alors vraiment très envie de me lancer des les livres mais peur aussi parce qu'on m'avait que ce n'était pas facile à lire. Au final, c'est passé tout seul ! L'histoire des elfes est un peu compliqué avec beaucoup de détails mais la richesse de l'univers compense tout ! 

Ensuite, j'ai lu A la conquête de mon ennemie, le premier tome de la saga Le Clan Campbell de Monica McCarty. Nous sommes en 1608 dans les Highlands, Caitrina Lamont doit se marier mais, en femme indépendante, elle n'en a pas envie. Elle éconduit ses prétendants et quand Jamie Campbell, l'homme le plus redouter des Highlands lui demande sa main, elle refuse catégoriquement. Sauf que Jamie ne renonce pas aussi facilement. 

L'année dernière, j'avais lu le tome 2 (j'ai commencé à l'envers) alors j'avais envie de retourner dans les Highlands vivre une romance historique (j'adore ce genre d'histoire) et j'ai pas été déçue. Alors oui, je n'ai pas trop été surprise mais cette histoire, c'est bien plus qu'une romance, c'est l'histoire et les rivalités des clans Highlanders. En plus, Jamie est super ! A croire que tous les Jamie le sont ^^. 


Enfin, pour clore le HMSFFF et le Spring Flower Challenge, j'ai lu Extincta de Victor Dixen. Astrea est une Suante, elle appartient à la caste la plus basse des Dernières Terres, Océrian est un Apex, de la lignée des rois. Tout deux veulent échapper à leur destin dans ce monde sans pitié où survivent les derniers humains après le Grand effondrement. 

Ayant eu du mal avec Phobos, j'appréhendais de me lancer dans Extincta et au final, j'ai adoré. J'ai même frôlé le coup de cœur. L'univers est bien construit et il y a de l'action. Ce livre très poétique nous permet de prendre conscience du danger que court la Terre.    




Laure   
  
 
 


Ce mois-ci, j'ai lu 5 livres et je suis plutôt contente de mon bilan. J'ai commencé le mois en lisant Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban. J'ai débuté mai avec une excellente lecture ! Je pense que jusqu'à présent, ce troisième tome est mon préféré. Ensuite, j'ai lu Le théorème des Katherine de John Green et franchement, je suis déçue. Autant Nos étoiles contraire avait été un coup de cœur mais là, je n'ai pas accrochée. Je n'ai pas trop aimé le style de l'auteur ni même l'histoire. Puis, j'ai lu J'ai toujours cette musique dans la tête d'Agnès Martin-Lugand. J'ai adoré cette lecture ! L'histoire est prenante, la plume très jolie. Ce livre aurait pu être un coup de cœur si la fin n'avait pas été si prévisible.  
 

Pour terminer le mois, j'ai lu deux pièces de Molière à savoir Les précieuses ridicules et L'école des femmes. J'ai lu ces classiques dans le cadre de mes études et j'ai passé de bons moments en les lisant. 



Just One



Un coup de cœur : Le Seigneur des anneaux (Extincta)

Un univers : L'univers très riche de la Terre du Milieu

Un personnage : Sam Gamgie pour le courage et la tenacité dont il fait preuve (Le Seigneur des anneaux)

Un couple : Jaimie et Caitrina (Le Clan Campbell) 

Une histoire :  La terrible histoire des Dernières Terres (Extincta)

Une déception :  /

Une émotion : L'amour 

Un futur époux :  Entre Aragorn et Jamie Campbell mon coeur balance...


Book Haul


Ce book haul, c'est un peu celui du déconfinement donc forcement, il est un peu plus volumineux que les deux autres... En tout, nous avons acheté 8 livres dont deux en occasion en VO. Voici nos achats du mois de mai :

 
 
      


1. Chie Inudoh, Reine d'Egypte, tome 1, Ki-oon, 2017.
2. Chie Inudoh, Reine d'Egypte, tome 2, Ki-oon, 2017.
3. Kamome Shirahama, L'atelier des sorciers, tome 2, Pika, 2018.



 


4. Georgia Caldera, Les brumes de Cendrelune, tome 1 : Le jardin des âmes, J'ai lu, 2019.
5. Polly Shulman, Grimm Legacy, tome 2 : L'expédition H.G. Wells, Bayard, 2015.
6. Suzanne Collins, Hunger Games, La ballade du serpent et de l'oiseau chanteur, Pocket Jeunesse, 2020. 


 


7. Marissa Meyer, Heartless, MacMillan, 2017. 
8. Mhairi McFarlane, Don't you Forget About Me, Harper Collins, 2019. 



Sur le blog


En tout, en mai, nous avons publié 4 articles dont voici le récapitulatif :

Nos réseaux : 


N'oubliez pas, le blog est aussi sur : 




Nous vous souhaitons un bon mois de juin :) 

lundi 25 mai 2020

Gardiens des cités perdues, tome 4 : Les Invisibles








Titre VO : Keepers of the lost cities, book 4 : Neverseen

Auteur : Shannon Messenger
Saga : Tome 4 
Édition : Lumen
Genre : Fantastique, jeunesse, fantasy
Pagination : 655 pages
Parution : Juin 2016
Prix : 15




