mercredi 14 août 2019

Harry Potter, tome 6 : Harry Potter et Le Prince de Sang-Mêlé




Titre VO : Harry Potter and the Order of the Phoenix

Auteur : J.K. Rowling
Saga : Tome 6
Édition : Gallimard 
Genre : Fantastique, jeunesse
Pagination : 714 pages
Parution : Mai 2009
Prix : 27 





Résumé : Dans un monde de plus en plus inquiétant, Harry se prépare à retrouver Ron et Hermione. Bientôt, ce sera la rentrée à Poudlard, avec les autres étudiants de sixième année. Mais pourquoi Dumbledore vient-il en personne chercher Harry chez les Dursley ?


Attention si vous ne connaissez pas cette histoire, cette chronique contient des spoilers ! 

Avis : Toujours afin de continuer mon challenge de relecture de la saga Harry Potter, j'ai lu il y a peu, Harry Potter et Le Prince de Sang-Mêlé, le sixième des aventures du célèbre sorcier à lunettes. Le monde des sorciers a enfin pris conscience du danger qui rode. Voldemort est de retour. Tous les espoirs pour le vaincre reposent sur les épaules du jeune Harry, l'Elu. Afin d'affronter Voldemort de la meilleure des manières, le jeune sorcier va devoir prendre des cours avec Dumbledore afin de se préparer pour l'affrontement final. 

Contrairement aux premiers tomes qui sont assez enfantins, où règne la belle magie, dans Harry Potter et Le Prince de Sang-Mêlé tout est différent. L'ambiance est plus sombre, plus angoissante. On sent qu'une catastrophe arrive et que rien ne sera plus jamais pareil. Le côté sombre et angoissant est renforcé par l’émergence des forces du mal et l'insécurité permanente présente dans le monde des sorciers. On sent que tout le monde est stressé. Il pourrait arriver n'importe quoi à n'importe qui. Personne n'est à l'abri. Cette insécurité est renforcée dès le début lorsque nous rencontrons le Premier Ministre moldu (ce passage qui lie les moldus aux sorciers est d'ailleurs l'un de mes préférés) mais aussi avec le changement de régime chez les sorciers. Quand Rufus Scrimgeour est nommé Ministre de la magie, on sent que l'heure est grave car sa politique est totalement différente de celle de Fudge. Malgré tout, Harry et ses camarades vivent des moments d’insouciance qui font du bien et allègent le récit. Cela m'a rendu triste et surtout nostalgique parce que je savais que ces moments seraient les derniers. Avec cette note de noirceur, on a l'impression de découvrir l'univers plus en profondeur, de gratter la belle surface qui nous met de la magie plein les yeux pour découvrir la réalité du monde des sorciers. 

Dans ce sixième volume, on sent que les personnages ont évolué. Ce ne sont plus les enfants du début. Ils ont grandi, sont devenus de jeunes adultes avec des problèmes amoureux et des responsabilités. Harry notre héros quitte le monde de l'enfance assez brutalement. Il doit sauver le monde des sorciers et le poids de cette responsabilité l'écrase. Il se sent incompris et plus seul que jamais. Drago Malefoy évolue également. Il n'est plus le garçon arrogant qui se met tout le temps en avant. Il est plus discret, il est mal à l'aise à cause de ses responsabilités également. J'ai bien aimé découvrir Horace Slughorn, un nouveau professeur intéressant qui change un peu la terrible image des Serpentard. Par contre, j'ai été déçue de ne plus voir les membres de l'Ordre du Phénix que j'avais particulièrement adorés dans les tomes précédents. Ce que j'ai particulièrement apprécié dans ce tome, c'est de plus voir Dumbledore. Nous découvrons un personnage central de l'histoire, que nous avons que trop peu vu dans les autres tomes. Il nous procure beaucoup d'émotions à la fin et on sent que Harry est beaucoup touché par sa disparition. J'ai eu l'impression qu'il était plus affecté par la mort de Dumbledore que par celle de Sirius. J'ai été très touchée par la mort de ce grand sorcier si bien que j'ai versé quelques larmes (même si je savais très bien ce qui allait se passer). 

