vendredi 30 juin 2017

Bilan du mois de juin 2017


Coucou tout le monde,

Nous nous retrouvons aujourd'hui pour le bilan du mois de juin. Nous avons eu durant ce mois de juin le pire bilan de notre vie depuis un sacré bout de temps... La faute à la lecture d'un gros pavé et d'un assez gros livre. Mais ça n'excuse pas notre inefficacité. Je pense que nous nous sommes beaucoup trop dispersées mais bon, il n'y a pas mort d'homme. Durant le mois de juin, nous avons lu 3 livres. En tout, avec ces 3 livres, nous avons lu 1 521 pages, ce qui est pas mal pour seulement trois livres ! Passons en revue nos lectures du mois : 
 
 
Aurélie 
 
 
Pour commencer le mois de juin, j'ai lu Le Codex d'Altura, le tome 1 de La Saga des éternels de James Maxwell. Altura rentre en guerre et le destin du monde repose entre les mains d'Ella, une jeune enchanteresse ainsi que sur son frère Miro et le mystérieux Killian. Arriveront-ils à restaurer la paix ? 
 
Mon résumé est assez réducteur mais il fallait faire court. Le codex d'Altura est une très bonne lecture où j'ai pu découvrir un univers de fantasy novateur avec une mythologie complexe. Les personnages sont attachants et j'ai adoré les suivre dans leurs aventures notamment Ella, Miro et Killian. Dommage qu'il n'y ait pas de carte de l'univers. Ma chonique
 
 
 Pour continuer et terminer le mois de juin, j'ai lu Le Pays des contes, tome 5 : L'Odyssée imaginaire de Chris Colfer. J'ai lu ce livre en lecture commune avec Mathilde de The Nose In Books et c'était vraiment chouette. 
 
Le Pays des contes est une de mes sagas favorites donc c'était un vrai plaisir de retrouver Alex, Conner et leurs amis ainsi que l'univers enchanteur créé par Chris Colfer. Toutefois, ce tome est clairement un tome de transition. L'introduction est longue et on met vraiment du temps à rentrer dans l'histoire et c'est dommage.  
 
 
 
Laure 
 
 
 
Au mois de juin, je n'ai lu qu'un seul livre, Rien ne s'oppose à la nuit de Delphine de Vigan. Ici l'auteure nous livre le passé douloureux de sa mère à travers une enquête familiale qu'elle a menée. 
 
J'ai adoré ce livre même si il est très dur. Lucile a vraiment un passé atroce et j'ai été bouleversée lors de cette lecture. Elle a vécu beaucoup de choses abominables. J'ai beaucoup aimé relire un livre de Delphine de Vigan qui est une auteure de talent.  
 
 
 
 
Book Haul 
 
 
Qui dit mois avec peu de lectures, dit mois avec un book haul très raisonnable puisque nous avons acquis seulement cinq livres dont seulement deux que nous avons acheté donc c'est plutôt pas mal. Nous tenions vraiment à remercier encore une fois Audrey du blog Le coin d'Audrey qui nous a gentillement envoyer L'histoire de la Bête de Serena Valentino. D'ailleurs, n'hésitez pas à vous rendre sur son blog, il en vaut le détour ! 
 
 
 
1.V.E. Schwab, Shades of Magic, tome 1, Lumen 2017.
2. Jojo Moyes, Avant toi, tome 2 : Après toi, Milady, 2017.
3. Michael Singer, Les pirates Disney, Huginn & Muninn, 2017. 
4. Chris Colfer, Le Pays des contes, tome 5 : L'Odysée imaginaire, Michel Lafon, 2017.
5. Serena Valentino, L'histoire de la Bête, Hachette, 2017.  
 
 
Sur le blog
 
En tout en juin, nous avons publié 8 articles dont voici un petit récapitulatif : 

 
 
Nos réseaux :
N'oubliez pas, le blog est aussi sur : 
 
 
Nous vous souhaitons un très bon mois de juillet et un bel été ! :)

lundi 26 juin 2017

Gardiens des cités perdues tome 1





 Titre VO : Keepers of the lost cities, book 1

Auteur : Shannon Messenger
Saga : Tome 1
Édition : Lumen
Genre : Fantasy, Jeunesse
Pagination : 509 pages
Parution : Mai 2014
Prix : 15




Résumé : Depuis des années, Sophie sait qu’elle n’est pas comme tout le monde. Elle se sent à part à l’école, où elle n’a pas besoin d’écouter les cours pour comprendre. La raison ? Elle est dotée d’une mémoire photographique… Mais ce n’est pas tout : ce qu’elle n’a jamais révélé à personne, c’est qu’elle entend penser les autres comme s’ils lui parlaient à voix haute. Un casque vissé sur la tête pour empêcher ce bruit de fond permanent de la rendre folle, elle se promène un matin avec sa classe au musée d’Histoire naturelle quand un étrange garçon l’aborde. Dès cet instant, la vie qu’elle connaissait est terminée : elle n’est pas humaine et doit abandonner son existence entière pour rejoindre un autre univers, qu’elle a quitté douze ans plus tôt. L’y attendent une pléiade de nouveaux condisciples, amis et ennemis, et une question obsédante : qui est-elle ? Pourquoi l’a-t-on cachée dans le monde des humains ? Pourquoi n’a-t-elle que des souvenirs partiels de son passé ?

