lundi 21 juin 2021

Livre à la plage challenge 2021


Hello, 

Aujourd'hui je vous retrouve afin de vous parler de la deuxième édition du challenge estival,  "Livre à la plage challenge", créé par Solivresse. Ce challenge se déroule du 21 juin au 31 août. Le but ? Se concocter une petite PAL bien sympa afin de passer un été riche en lecture. Sinon, il n'y a pas de règles particulières si ce n'est que le challenge se compose de 3 menus comportant chacun 3 sous catégories. Il faut que les livres sélectionnés rentrent dans ces catégories. En plus de cela, sur Instagram, Solivresse a mis en place un "bingo de l'été" dans lequel il faut faire différentes actions. Assez de bavardages, je vous présente ma PAL estivale. 



Menu 1 : L'été s'ra chaud 


Summer kills spring

(Science-fiction, fantasy, fantastique, post-apocalyptique)



Jaws

(Horreur, épouvante, thriller, policier, angoisse)


La fille-soleil 

(Lecture graphique)




Menu 2 : Les doigts de pieds en éventail


Seul sur le sable, les pieds dans l'eau

(Nostalgie, mélancolie, réflexion, rêve)



Camping Les flots bleus

(Classique, incontournable, historique)



He's her lobster

(Romance, famille, amis, secrets)




Menu 3 : Ocean Eyes


La baie de l'aquicorne

(Nature, écologie, animaux, légende, mythologie)



Moi ? Je suis malhonnête ! 

(Piraterie, voyage, aventure, périple, trahison)



Sous l'océan

(Jeunesse, feel good, cocooning )




Voilà pour ma PAL du challenge ! Même s'il n'y a pas beaucoup de livres pour deux mois et demi, je ne sais pas si j'arriverai à tout lire. L'été, je lis quand même moins que le reste de l'année. En plus de cela, la lecture de l'énorme pavé qu'est le tome 6 d'Outlander me prendra énormément de temps 😅
Ce qui est sûr, c'est que je lirai La chronique des Bridgerton (puisque c'est ma lecture en cours à l'heure où j'écris ses lignes), le tome 4 de L'école du bien et du mal, La guerre des Mus, Le Prince Cruel et bien sûr; le tome 6 d'Outlander. 


Bilan du Blossom Spring Challenge : Une fois n'est pas coutume, je n'ai pas réussi à lire tous les livres prévus de base 😅. J'ai lu 10/16 livres seulement parce qu'en cours de route, j'ai dû lire des livres qui n'étaient pas prévus... Au départ, je devais lire 12 livres et je pense que j'aurais pu y arriver si je n'avais pas dû rajouter certains livres. Malgré tout, j'ai eu des lectures sympas donc c'est le principal. 


Vous participez à un challenge de lecture cet été ?

lundi 14 juin 2021

Les enfants du chaos




Auteur : Ellie Gapr
Édition : Gulf Stream
Genre : Science-Fiction 
Pagination : 278 pages
Parution : Mai 2021
Prix : 17







Résumé : Sur la Terre décimée par les catastrophes climatiques, les enfants du don, capables de maîtriser les éléments naturels, sont objets d'espoir et de convoitise. Sevane, jeune rebelle à l'esprit libre, est prête à tout pour garder secrets les pouvoirs de sa sœur. À l'autre bout du monde, Lake, adolescent privilégié, accepte d'utiliser les siens pour gagner l'estime de son père. Et puis il y a Awa, la petite chuchoteuse. Les épreuves qu'elle traverse nourrissent une colère prête à s'embraser...

Avis : Tout d'abord, je tenais à remercier les éditions Gulf Stream pour l'envoi de ce livre. J'étais vraiment très curieuse de découvrir cet ouvrage mêlant un univers post-apocalyptique à des problèmes environnementaux. La fin du monde est proche, les éléments se déchaînent. Les ouragans se multiplient, la famine touche de plus en plus de monde. Certains enfants ont développé des dons leur permettant de contrôler les éléments. Ces enfants sont-ils la solution pour sauver le monde ?