Ce que j'ai préféré dans ce tome, ce sont les plongées dans la Pensine sur les traces du passé de Voldemort. J'ai appris beaucoup de choses et c'est vraiment très intéressant. A travers ces souvenirs, nous quittons quelques instants l'ambiance lourde et angoissante qui règne dans ce tome. J'ai beaucoup aimé découvrir les Horcruxes ainsi que l'ampleur du mal qui touche Voldemort. 

Pour conclure, Harry Potter et Le Prince de Sang-Mêlé est jusqu'à présent le tome où j'ai redécouvert le plus d'éléments. A chaque chapitre, j'ai fait une nouvelle (re)découvertes. Même si la belle magie est moins présente, j'ai bien aimé voir l'univers évoluer et devenir plus angoissant, plus sombre. Les personnages évoluent et gagnent en maturité. La disparition de Dumbledore m'a beaucoup touchée. J'ai adoré les plongées dans la Pensine afin de découvrir la véritable histoire de Voldemort. 


Ma note : 20/20... Coup de 

"On pardonne plus facilement aux autres d'avoir eu tort que d'avoir eu raison" Albus Dumbledore 

"C'est l'inconnu qui nous fait peur quand nous contemplons la mort ou l'obscurité, rien d'autre." Albus Dumbledore

"Il était important de se battre, de se battre encore et toujours, car c'est seulement ainsi qu'on pouvait tenir le mal à distance, sans jamais l'éradiquer complètement..." 


Voir aussi : 

(Cliquez sur la couverture pour découvrir notre avis)



  
http://twogirlsandbooks.blogspot.fr/2016/07/le-quidditch-travers-les-ages.html
 http://twogirlsandbooks.blogspot.fr/2015/12/harry-potter-des-romans-lecran-toute.html 


http://twogirlsandbooks.blogspot.fr/2017/03/a-la-decouverte-des-personnages-de-la.html

jeudi 1 août 2019

Bilan du mois de juillet 2019


Coucou tout le monde,


Nous nous retrouvons aujourd'hui pour le bilan du mois de juillet. Juillet est un mois moins productif que juin mais, ça reste correct mais c'est limite. Aujourd'hui, nous partons pour une semaine de vacances à Malte (c'est pour ça que le bilan est dans les temps ahah). Nous avons vraiment hâte d'y être ! Au programme, détente à la mer et à la piscine mais aussi, visite des villes de l'île. Vous en verrez plus en story sur notre compte Instagram. En juillet, nous avons lu 5 livres. En tout, avec ces 5 livresnous avons lu 1 740 pagesPassons en revue nos lectures du mois :


Aurélie 


Pour commencer le mois de juillet, j'ai lu La malédiction Grimm de Poly Shulman. Elizabeth est une lycéenne comme les autres mais, après les cours, elle travaille dans un lieu extraordinaire, le Dépot central de New-York. Il y a toute sorte d'objets, même des objets magiques provenant des contes de fées. Mais, ils disparaissent. Elizabeth et ses amis vont donc mener l'enquête pour les retrouver.

Comme je suis une grande fan de réécritures de contes, j'en attendais peut-être beaucoup. Je suis un peu déçue parce qu'au final, la magie est très peu présente et les contes peu mentionnés. Du coup, je reste un peu sur ma faim. Je vais tout de même lire la suite pour voir. 


Pour continuer et terminer le mois, j'ai enfin lu Phobos de Victor Dixen. Eleonor et onze autres jeunes ont été sélectionnés pour participer au programme Genesis. Ils sont envoyés pour devenir les premiers colons de Mars. Pendant le voyage, ils vont devoir faire des speed dating pour trouver l'amour. Ils doivent aussi se méfier des apparences. 

Je ne vous le cache pas, avec tous les très bons avis, j'attendais beaucoup de ce livre. Au final, je suis presque déçue. J'ai trouvé la mise en route trop longue, tout était un peu poussif. Je n'ai pas spécialement réussi à m'attacher aux personnages. En revanche, l'univers est vraiment bien pensé. J'ai beaucoup aimé le concept. 