Avis : Gardiens des cités perdues est une saga qui a fait beaucoup de bruit et dont j'ai entendu beaucoup de bien C'est avec une certaine hâte que je me suis empressée de lire cette saga et le moins que l'on puisse dire, c'est que je suis loin d'être déçue. Gardiens des cités perdues qu'est-ce que c'est ? C'est l'histoire de Sophie, une jeune fille de douze ans qui n'est pas comme les autres jeunes filles de son âge puisqu'elle entendu les pensées des gens qui l'entourent. Elle ne se sent pas à sa place et un jour, un jeune garçon l'interpelle et lui dit qu'elle n'est pas humaine. 

Dès les premières pages, Shannon Messenger a réussi à m'embarquer grâce à son style d'écriture dans un fabuleux voyage dans un monde extraordinaire. En effet, nous découvrons un univers magique, très intéressant qui change de ce qu'on a l'habitude de voir. Ici, il n'est pas question de sorcières, baguettes magiques et sortilèges, néanmoins, il y a tout de même une forme de magie très particulière basée sur la lumière et cela nous donne des scènes éblouissantes (au sens propre comme au figuré). L'univers créé par l'auteure est très riche, il y a beaucoup de termes à assimiler et ça rend la compréhension de l'univers un peu complexe. Malgré tout, j'ai bien aimé tous les détails donnés par l'auteure qui nous permettent pleinement d'imaginer ce monde. Shannon Messenger a réussi à me vendre du rêve, beaucoup de magie si bien que j'en ai encore les yeux qui pétillent. Je n'ai qu'une envie, me rendre dans les Cités perdues, le monde magique par excellence

Dans cette histoire, j'ai découvert beaucoup de personnages attachants que j'ai suivi avec plaisir, dont je voulais tout savoir et c'est assez rare pour être souligné. J'ai adoré Sophie qui est très attachante parce qu'elle ne comprend pas ce qui lui arrive. Elle découvre les cités perdues et ses pouvoirs fabuleux en même temps que nous et toutes ces découvertes ne sont pas faciles pour elle. J'ai bien aimé le côté protecteur de Fitz, l'humour de Keefe et la maladresse de Dex, les nouveaux amis de Sophie. J'ai aimé le rôle protecteur d'Alden et j'ai été touchée par la peine et la détresse d'Edaline et Grady. Il y a beaucoup de personnages dans cette histoire et je vous avoue que parfois j'ai été un peu perdue et je mettais du temps à me retrouver. 

Dans ce livre, l'intrigue est très bien menée et le suspense est très présent. Une fois qu'on commence ce livre, il est impossible de le reposer. Il y a tellement d'actions que l'ennui n'a pas sa place tant le récit est haletant

Pour conclure, malgré quelques questions sans réponses, Shannon Messenger a fait du très beau travail. Ce tome sert d'introduction et met en place un univers fantastique avec des personnages formidables. J'espère vraiment que les prochains tomes répondront à quelques questions et que nous saurons vraiment qui sont les méchants et qui est vraiment Sophie. Je conseille donc cette saga à tous ceux qui aime la bonne fantasy ainsi que la belle magie.  


Ma note : 20/20... Coup de cœur  

vendredi 23 juin 2017

Que lirons nous cet été ? Notre PAL pour l'été 2017


Bonjour tout le monde,

Aujourd'hui nous nous retrouvons pour notre article saisonnier à savoir, la PAL d'été. Le moins que l'on puisse dire c'est que nous sommes bel et bien en été et nous sentons bien passer. Ma maison est un sauna, c'est pratique au moins, pas besoin de payer un spa ahah. Enfin bref, revenons dans le vif du sujet. Comme d'habitude, Laure n'a pas fait de PAL saisonnière mais cet été, elle lire seulement des classiques pour les cours et préparer sa rentrée en Khâgne. 

Pour cet été, je suis plutôt raisonnable en ce qui concerne mes lectures personnelles mais, j'ai pris du retard dans la lecture de mes services presses alors il va falloir que je rattrape mon retard... En tout ma PAL pour cet été comporte 12 livres à voir si j'arrive à m'y tenir parce que ce n'est pas gagné.


Les SP à lire obligatoirement

 

1. Sabrina Bensalah, Appuyez sur étoile, Sarbacane, 2017.
2. Martine Pouchain, Gloria, Sarbacane, 2017. 


3. Emmanuelle Cosso, Le phénomène Philomène, Sarbacane, 2017.
4. Estelle Billon-Spagnol, Amour, vengeance et tenter Quechua, Sarbacane, 2017. 