Résumé : Finis les cours à Foxfire et les messages énigmatiques envoyés par le Cygne Noir, Sophie rejoint enfin la mystérieuse organisation clandestine qui lui a fait voir le jour ! Accompagnée de Fitz, Biana, Keefe et Dex, elle quitte les Cités perdues pour Florence, où se trouve le premier indice qui la mènera jusqu’au repaire du Cygne Noir. Là-bas, la jeune fille espère en apprendre plus sur elle-même, mais aussi sur les Invisibles, le groupe de rebelles qui cherche à déstabiliser le monde des elfes. Pour comprendre l’étrange épidémie qui décime les gnomes, préparer l’évasion de Prentice, prisonnier d’Exil, et affronter la menace grandissante que représentent les ogres, la jeune Télépathe va devoir s’appuyer sur ses camarades et se retenir de foncer tête baissée vers le danger ! D’autant que si de nouveaux alliés apparaissent, des traîtres sortent aussi de l’ombre…

Avis : Une fois n'est pas coutume, je me suis lancée dans Gardiens des cités perdues en LC avec Mathilde. Sophie et ses amis deviennent membres à part entière du Cygne Noir, la mystérieuse organisation clandestine. Ils doivent essayer d'en apprendre plus sur les Invisibles, les rebelles du monde elfique mais, ils doivent également arrêter la terrible épidémie qui décime les gnomes. Les jeunes elfes ont encore beaucoup de travail à effectuer pour sauver les cités perdues. 

C'est avec beaucoup d'impatience que je me suis lancée dans la lecture de ce quatrième tome. Dans ce nouveau volet des aventures de Sophie, l'intrigue s'épaissit, nous entrons directement dans le vif du sujet en découvrant les secrets elfiques. Il y a toujours beaucoup d'aventures si bien qu'on ne s'ennuie pas une seconde. Du coup, ce livre se lit très vite. Impossible de le lâcher. Dans ce quatrième tome, nous découvrons un univers encore plus riche, nous pouvons nous rendre compte du travail effectué par Shannon Messenger sur cette histoire. Elle ne laisse rien au hasard et nous fait découvrir par petite touche de quoi est capable son imagination. Si nous pouvons voyager aussi facilement vers les Cités perdues, c'est surtout grâce à la plume de l'autrice qui est pleine de magie. Ce que j'ai particulièrement apprécié dans ce tome, c'est de changer de contexte afin de découvrir d'autres lieux et peuples. J'ai adoré découvrir Alluveterre, le nouveau QG du Cygne Noir qui fait penser à une cabane dans les bois où il fait bon vivre. Nous découvrons enfin la célèbre école Exillium qui ne fait pas trop rêver mais où nos héros vont apprendre des choses extraordinaires. Nous découvrons aussi Ravagog, la cité des ogres et franchement, cette ville est impressionnante. On a pas trop envie d'y flâner parce que j'aurais trop peur d'y laisser ma peau. Nous découvrons aussi les gnomes, un peuple très proche de la nature qui communique avec l'environnement. J'ai beaucoup aimé les découvrir et suivre les raisonnements de la sage Calla. 

Ce quatrième tome n'échappe pas à la règle, les personnages sont toujours attachants. Sophie est toujours aussi forte mais, il faut qu'elle apprenne à plus faire confiance à ses amis afin de ne pas trop se charger. Keefe reste mon personnage préféré. Il est très attachant et drôle. Dans ce quatrième tome, nous découvrons une nouvelle facette de sa personnalité. Il est plus calme, plus renfermé et plus sensible. On sent qu'il n'a pas eu une enfance facile. Il a d'ailleurs réussi à me briser le cœur à la fin du livre. N'en déplaise à Mathilde, je veux voir Keefe et Sophie sortir ensemble. J'ai beaucoup aimé découvrir de nouveaux personnages tels que Tam et Linh qui sont des jumeaux exilés à cause de pouvoir prodigieux. Tam est farouche et Linh manque de confiance en elle mais, on sent qu'ils vont prendre une place importante dans l'histoire. Ce qui est bien dans ce tome, c'est que nous découvrons plus d'informations sur le Cygne Noir et sur les Invisibles. Nous en savons encore très peu alors j'ai hâte d'en découvrir plus sur ces organisations qui occupent une place centrale dans l'histoire. J'ai été très perturbée par les changements d'identité de certains personnages parce que je ne comprends pas comment ils peuvent vivre trois vies voire plus en même temps et surtout, je suis frustrée de ne pas connaitre leur véritable identité. J'ai passé des heures à réfléchir et je n'ai toujours pas de réponses donc j'espère en avoir sous peu.

Pour conclure, Les Invisibles est un tome que j'ai beaucoup apprécié. C'est surement mon préféré jusqu'à maintenant. J'ai beaucoup aimé découvrir d'autres territoires et d'autres peuples des cités perdues. J'ai adoré retrouver les personnages auxquels je me suis attachée et également en découvrir de nouveaux. En tout cas, ce tome a été éprouvant pour mes nerfs même si j'avais vu venir certains retournements. Beaucoup de questions restent sans réponses et j'ai toujours du mal à comprendre certaines choses donc j'ai hâte de lire le tome 5 afin d'en apprendre plus. 

PS : A l'heure où je poste cette chronique, j'ai lu également les tomes 5, 6 et 7. Oui je sais, je suis légèrement en retard 😅   

Ma note : 20/20 
 
"J'aimerais juste que tu me promettes de ne jamais baisser les bras. Quelles que soient les difficultés, aussi désespérée que te sembles la situation... surtout, n’abandonne jamais." Edaline

"Jeune pousse, vous luttez pour prendre racine parmi les rocs de notre monde. Vous risquez de causer quelques crevasses, mais c'est votre seul moyen pour vous fortifier." Calla 

"Ce que je m'efforce d'accepter, c'est que ce n'est pas grave d'être différent. Si on était tous pareils, on commettrait tous les mêmes erreurs. Au lieu de quoi, on fait tous face à des problèmes différents, et ce n'est pas si grave, parce qu'on est entourés d'amis prêts à nous épauler." Sophie



A voir dans le même univers