Laure


  


Pour commencer, j'ai lu Le Malentendu d'Albert Camus. Cette pièce de théâtre peut paraître simple mais, elle est très travaillée montre toute la profondeur des textes de Camus. Ensuite, j'ai lu D'après une histoire vraie de Delphine de Vigan. J'ai trouvé le début un peu long mais finalement, la fin était très prenante et j'ai beaucoup aimé ce livre. Pour terminer, j'ai lu Un petit quelque chose en plus de Sandy Hall. Je suis un peu déçue... Je m'attendais à beaucoup mieux et au final, il ne se passe pas grand chose. 



Just One



Un coup de cœur : /

Un univers : L'univers spatial de Phobos

Un personnage : Serena qui m'a laissé bouche bée (Phobos)

Un couple :  Elizabeth et Aron (La malédiction Grimm)

Une histoire :  L'histoire touchante de Léonor (Phobos)

Une déception :  Aucune vraie déception mais ce n'est pas passé loin

Une émotion : La peur !

Un futur époux :  Marcus de Phobos pourrait le devenir




Book Haul 


Oups... C'est la seule chose qui me vient à l'esprit devant ce désastre. Nous ne remercions pas Gibert Joseph qui est LA cause de notre perte ni Noz qui nous a fait replonger en début de semaine. Passons sans plus attendre à nos acquisitions du mois. 


 


1- Dhonielle Clayton, Les Belles, Robert Laffont, 2018.
2- K.D. Halbrook, Silver Batal et le dragon d'eau, Lumen, 2019. 


 


3- Jessi Kirby, A coeurs ouverts, Bayard, 2018.
4- Christelle Dabos, La Passe-Miroir, tome 3 : La mémoire de Babel, Gallimard, 2019.


 

5- Rick Riordan, Percy Jackson et les Héros grecs, Albin Michel, 2015.
6- Monica McCarty, Le clan Campbell, tome 1 : A la conquête de mon ennemie, J'ai Lu, 2018.

 


7- Eloisa James, Il était une fois, tome 5 : La jeune fille à la tour, J'ai lu, 2014.
8- Tahar Ben Jelloun, Mes contes de Perrault, Points, 2015. 


 

9- Amanda Grange, Le journal de Mr. Darcy, Milady, 2012.
10- Alice Scarling, Requiem pour Sascha, tome 2 : Dies Irae, Milady, 2014.


 

11- Maya Banks, A bout de souffle, tome 1 : Maîtrisée, Milady, 2016.
12- Maya Banks, A bout de souffle, tome 2 : Dominée, Milady, 2017.


 


13- Lauren DeStefano, Le dernier jardin, Castelmore, 2016.
14- Clémentine Beauvais, Songe à la douceur, Sarbacane, 2016. 


15- Colleen Hoover, Jamais plus, Hugo Roman, 2018.



Sur le blog


En tout, en juillet, nous avons publié 3 articles dont voici le récapitulatif :

Bilan du mois de juin 2019
Alex, peut-être...
Le Tyran des songes 


Nos réseaux : 


N'oubliez pas, le blog est aussi sur : 




Nous vous souhaitons un bon mois d'août ! :)





samedi 27 juillet 2019

Le tyran des songes






Auteur : Oren Miller
Édition : Lynks
Genre : Fantastique
Pagination : 538 pages
Parution : avril 2019
Prix : 14,90 







Résumé : Emma lit dans les âmes : elle voit le vrai visage de ceux qu'elle croise. Et elle déteste ce talent qu'elle subit depuis l'enfance. Mais d'autres dans l'ombre l'observent aussi et vont lui montrer que toute sa vie n'est que mensonge et redoutable illusion. Emma plonge alors dans un univers cruel où dieux et déesses antiques, sorciers, magiciennes et autres créatures se disputent une partie d'échec grandeur nature dont elle est l'enjeu. Elle doit alors s'enfuir, éviter les dangers, survivre, coûte que coûte. Et découvrir pourquoi le Marchand de sable d'intéresse autant à elle... Excepté que l'un des joueurs de cette folle partie n'est pas comme les autres. La Mort n'aime pas perdre, elle n'aime pas non plus attendre. Alors quand la Mort se trouve assez proche pour souffler sur votre nuque, vous n'avez que deux options : Gagner ou courir. Toujours plus vite.