5. Emilie Chazerand, La fourmi rouge, Sarbacane, 2017. 




Mes lectures personnelles 



6. Chris Colfer, Le Pays des Contes, tome 5 : L'Odyssée Imaginaire, Michel Lafon, 2017. 


7. Thierry Gloris, Bushido, tome 1 : Yuki, Dupuis, 2017.


8. Rachel Johnson, Le diable vit..., tome 2 : Le diable vit à la campagne, Le livre de poche, 2012.


9. Eloisa James, Il était une fois, tome 2 : La Belle et la Bête, J'ai Lu, 2013.



 10. Jojo Moyes, Avant toi, tome 2 : Après toi, Milady, 2017.


11. Nathalie Stragier, Ne ramenez jamais une fille du futur chez vous, tome 3 : Ne dites jamais jamais, Syros, 2017.


12. J.K. Rowling, Harry Potter, tome 1 : Harry Potter à l'école des sorciers, Gallimard, 2003. 



Bilan de lecture de ma PAL de printemps


Pour ce printemps, j'avais une PAL de 10 livres et j'en ai lu 3 et j'en ai commencé deux... Ce n'est pas un super bilan mais ce sont les aléas de la lecture. J'ai commencé le tome 5 du Pays des Contes (lu à 60%) et Harry Potter : le grand Atlas (j'ai lu une trentaine de pages). Sinon, j'ai bien lu Marquise de Joanne Richoux (chronique), Nils et Zéna, tome 1 : L'homme au cigare de Sylvie Deshors (chronique), ainsi que L'écrivain abominable d'Anne-Gaëlle Balpe (chronique). 

Sinon, j'ai lu 8 livres imprévus avec Le codex d'Altura de James Maxwell (chronique), Never Never, tome 1 de Colleen Hoover et Tarryn Fisher, Forget Tomorrow de Pintip Dunn, Les Campbell tome 4 : L'or de San Brandamo de Jose Luis Munuera, Calendar Girl Janvier d'Audrey Carlan, Percy Jackson, tome 1 : Le voleur de foudre ainsi que le tome 2 : La Mer des Monstres de Rick Riordan et pour finir, Londres avec toi d'Erin Lawless.


Et vous ? Que lirez-vous cet été ?

lundi 19 juin 2017

Pirates des Caraïbes 5 : La vengeance de Salazar





Nom VO : Pirates of the Caribbean: Dead Men Tell No Tales

Réalisateur : Joachim Ronning
Durée :  2h08
Sortie : 26 mai 2017 (USA), 24 mai 2017 (France)
Genre : Fantastique, Aventure

Acteurs principaux : Johnny Depp, Javier Bardem, Brenton Thwaites, Kaya Scodelario, Geoffrey Rush





Synopsis : Les temps sont durs pour le Capitaine Jack, et le destin semble même vouloir s’acharner lorsqu’un redoutable équipage fantôme mené par son vieil ennemi, le terrifiant Capitaine Salazar, s’échappe du Triangle du Diable pour anéantir tous les flibustiers écumant les flots… Sparrow compris ! Le seul espoir de survie du Capitaine Jack est de retrouver le légendaire Trident de Poséidon, qui donne à celui qui le détient tout pouvoir sur les mers et les océans. Mais pour cela, il doit forger une alliance précaire avec Carina Smyth, une astronome aussi belle que brillante, et Henry, un jeune marin de la Royal Navy au caractère bien trempé. À la barre du Dying Gull, un minable petit rafiot, Sparrow va tout entreprendre pour contrer ses revers de fortune, mais aussi sauver sa vie face au plus implacable ennemi qu’il ait jamais eu à affronter…

Avis : Étant une fan inconditionnelle de l'univers Pirates des Caraïbes, c'est avec une grande impatience que j'attendais ce film (depuis des années en fait ^^). Je dois dire que même si globalement j'ai aimé, je suis un peu déçue par certains points. Je ne vais pas vous refaire un résumé et je vous renvoie à celui ci-dessus.

J'ai pris beaucoup de plaisir à retrouver tous les personnages que j'avais découverts dans les précédents volets de la saga mais aussi à retrouver cet univers de la piraterie que j'affectionne tout particulièrement. J'aime beaucoup les histoires qui se passent en mer, avec des pirates et un petit côté historique alors si en prime on ajoute une touche fantastique, le rendu est simplement formidable. D'ailleurs si vous connaissez des livres qui abordent ce thème, je suis preneuse. 

Quand j'ai vu que dans le casting il y avait le retour de Keira Knightley et Orlando Bloom, j'étais très contente et très excitée de les retrouver quatorze ans après le premier et sept ans après le troisième où ils apparaissent pour la dernière fois. D'ailleurs, ils n'ont pas pris une ride c'est fou ! Surtout Keira... Quand on pense que pour le premier elle avait seulement dix-huit ans, c'est dingue. Je savais que j'allais retrouver Elizabeth Swan et Will Turner alors j'étais vraiment pressée. L'histoire au final tourne beaucoup autour d'eux même si on les voit peu et c'est dommage qu'on ait pas l'occasion de les voir plus. Jack Sparrow est un de mes personnages préférés de tous les temps alors j'ai adoré le retrouver dans une nouvelle aventure même si j'ai trouvé qu'il n'était que l'ombre de lui-même. Il était moins cinglant, moins rusé et il passait vraiment pour un ivrogne. J'ai trouvé que c'était vraiment du gâchis quand on connait le potentiel du personnage. C'est sans compter Johnny Depp qui surjoue et qui en fait beaucoup trop. Barbosa en revanche a une belle évolution encore une fois et j'ai trouvé cela sympa. 