Dans ce livre, il y a un gros point noir qui a été rédhibitoire pour moi ! (J'y vais cash dès le début, comme ça, vous savez à quoi vous attendre...). J'ai vraiment eu du mal avec les dialogues. L'autrice a pris le parti de retranscrire des expressions orales à l'écrit. Lors de ma lecture, j'ai donc eu le droit à une multitude de "c'que" "qu'tu" "j'veux" "d'ce" ou pire... "t'ruant" "c'gamin" "conv"nu". Franchement, je veux bien que l'autrice écrive comme ça pour symboliser un accent lorsqu'un personnage parle. Mais quand ce sont TOUS les personnages qui parlent de cette manière, c'est trop ! C'était vraiment horrible à lire ! Comme vous l'avez compris, je n'ai pas aimé les dialogues. A cause de ce style d'écriture, tout était très haché et peu évident à lire. Je peux donc vous dire que ces dialogues ont totalement gâché ma lecture. J'ai détesté ! C'est vraiment dommage parce qu'en dehors de ça, la plume de l'autrice est bien sympa avec sa petite touche de poésie. 

Hormis le point noir "dialogues", l'univers est intéressant, mais pas du tout exploité. L'autrice ne nous dit pas comment le monde est mort, ni d'où sortent les pouvoirs des enfants. Je pense que ces réponses auraient vraiment été utiles car sans elles, nous restons en surface sans vraiment comprendre les fondements de l'univers. Pour un univers de SFFF, ce genre de choses, c'est un peu la base. 

En ce qui concerne les personnages, j'ai trouvé qu'ils n'étaient pas assez creusés, si bien qu'il est vraiment difficile de les connaitre. Lake est sympa, mais un peu trop naïf à cause de son enfance privilégiée. Sevane pourrait être touchante, mais elle se révèle souvent agaçante. En revanche, Awa est une petite fille très touchante. Elle a eu une vie très difficile, très dure. Elle sait être forte malgré les épreuves de la vie. Ce qu'elle a pu traverser m'a bouleversée. Ce qui est bien, c'est de voir les liens entre les personnages se créer. On voit leurs destins se lier petit à petit et c'est intéressant. Les personnages quant à eux, ont du potentiel, mais ne sont absolument pas exploités. C'est dommage parce que Vicken et Emy avaient du potentiel.

Pour conclure, Les enfants du chaos est un livre avec du potentiel, mais très mal exploité. Certains points cruciaux, tels que les personnages ou l'univers auraient dû être plus creusés. Comme ils sont survolés, le livre manque un peu substance. Malgré tout, l'univers est plaisant, cette histoire de pouvoirs intéressante et les personnages sont globalement sympas. C'est ce qui sauve mon impression sur ce livre. Le gros point noir de ce livre, reste les dialogues, qui sont vraiment horribles à lire. Ils auront gâché ma lecture ! C'est dommage parce qu'il y avait un beau potentiel avec ce livre. Je tenais à souligner le beau travail éditorial de Gulf Stream car le livre est magnifique. La photo qui illustre cet article ne lui rend pas justice.  



Ma note : 13/20 

mardi 8 juin 2021

Bilan de saga #4 : Le diable vit à Notting Hill


Hello, 

Nous nous retrouvons aujourd'hui pour le quatrième numéro de notre série d'articles : Bilan de saga. Quand j'ai terminé une saga et publié toutes mes chroniques, je vous proposerai un petit bilan regroupant mes impressions sur la saga. Ce bilan sera découpé en trois parties. La première fera un bref résumé de l'histoire et mentionnera mes notes pour chaque tome. La deuxième partie présentera mon avis global pour la saga. La troisième partie sera composée de différents classements. Alors je sais que présenté comme ça, mon bilan ne fait pas très fun et très scolaire. Je vous rassure, nous sommes loin des dissertations ! 

Attention : risque de spoilers si vous ne connaissez pas la saga


Le diable vit à Notting Hill

Rachel Johnson 
3 tomes 
Publication : 2007 à 2018


Pour commencer, un petit récapitulatif afin de se remettre dans l'univers...