Avis : Tout d'abord, avant d'aller plus loin dans cette chronique, je tenais à remercier les éditions Lynks qui m'ont permis de découvrir ce livre. J'aime beaucoup les réécritures mythologiques. Découvrir les dieux et les héros grecs dans un autre décor que l'Antiquité, c'est toujours plaisant. C'est pour cela, que j'étais curieuse de découvrir Le tyran des songes. Emma pense être une jeune fille comme les autres sauf qu'elle a des dons extraordinaires. Ses dons attirent beaucoup de monde dont Hypnos, le terrible Marchand de sable. Emma ne le sait pas mais, elle court un grand danger. 

Comme je le disais, j'étais curieuse de découvrir cet univers basé sur les mythes grecs. Retranscrire ce monde dans notre époque moderne était une bonne idée. Cette fois, les personnages évoluent à Londres, dans le célèbre quartier de Notting Hill. C'était sympa d'imaginer des figures mythiques évoluant dans une ville que je connais. 

Ce qui est super, c'est que que nous découvrons des personnages mythologiques que nous voyons peu. J'ai lu des récits parlant des dieux les plus célèbres tels que Zeus, Hadès, Poséidon ou encore Athéna ou bien relatant les aventures de grands héros tels que Hercule ou Achille. Dans ce livre, nous rencontrons des figures moins célèbres de la mythologie comme Hypnos, Thanatos, Orion, Astrée ou bien Cassiphoné. Ces personnages sont très méconnus et j'ai pris grand plaisir à les découvrir. Nous suivons également des créatures que nous rencontrons peu telles que les chiens des enfers, des harpies ou encore des tritons. Ce qui était intéressant, c'est que ces créatures représentent des peuples aux caractéristiques propres mais pour se fondre dans notre monde, elles se sont humanisées. Toutes ces créatures et ses héros mythologiques sont organisés de manières assez complexes. Il y a beaucoup de catégorie de peuples et de sous peuples alors je me suis perdue. J'ai encore plus pataugé avec le système politique et des prises de pouvoir. J'ai mis un temps fou à tout assimilé ce qui m'a empêché de rentrer dans ma lecture. 

Dans ce livre, l'auteure a fait le choix de nous livrer beaucoup de points de vue. Nous avons pas moins de sept points de vue. Personnellement, j'ai bien aimé en avoir autant parce qu'ainsi, nous pouvons découvrir l'intrigue à travers les yeux de tous les protagonistes. En revanche, il faut arriver à suivre ce qui n'est pas forcement évident. Si nous avons sept points de vue, vous l'aurez compris, c'est que nous avons beaucoup de personnages. Ce qui est dommage avec cette multitude de personnages et de points de vue, c'est que du coup, les personnages ne sont pas ou peu creusés. Je n'ai pas réussi à m'attacher à eux. Emma et Hypnos ont une relation vraiment bizarre et je n'y ai pas trop adhéré. En revanche, j'ai adoré Jack et Orion qui ont de l'humour et sont pince-sans rire. J'ai adoré découvrir leur relation haute en couleur. 

Le gros point négatif de ce livre, c'est sa mise en route qui est très longue. Le récit est poussif, c'était parfois la croix et la bannière de le lire parce qu'à moins de 200 pages de la fin, je ne voyais toujours pas où Oren Miller voulait en venir. J'avais l'impression qu'on était toujours au début du récit alors que j'avais déjà lu près de 400 pages. Cela m'a vraiment gêné pendant ma lecture. Heureusement, la fin est beaucoup plus dynamique que le début. Tout au long de l'histoire, l'auteure fait des références aux contes. Je suis fan de contes mais ça m'a fait sourire mais je n'ai pas vu l'utilité de ces références qui sont posées comme un cheveu sur la soupe sans servir le récit. En revanche, j'ai bien aimé le style de l'auteure. Elle a beaucoup d'humour et de cynisme et j'adore ça. 