Dans ce cinquième volet, il y a aussi pas mal de nouveaux personnages dont trois sont directement propulsés au grade de personnage principal. Salazar est un méchant bien développé et crédible même si mon méchant préféré de la saga reste l'incontournable Davy Jones. Henry et Carolina sont quant à eux très peu développés et j'ai trouvé ça vraiment dommage, j'aurais bien aimé en savoir plus sur eux. Malgré tout, j'ai bien aimé Henry qui est un brave garçon même s'il n'arrive pas à la cheville de Will Turner. Brenton Thwaites est carrément canon donc ça aide à apprécier un peu plus le personnage... En revanche, je n'ai pas vraiment apprécié Carolina, la touche féminine du film que j'ai trouvée un peu fade. En même temps, c'est dur de passer après une héroïne comme Elizabeth Swan. 

La vengeance de Salazar, comme les autres films de la saga a de bonnes touches d'humour et j'ai apprécié cet humour encore une fois puisque j'ai bien rigolé. En revanche, la romance qui se met en place est de trop à mes yeux. Elle est trop rapide et trop bâclée. Ce qui est dommage, c'est que la mise en route est trop longue et on met du temps à rentrer dans l'histoire et la fin quant à elle est un peu trop précipitée. Toutefois, j'ai apprécié l'histoire, il y a de l'aventure, des rebondissements et on a pas le temps de s'ennuyer. Le film est agréable à regarder même si la fin est tout de même prévisible, j'ai adoré surtout la conclusion qui est celle que j'attendais depuis longtemps. Quant au visuel, il est très bien fait, les effets spéciaux sont pas mal et la 3D est intéressante alors pas de fausse note de ce côté-là. 

Pour conclure, Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar est la digne suite du troisième volet de la saga. Malgré les points négatifs comme les nouveaux personnages peu creusés et la longue mise en route, j'ai bien aimé découvrir ce film. Je suis quand même un peu déçue parce que j'en attendais beaucoup trop mais ça reste un bon film qui se regarde très bien. L'histoire a su me transporter et j'ai adoré retrouver certains personnages. 


Si voir Brenton (Henry) ne vous décide pas à voir le film, je ne sais plus quoi faire...


Ma note : 15/20 


 

vendredi 16 juin 2017

La saga des Eternels, tome 1 : Le Codex d'Altura





 Titre VO : The Evermen saga, book 1 : Enchantress

Auteur : James Maxwell
Saga : Tome 1
Édition : AmazonCrossing
Genre : Fantasy
Pagination : 692 pages
Parution : Mai 2017
Prix : 9,99




Résumé : Depuis le jour où un enchanteur s’est servi de ses pouvoirs pour sauver son frère de la noyade devant ses yeux, Ella a trouvé sa voie. De larges ressources et connaissances sont cependant nécessaires pour rejoindre l’Académie des Enchanteurs et, déterminée, Ella étudie tous les livres qui lui tombent sous la main tout en vendant des fleurs. Son frère, Miro, rêve quant à lui de devenir l’un des meilleurs épéistes du monde et de manier les puissantes armes enchantées de sa nation pour défendre sa terre natale. Pendant ce temps, une force sombre se dresse à l’est, conquérant tout sur son passage, et Miro part pour le front. En son absence, un charmant étranger, Killian, séduit Ella. Mais Killian a un secret, et des actes d’Ella dépendra bientôt le sort de son frère, de son pays, et du monde.

Avis : Tout d'abord, je tenais à remercier AmazonCrossing et Babelio de m'avoir permis de découvrir ce livre. Quand j'ai reçu ce livre et que j'ai vu ce "monstre", j'ai eu un peu peur. Il fait 937 grammes (oui j'ai pesé le livre... ahah) et près de 700 pages donc je ne vous cache pas que j'ai eu la pression pour le lire dans le temps imparti par Babelio. Ella a toujours rêvé d'être enchanteresse. Le jour où elle est acceptée à l'Académie des enchanteurs, son rêve va pouvoir se réaliser. Seulement voilà, Ella a une destinée hors du commun et le jour où son frère Miro part à la guerre pour défendre Altura, son pays et les alliés, la vie d'Ella prend un tournant inattendu à cause de Kilian, un étranger venu marchander en Altura. 

Le Codex d'Altura est une très bonne découverte mais, l'histoire a vraiment été très longue à se mettre en route. En effet, durant les 200 premières pages, nous suivons le quotidien d'Ella, nous apprenons à la connaitre elle, et son frère, j'ai trouvé ça un peu long et je ne voyais pas trop où l'auteur voulait en venir. Une fois les bases de l'univers posées, je suis pleinement entrée dans l'histoire et j'ai suivi avec plaisir nos protagonistes. 

Dans ce livre, James Maxwell nous propose un univers riche et bien développé avec une mythologie qui lui est propre et innovatrice. Même si j'avoue, parfois je me suis demandé si j'avais devant moi un livre de fantasy ou un livre un peu plus futuriste. Par exemple, Ella, un de nos personnages principaux ne connait pas les arcs et les flèches et parle de ces objets comme des armes primitives donc ça m'a troublée (après je ne dis pas qu'il faut obligatoirement se battre avec des arcs dans les livres de fantasy). Mais je vous confirme, ce livre reste de la bonne et grosse fantasy. En revanche, j'aurai bien aimé une carte de Merralya, le monde dans lequel évoluent nos personnages pour pouvoir situer les lieux parce que je me suis perdue quelques fois avec tous ces pays (Altura, Halaran, Tingara, Torakon, Vezna, Petriya et Aynar) et les différentes villes. Puisqu'il est beaucoup question de géopolitique et de stratégie de guerre, j'aurais bien aimé pouvoir me situer. 

J'ai beaucoup aimé avoir différents points de vue parce qu'en effet, les chapitres ne sont pas tous dédiés au même personnage et nous avons plusieurs narrateurs. Les plus récurrents sont bien évidemment nos personnages principaux Ella et Miro mais, nous avons aussi le point de vue de quelques personnages secondaires tels que Kilian, Amber et  Melovar Aspen et certains personnages tertiaires ont même un chapitre dans le livre où nous avons le droit à leur point de vue. Tous ces personnages ont un rôle différent dans l'histoire et cette alternance de vision permet de voir la situation sous des angles différents même si certains personnages ne sont narrateurs que pour un seul chapitre. 

Globalement, les personnages ne sont pas très attachants, leur sort m'a laissé de marbre sauf pour quelques-uns. J'ai apprécié suivre Amber, Ella, Miro, Kilian et Katherine. J'ai bien aimé ces personnages parce qu'ils sont courageux et font ce qui leur semble juste. J'ai adoré les suivre, les découvrir même si nombres d'entre eux recèlent encore de nombreux mystères comme Kilian dont l'histoire reste entièrement à découvrir. Outre ces personnages forts avec du relief, James Maxwell a réussi à nous présenter un méchant démoniaque très complexe dont on a envie de comprendre le but et la manière d'agir. Lors de la lecture, il est clairement possible de remarque que ce personnage a deux facettes et c'est très intrigant. J'ai très envie d'en savoir plus sur ce méchant qui doit avoir de lourds bagages pour en être arrivé là. Je n'en dirai pas plus sur ce méchant, pour que la découverte soit totale et ne pas vous spoiler l'histoire. Une chose est certaine, le lecteur vit cette histoire à fond et craint à chaque page pour la vie des personnages tant l'histoire est pleine d'actions et de drames. 

Pour conclure, l'auteur a réussi à créer un univers très riche et développé qui ne pourra que vous séduire. Je ne préfère pas trop révéler de quoi il s'agit tant cet univers est complexe. Je pense que c'est mieux si vous le découvrez par vous-même. Je regrette juste les quelques longueurs du début et l'absence d'une carte pour se situer dans l'univers. Le Codex d'Altura est un premier tome introductif que j'ai pris plaisir à lire, où j'ai aimé suivre les personnages, qui a fini par être le centre de mes pensées (j'en rêvais même la nuit). J'espère vraiment qu'AmazonCrossing publiera la suite parce que j'ai hâte d'en savoir plus. En plus, il n'y a pas vraiment de fin à ce tome alors raison de plus pour lire le deuxième. Pour  9,99 € pourquoi se priver ?

PS : Je suis navrée pour cette chronique très longue et énigmatique...  

Ma note : 17/20 

"Il est possible de changer les êtres, non par la coercition ou l'intimidation, mais par l'exemple". Melovar Aspen

"La plus grande preuve de courage est de supporter la défaite sans baisser les bras." Cycles des Eternels

"L'amour commence avec un sourire, croît avec un baiser, et se termine avec une larme." Proverbe torak 

mardi 13 juin 2017

A la découverte des personnages de la littérature : Ricardo Velazquez (Les Velazquez)


Bonjour tout le monde,



Aujourd'hui nous nous retrouvons pour notre nouveau rendez-vous que nous avons créé : A la découverte des personnages de la littérature. Ce rendez-vous consiste à, une fois par mois, mettre en avant des personnages de la littérature que nous avons rencontrés lors de nos lectures. Au cours de cette présentation, vous trouverez d'abord le "CV" de notre personnage du jour (avec une photo du personnage tel que nous l'imaginons), une brève description de l'univers dans lequel il évolue puis une brève description psychologique
 
 
 


Où on me trouve : Les Velázquez d'Aspi Deth
Description : "Sa carrure large et ses cheveux bruns mi-longs qui touchaient à peine ses amples épaules [...] Le jeune homme arborait, tout comme la fois précédente des joues mal rasées qui accentuaient son charme latin. [...] Ce détail importait peu car elle se noyait déjà dans ses grands yeux noisette d'une incandescence singulière." Chapitre 2
Rôle  : Personnage principal
Qualité principale : Attentionné
Défaut principal : Impulsif 




Univers : Ricardo, jeune expatrié vénézuélien vit à Bruxelles depuis son plus jeune âge avec sa famille. Chef de gang spécialisé dans les trafics en tous genres, Ricardo dit Rico vit dans un monde très dur où la compassion et la gentillesse n'ont pas vraiment leur place. La vie de Rico prend un tournant inattendu le jour où il rencontre Marie, une jeune bruxelloise. 
 