Pour conclure, Le tyran des songes est une bonne réécriture des mythes où nous découvrons des personnages mythologiques que nous voyons peu habituellement. J'ai bien aimé les illustrations qui décorent le livre à certains endroits. Toutefois, les points négatifs et le trop plein de longueur font que je n'ai pas réussi à accrocher à ce livre outre mesure. C'est dommage car je ne commence pas le HMSFF de la meilleure des manières.


Ma note : 13/20 

"L'amour reste. Même s'il se trompe, s'il est trahi, s'il est oublié. Il reste." Hypnos

"Les révolutions commencent toutes par une simple provocation, une rumeur, une idée. Puis le mouvement enfle, il fait écho aux espoirs et aux rêves des minorités. Et enfin, il arrive une étincelle, une seule volonté d'acier plus forte que les autres et la rumeur devient élan et l'élan devient révolte." Calliope

jeudi 11 juillet 2019

Alex, peut-être...




Titre VO : Alex, Approximately

Auteur : Jenn Bennett
Édition : Hugo Roman
Genre : Romance
Pagination : 335 pages
Parution : avril 2019
Prix : 17 






Résumé : Fan absolue de cinéma, Bailey Ridell a passé son année de lycée à discuter en ligne ave Alex, un geek également passionné des salles obscures. Et peut-être aussi à craquer un peu pour lui... Mais alors qu'elle s'apprête à le rencontrer, elle commence à paniquer. Et si c'était un pervers qui se cachait derrière son écran ? Ou tout simplement une déception dans la vraie vie ? Dans le petit musée local où elle s'est dégoté un boulot pour l'été, elle se rapproche de Porter, un mystérieux surfer un brin impertinent. Mais avant de décider avec qui elle pourrait partager une belle histoire, Bailey veut découvrir qui est Alex. Elle va donc remonter sa piste pour le retrouver. Tandis que la vérité se dévoile, Bailey devra assumer celle qu'elle est vraiment et faire un choix. Alex, peut-être ?

Avis : Tout d'abord, je tenais à remercier Babelio et les éditions Hugo Roman pour ce livre qui me tentait beaucoup. Bailey alias Mink est passionnée de cinéma. Elle discute depuis plusieurs mois sur un chat en ligne avec Alex à propos de cette passion. Quand Bailey quitte la côté Est des Etats-Unis pour s'installer chez son père qui vit en Californie dans la même ville qu'Alex, elle décide de mener l'enquête afin de le retrouver. Elle va surtout rencontrer Porter, un jeune homme mystérieux qu'elle a du mal à supporter. 

Jenn Bennett réussit à écrire une belle histoire, fraîche et mignonne à travers Alex, peut-être... Même si sa plume est simple et sans fioritures, elle arrive tout de même à nous livrer de jolis passages plein d'émotion. Ce que j'ai aimé, c'est l'ambiance qui se dégage de ce livre. L'univers est calme, doux et il en ressort une grande sérénité. J'ai beaucoup apprécié cet ensemble au point que j'ai eu envie d'aller en Californie, en bord de mer et profiter de la vie. L'univers est vraiment une belle réussite pour moi. J'ai également découvert le monde du surf,. C'était sympa car c'est un milieu que j'ai rencontré très peu dans mes lectures. 

En revanche, ce livre a un gros point négatif. Tout est très prévisible, il n'y a aucune surprise dans cette lecture. J'avais tout deviné dès le début et rien n'est fait pour induire le lecteur en erreur. Du coup, j'ai trouvé ce livre un peu poussif. Je me suis un peu ennuyée pendant ma lecture car rien n'a réussi à me tenir en haleine. 