Qui es-tu ? : Rico a grandi dans un monde où la violence est banalisée, où le crime est monnaie courante. Il a blessé ou tué de nombreuses personnes, il a fait du trafic de drogue sa spécialité parce qu'il n'a pas eu le choix. Il a grandi dans ce milieu très fermé où il ne fréquentait que des bandits vénézuéliens. Très vite, Ricardo a su s'imposer comme leader et son statut de cadet de la famille ne l'a pas empêché de devenir chef de la famille Velázquez et de leur gang. Mais, Rico est différent des autres. Même s'il est dur, violent et dangereux, capable des pires atrocités pour sauver les siens, il sait faire preuve de courage, de compassion et de gentillesse, quitte parfois à se mettre sa famille à dos. Il est prêt à tous les sacrifices pour Marie, l'amour de sa vie, même si pour cela, il doit quitter le milieu dans lequel il a toujours vécu. Rico a conscience que les activités qu'il pratique sont illégales et mettent sa vie en danger. C'est pour cela qu'il veut tout arrêter, sortir du cartel et vivre avec Marie, recommencer une nouvelle vie où il pourra être fier de lui et ne pas se sentir coupable. Ricardo se déteste pour tout le mal qu'il fait autour de lui. Le pire pour lui, c'est que ses activités mettent Marie en danger à chaque instant et cela, il ne le supporte pas. Mais, il n'arrive pas à abandonner sa famille. Derrière ses airs de brute, Ricardo s'avère être un garçon doux, drôle, attentionné et gentil avec un grand sens moral et du devoir. Il nous montre qu'il ne faut pas se fier aux apparences. Que notre famille ou notre milieu ne détermine pas ce que nous nous sommes. Ce sont nos choix et nos actes qui déterminent et font de nous la personne que nous voulons. Il ne faut pas classer les autres dans des cases parce que tout le monde peut avoir beaucoup de ressources et s'avérer différent de ce que laisse présager son apparence. Surtout, tout le monde a le droit a une seconde chance et il n'est jamais trop tard pour essayer de devenir une personne meilleure comme nous le montre Ricardo Velázquez. 

J'aime beaucoup ce personnage parce qu'il est plus complexe qu'il n'y parait. Derrière ses airs de beau brun ténébreux, il y a du relief et des valeurs. Après, je ne vais pas vous le cacher, il figure dans le top 5 de mes book boy friends donc ça aide a apprécier le personnage ahah. 
 

"La famille c'est tout ce qui compte." 
 

Mes avis sur l'univers :

http://twogirlsandbooks.blogspot.fr/2016/01/les-velazquez-integrale-tome-1_11.html

 
Personnage précédent : Merhsante (Le Pays des Contes)

vendredi 9 juin 2017

Ne ramenez jamais une fille du futur chez vous, tome 2 : Ne retournez jamais chez une fille du passé






Auteur : Nathalie Stragier
Saga : Tome 2
Edition : Syros
Genre : Jeunesse, Science-fiction
Pagination : 457 pages
Parution : Juin 2016
Prix : 16,90





Résumé : Ne retournez jamais chez une fille du passé...
... parce que vous pourriez tomber folle amoureuse d'un garçon du moyen âge.
... parce que vous n'êtes pas la seule voyageuse du futur, et là, préparez-vous à un choc.
... parce que vous êtes nulle en histoire, et qu'une petite erreur de date peut mettre en danger l'humanité.


Chronique sans spoilers 

Avis : C'est grâce à Babelio que j'ai découvert l'existence de cette saga et franchement, je ne regrette pas car c'est l'une de mes plus belles découvertes de l'année. J'ai lu le tome 1 grâce à la médiathèque puis, je me suis empressée de lire ce tome 2. Dans ce second tome, nous retrouvons Andréa et Pénélope. Cette dernière a quitté son futur natal pour retrouver son amie Andréa. Ce qu'elles ne savaient pas, c'est qu'une terrible menace pèse sur les habitants de la planète. 

Déjà, il y a un gros changement par rapport au premier tome, puisque la narratrice n'est plus la même. Dans le premier opus, Andréa était la narratrice mais, dans ce second tome, c'est Pénélope qui nous raconte son histoire. J'ai vraiment apprécié ce changement et avoir la vision que Pénélope se fait sur notre époque est vraiment très intéressant. Elle nous donne son point de vue à la manière d'une exploratrice des temps modernes venue faire une étude anthropologique des habitants de 2019 (oui, l'histoire a pris un peu d'avance sur nous). L'utilisation de la première personne du singulier apporte un côté plus personnel et plus intime au récit, puisqu'en effet, nous sommes vraiment dans la tête de la narratrice. 

J'ai trouvé que l'auteure a vraiment changé sa manière d'écrire entre les deux tomes. En effet, dans le premier tome lorsque Andréa nous donne son point de vue, Nathalie Stragier fait des phrases plus simples que dans ce deuxième tome où le registre de langue a changé. L'auteure utilise un langage plus soutenu qui est censé montrer que les habitants du futur sont plus évolués que nous. J'ai trouvé le résultat vraiment très réussi. 

Les deux tomes sont construits de la même manière. Une première partie introductive et une deuxième partie où se déroule l'action. C'est dommage qu'il n'y ait pas plus de différences dans la construction des deux tomes puisque les deuxièmes parties des deux livres sont vraiment très semblables. Ce qui est bien, c'est que nous voyons bien la démarcation entre les deux parties. La première est légère alors que la seconde est beaucoup plus sombre et dure. 

Dans ce tome 2, les personnages sont toujours attachants. Pénélope se dévoile un peu plus et j'ai bien aimé. Elle a une très bonne évolution. Elle perd de sa froideur pour se révéler plus humaine. J'ai bien aimé découvrir Antares qui est un garçon très spécial. En savoir plus sur la vie qu'il a eue était vraiment très intéressant et ça apportait quelque chose à l'intrigue. Quant à Andréa, elle est restée une fille géniale qui est prête à tout pour ceux qu'elle aime. 

J'ai également bien aimé en savoir plus sur le futur. Tout comme Pénélope, on se rend compte que le monde qu'on prenait pour idéal est en fait loin d'être parfait. Ce monde a en réalité beaucoup de défauts et cela apporte un peu plus de relief à l'histoire. 

Pour conclure, Ne retournez jamais chez une fille du passé est un second tome très intéressant où l'intrigue a bien évolué. Nous apprenons beaucoup plus de choses sur l'univers créé par Nathalie Stragier. C'est sans compter la fin très surprenante qui donne envie de se jeter sur le tome 3 (heureusement, je l'ai dans ma PAL et il sera lu très rapidement). Si vous aimez les voyages dans le temps et la science-fiction, cette saga est faite pour vous. N'hésitez pas à la découvrir, elle mérite vraiment qu'on lui laisse sa chance. 

Bonus : Pénélope a même un compte Facebook où elle nous livre sa vision de notre époque. Si vous voulez jeter un œil, c'est ici.  


Ma note : 17/20

"J'avais entendu dire que l'amour est un sentiment si puissant qu'il peut tout engendrer ou tout détruire." Pénélope

"Voyager ouvre les yeux, voyager permet de comprendre. Voyager rend humain." Pénélope


Voir aussi : 
(cliquez sur l'image pour découvrir mon avis sur le tome 1)

http://twogirlsandbooks.blogspot.fr/2017/02/ne-ramenez-jamais-une-fille-du-futur.html


 

lundi 5 juin 2017

Bilan du mois de mai 2017






Coucou tout le monde,

Nous nous retrouvons aujourd'hui pour le bilan du mois de mai. Nous avons eu le mois dernier, notre meilleur bilan depuis longtemps. Nous avons trouvé un bon rythme de lecture et nous en sommes vraiment contentes.  Durant le mois d'avril, nous avons lu 9 livres. En tout, avec ces 9 livres, nous avons lu 2 311 pages, un record ! Passons en revue nos lectures du mois : 


Aurélie 
 
Pour commencer le mois de mai, j'ai lu Nils et Zéna, tome 1, l'homme au cigare de Sylvie Deshors. Nils et Zéna sont deux enfants qui un jour découvrent un stock de contrefaçons de la marque Benzine. Zéna vole un t-shirt et ils se retrouvent au cœur d'un trafic mafieux. 
Je n'ai pas vraiment apprécié cette histoire... L'intrigue n'est pas folle et ce qui arrive à ces enfants est un peu tiré par les cheveux. Je n'ai pas non plus apprécié le fait qu'ils soient vraiment livrés à eux-mêmes sans que leurs parents se soucient d'eux. Pour en savoir plus, je vous laisse mon avis ici
Ensuite, j'ai lu L'écrivain abominable d'Anne-Gaëlle Balpe. Manolo déteste la lecture mais malheureusement pour lui, le célèbre écrivain Roland Dale est invité à l'école. Manolo pense qu'il va s'ennuyer ferme mais ça, c'était avec qu'il se passe des choses étranges avec l'arrivée de l'écrivain. 

L'écrivain abominable est sans aucun doute devenu un de mes Pépix préféré. Les personnages sont attachants, l'univers bien passé et la petite touche de fantastique apportée au récit est agréable. En plus, il y a de l'action alors on ne s'ennuie pas une seconde. Pour en savoir plus, retrouvez mon avis ici

Puis, j'ai lu Percy Jackson, tome 1 : Le voleur de foudre de Rick Riordan. Percy est un jeune garçon ordinaire jusqu'au jour où il découvre qu'il est un demi-dieu. Mais être un demi-dieu n'est pas facile pour lui surtout lorsqu'il se retrouve accusé du vole de l'éclair de Zeus. 

C'était la première fois que je lisais cette saga et j'ai adoré ! J'ai beaucoup aimé le style de l'auteur avec son humour, le mélange entre notre monde contemporain et la mythologie ainsi que les personnages tous plus attachants les uns que les autres. Je recommande ce livre à tous. 


J'ai continué avec Percy Jackson, tome 2 : La mer des monstres de Rick Riordan. Dans la suite de ces aventures, Percy va rencontrer toujours plus de dangers. Il devra affronter de nombreux monstres pour sauver ce à quoi il tient le plus. 

J'ai tellement adoré l'univers mythologique de Percy Jackson qu'après avoir terminé avec le tome 1, j'ai enchainé sur le tome 2. Encore une fois, j'ai adoré ma lecture. J'ai adoré découvrir d'autres mythes à travers le regard original de Rick Riordan. Toutefois, pour l'instant, ma préférence va au premier tome. 