Heureusement, Porter et Bailey sont deux personnages très attachants, ils sont intéressants, plaisants à suivre et du coup, ils sauvent un peu l'histoire. Bailey est une jeune fille très forte qui arrive à avancer malgré le drame qu'elle a vécu. J'ai aimé suivre son histoire et avoir son point de vue sur les événements. Même si nous n'avons pas grand chose en commun, je me suis sentie proche d'elle. Bailey veut faire plus ou moins le même métier que moi c'est à dire travailler dans la culture, dans un musée. J'ai trouvé génial que la culture soit autant mise en avant. Porter quant à lui a tout du Book Boyfriend. Il est courageux, intelligent, tendre et drôle. J'ai beaucoup aimé ce personnage qui a lui aussi un passé difficile ce qui le rend encore plus touchant. Par contre, j'ai trouvé que l'histoire de Davy, le meilleur ami de Porter était posée là pour distraire le lecteur mais, je ne lui ai pas trouvé un grand intérêt car selon moi, elle ne sert pas l'histoire. 

Pour conclure, Alex, peut-être est un livre qui donne envie de faire du surf en Californie, de partir en vacances mais, il est beaucoup trop prévisible si bien qu'on peut s'ennuyer en le lisant. Heureusement, Bailey et Porter, les deux personnages principaux sont bien travaillés et ils donnent de l'intérêt au livre. Si vous êtes cinéphile, ce livre peut vous plaire car il est truffé de références cinématographiques. J'ai malgré tout passé un assez bon moment avec ce livre mais je sais, que je n'en garderais pas un souvenir impérissable. 


Ma note : 15/20

"Il faut parfois passer par certaines épreuves pour s'apercevoir qu'on est beaucoup plus fort qu'on ne le croyait." Porter 

dimanche 7 juillet 2019

Bilan du mois de juin 2019


Coucou tout le monde,


Nous nous retrouvons aujourd'hui pour le bilan du mois de juin. Je vous préviens tout de suite, juin est le meilleur bilan de l'histoire du blog à mon avis. Nous nous attendions pas à un aussi beau bilan et nous sommes ravies. A part ça, juin s'est bien passé. J'ai eu chaud, très chaud comme tout le monde. Je suis allée au lac et j'en suis repartie avec une petite insolation. Enfin, les joies de la chaleur. Malheureusement, nous n'avons pas été très présentes sur la blogo principalement à cause des coupures d'électricité dues aux orages (ça fait quand même une semaine que j'essaye de pouvoir faire un article...). En juin, nous avons lu 11 livres. En tout, avec ces 11 livresnous avons lu 4 313 pagesPassons en revue nos lectures du mois :



Aurélie 



Pour commencer mon mois de juin, j'ai lu Après tout de Jojo Moyes. Cette fois, Lou se rend aux Etats-Unis pour vivre la vie que Will a voulu pour elle. Pour la première fois, elle vit enfin pour elle et essaye de faire ce dont elle a envie. 

J'attendais sa sortie en poche pour le lire et après une longue attente, j'ai enfin pu le lire. J'étais curieuse de découvrir le dernier volet des aventures de Lou. Même si cette lecture a été un peu longue, j'ai bien aimé suivre Lou dans sa dernière aventure à New-York. Alors il est certain que ce livre n'a rien de surprenant mais Jojo Moyes arrive à nous emporter avec sa plume. 


Ensuite, grâce aux éditions Links, j'ai lu Le tyran des songes d'Oren Miller. Emma a toujours été particulière. Elle a un don depuis sa naissance. Ce don, intéresse beaucoup de monde et notamment le terrible Marchand de sable. Emma devra l'affronter et découvrir un monde qu'elle ne soupçonnait pas. 

J'étais vraiment très curieuse de découvrir l'univers basé sur la mythologique d'Oren Miller. Ce qui est bien, c'est qu'à travers ce livre, j'ai découvert des personnages mythologiques que je ne connaissais pas ou peu. C'était vraiment très intéressant. En revanche, la mise en route est beaucoup trop longue. Trop de longueurs ont plombé l'histoire. 

Pour continuer le mois de juin, j'ai lu November 9 de Colleen Hoover. Fallon et Ben se rencontrent par hasard un 9 novembre. Malheureusement, Fallon doit quitter sa Californie natale pour New York. Malgré tout, ils décident de se revoir les cinq prochains 9 Novembre à l'endroit où ils se sont rencontrés sans jamais communiquer ensemble le reste de l'année. 