Pour terminer ce mois de mai, j'ai lu Londres avec toi d'Erin Lawless. Nadia est une jeune russe qui risque de se faire expulser de Grande-Bretagne d'un moment à l'autre. Pour ses derniers instants à Londres, elle décide de retourner dans les lieux qu'elle adore par dessus tout et accompagnée d'Alex un jeune homme réservé qu'elle vient à peine de rencontrer et qui a perdu goût à la vie. 

J'ai eu envie de lire ce livre parce que Londres est ma ville préférée et je voulais y retourner à travers cette lecture et le voyage est réussi. J'ai adoré cette romance toute douce. Bien que prévisible, elle ne tombe pas dans la facilité. On ne peut qu'apprécier Nadia, Alex et leurs amis.
 

Laure 

Pour commencer le mois de mai, j'ai lu Ion de Platon. Ici Platon décrit la place des rhapsodes, les poètes de l'époque et ainsi que la place de la poésie dans la société grecque. 

Ion est un livre intéressant et contrairement à ce qu'on pourrait croire, il est facile à lire. J'ai bien aimé découvrir ce livre même si selon moi, ce n'est pas le meilleur de l'auteur. Certains spécialistes se demandent même si c'est lui qui a écrit ce livre. 

Ensuite, j'ai lu Hamlet de William Shakespeare. Le père d'Hamlet est assassiné et, pour préparer sa vengeance tranquillement, ce dernier fait semblant d'être gagné par la folie. Hamlet aura-t-il sa vengeance ? 

Ce livre est absolument génial ! William Shakespeare est un vrai génie et quand on le lit en anglais, on se rend compte que chaque mot a plusieurs sens et il y a une infinité de lectures possibles de ce livre. Du génie je vous dis. 



Puis j'ai lu Poésie de Philippe Jaccottet. Dans ce recueil, le poète nous livre ses impressions et son ressenti face au monde, le tout en évitant les images poétiques pour vraiment montrer ce qu'il pense. 

J'ai trouvé ces poèmes vraiment magnifiques et j'ai le fait qu'il dise que les poètes sont des ignorants à la recherche du savoir. Ses poèmes sont vraiment très beaux et bien écrits. Un livre à lire pour tous les amateurs du genre. 


Pour terminer le mois de mai, j'ai lu La vie immédiate de Paul Eluard. Le poète utilise beaucoup d'images poétiques puisque c'est un surréaliste et bien que différent de Jaccottet, j'ai aussi beaucoup aimé. J'ai très envie de continuer ma découverte de la poésie et d'en lire plus. 







Just One 
Voici le retour du Just One que nous avons vu sur les blogs, Les lectures de Marinette et La route de lecteurs. Nous avions bien aimé ce rendez-vous alors nous avons décidé de le refaire ce mois-ci.

Un coup de cœur : Percy Jackson
Un univers : L'univers alliant mythologie et modernité de Percy Jackson
Un personnage : Percy Jackson (je me répète on dirait...)
Un couple : Nadia et Alex dans Londres avec toi
Une histoire : Celle d'Alex qui sur certains points fait écho à la mienne.
Une déception : Nils et Zéna, tome 1 : L'homme au cigare
Une émotion : L'amour dans Londres avec toi
Un futur époux :  Alex de Londres avec toi




Book Haul

Encore un book haul énorme... Ne nous blâmez pas, la faute revient à tous ces livres d'occasion. Nous n'avons acheté aucun livre neuf et en tout, pour tous ces livres, nous avons déboursé 12,5 euros alors c'est plus que correct je trouve. En effet, nous avons acheté 6 livres lors d'une vente caritative pour Amnesty International et un livre d'occasion à Gibert Joseph. En gros, nous avons acheté des livres pour la bonne cause. 


  1. Martine Pouchain, Gloria, Sarbacane, 2017.
  2. E.R. Link, Strawberry Fields, Autoédité, 2015.
  3. Collectif, Au pied du sapin, Folio, 2011.
  4. Lauren Weisberger, Le diable s'habille en Prada, tome 2 : Vengeance en Prada, Pocket, 2015.
  5. Tatiana de Rosnay, Spirales, Le livre de Poche, 2013.
  6. James Maxwell, Le Codex d'Altura, AmazonCrossing, 2017. 
  7. Delphine de Vigan, Rien ne s'oppose à la nuit, JC Lattès, 2011.
  8. Nora Roberts, Magie Irlandaise, intégrale, France Loisirs, 2015.
  9. Christina Lauren, Beautiful Bastard, Hugo & Cie, 2013.
  10. Christina Lauren, Beautiful Stranger, Hugo & Cie, 2013. 
  11. Johan Heliot, Le fer au cœur, Gulfstream, 2017.
  12. Eloisa James, Il était une fois, tome 3 : La princesse au petit pois, J'ai Lu, 2013.

Sur le blog 

 En tout, en mars, nous avons tout de même publié 8 articles dont voici un petit récapitulatif :


Réseaux 
N'oubliez pas, le blog est aussi sur : 


Nous vous souhaitons un très beau mois de juin ! :)