November 9 devait être le lire de CoHo que j'avais le plus envie de découvrir. Je n'ai pas été déçue. J'ai adoré suivre les rencontres entre Ben et Fallon. Leur histoire est vraiment touchante, elle est belle poignante. Une romance à découvrir ! 


Pour terminer ce mois de juin, j'ai lu Alex, peut-être... de Jenn Bennett. Bailey et Alex tous deux passionnés de cinéma discutent depuis des mois sur un chat. Un jour, Bailey déménage chez son père en Californie dans la même ville qu'Alex. Elle voudrait le rencontrer mais elle attend. A son job étudiant, elle fait la rencontre de Porter, un surfer plein d'assurance. A ce moment là, Bailey devra faire un choix. 

J'ai beaucoup aimé voyagé en Californie à travers les yeux de Bailey. L'ambiance est sympa, toute douce et donne envie de vacances. En revanche, l'histoire est très prévisible. Je n'ai pas été surprise le moins du monde. L'histoire aurait pu être ennuyeuse sans de supers personnages.



Laure 




Pour commencer le mois de juin, j'ai lu Le premier jour du reste de ma vie de Virginie Grimaldi. J'ai bien aimé ce livre qui est sympa et parfait à lire pour l'été. Ensuite, j'ai lu Spirales de Tatiana de Rosnay qui est un livre à suspense, prenant mais à mon avis, ce n'est clairement pas son meilleur livre. 

 

Ensuite, j'ai enfin terminé La Sélection de Kiera Cass en lisant L'Héritière et La Couronne. J'ai bien aimé retrouver l'univers mais ces deux tomes se répètent beaucoup. Je pense que ces deux livres sont de trop pour la saga. 


  

Pour terminer le mois de juin, j'ai lu toute la saga Les amours de Lara Jean de Jenny Han. Cette saga est une énorme révélation, un gros coup de cœur. J'ai adoré cette histoire toute douce. Si ce n'est pas fait, je vous recommande de lire cette histoire. 



Just One



Un coup de cœur : November 9

Un univers : La Californie d'Alex peut-être... 

Un personnage : Lou dans Après tout qui arrive à se reconstruire

Un couple :  Ben et Fallon de November 9

Une histoire :  L'histoire de Fallon qui est bouleversante 

Une déception :  /

Une émotion : L'amour


Un futur époux :  Porter (Alex peut-être...)



Book Haul


Encore une fois, nous avons eu du mal à nous fixer uniquement à la résolution de début d'année mais, globalement, nous nous en sortons pas trop mal. Nous avons acheté trois suites de sagas, reçu un SP, trouvé un livre en boite à livre et nous avons acheté deux livres que nous n'aurions pas dû prendre. Globalement, on ne s'en sort pas si mal... Oui, on se rassure comme on peut ahah. Voici nos 7 acquisitions du mois : 


 

1. Gregory Maguire, Wicked, Bragelonne, 2019.
2. Virginia Boecker, Witch  Hunter, Pocket Jeunesse, 2016. 


 

3. Jenny Han, Les amours de Lara Jean, tome 2 : PS : Je t'aime toujours, Panini Books, 2018.
4. Jenny Han, Les amours de Lara Jean, tome 3 : Pour toujours et à jamais, Panini Books, 2018. 

 

5. Kiera Cass, La Sélection, tome 5 : La couronne, Robert Laffont, 2016.
6. Jenn Bennet, Alex, peut-être... Hugo Roman, 2019. 


7. Kathryn Littlewood, La Pâtisserie Bliss, tome 1, Pocket Jeunesse, 2013. 


Sur le blog


En tout, en juin, nous avons publié 3 articles dont voici le récapitulatif :

Bilan du mois de mai 2019
Gardiens des cités perdues, tome 3 : Le grand brasier
A la découverte des personnages de la littérature : La Reine Helewys


Nos réseaux : 


N'oubliez pas, le blog est aussi sur : 




Nous vous souhaitons un bon mois de juillet ! :)