Claire et Mimi vivent à Notting Hill, un quartier cossu de Londres. Même si elles ont de l'argent, elles ne sont pas forcement heureuses. Claire rêverait d'être maman, mais n'y arrive pas. Mimi quant à elle, s'ennuie dans sa vie de mère de famille. Ce qui les font vibrer, ce sont les potins. Alors quand un riche homme d'affaire s'installe dans le quartier, les potins s'installent tout comme les intrigues amoureuses. 

Ma note : 14/20




Mimi et son mari Ralph ont vendu leur maison de Notting Hill afin de s'installer dans la campagne anglaise, loin des ragots de la capitale. Même à la campagne, les potins sont présents dans la gentry locale. Mimi qui s'ennuie loin de la ville, n'est pas au bout de ses surprises. 

Ma note : 16/20






Mimi et sa famille sont de retour à Notting Hill. Mimi se cherche, ne sait plus trop comment mener sa vie. Quand elle rencontre par hasard Farouche, une célèbre artiste, c'est le coup de foudre. Elle ne comprend pas trop ce qui lui arrive. Où la mènera cette dernière aventure ?

Ma note : 15/20





Qu'ai-je pensé de cette saga ?


Le diable vit à Notting Hill est une saga sympa avec une ambiance anglaise toute douce même si parfois, j'ai eu l'impression de lire "The Sun" où les potins vont bon train. Il y a un petit côté voyeurisme qui m'a plu. On voit l'envers du décor de Londres et plus particulièrement de la haute société londonienne. C'est intéressant de ne pas voir Londres à travers mon regard de touriste, mais à travers le regard de ses habitants. On ne va pas se mentir, cette saga n'a pas un univers à la Tolkien. C'est simple, juste ce qu'il faut pour passer un bon moment et en même temps, je n'en demandais pas plus. A travers ces romans, Rachel Johnson nous livre un récit de vie fortement ancré dans le quotidien. Nous suivons des hommes et des femmes dans leur vie, avec leurs bonheurs, leurs doutes et leurs échecs. Toutefois, je n'ai pas réussi à m'identifier aux personnages qu'ils sont riches, ont des préoccupations qui vont avec leur niveau de vie (niveau de vie que je n'ai pas même si je ne cracherais pas sur une maison à Notting Hill 😅). Ce qui est dommage, c'est qu'on reste un peu trop en surface que ce soit dans les événements ou au niveau des personnages qui ne sont pas assez creusés. Il y a également quelques longueurs, ce qui est dommage car les livres sont assez courts. Cette saga aura marqué mes vacances car j'aurais lu un tome par été. Une bonne saga chick-lit pour se détendre sans se prendre la tête au bord de la plage ou de la piscine. 



Le meilleur de la saga

Dans cette catégorie, retrouvez mes tops de la saga afin de conclure ce bilan en beauté.


Top 3 des tomes de la saga 



3- Le diable met le feu à Notting Hill

J'ai souvent du mal avec les derniers tomes des sagas... Ce sont souvent ceux que j'aime le moins. Encore une fois, ce fût le cas puisque le dernier tome est celui que j'ai le moins aimé. Même si c'est bien, il y a de la diversité avec une romance F/F, j'ai eu du mal avec le personnage de Farouche et en plus, cette romance n'est pas assez exploité. C'est dommage pour une fois qu'il y a un peu diversité. Mon avis


2- Le diable vit à Notting Hill

C'est le premier tome de la saga et j'ai beaucoup aimer passer du temps à Notting Hill dans une belle ambiance anglaise. Je suis fan de Londres donc j'étais ravie ! J'ai passé un bon moment à lire ce livre au bord de la piscine. Alors clairement, ce n'est pas de la grande littérature, mais j'ai pris plaisir à le lire. Mon avis


1- Le diable vit à la campagne

J'ai remarqué que mes tomes préférés sont souvent les tomes 2. Allez savoir pourquoi... J'ai bien aimé découvrir la campagne anglaise. Franchement, cette ambiance toute douce est clairement le point fort de la saga. J'ai trouvé les personnages plus attachants que dans les autres livres. Au final, j'ai bien aimer les voir évoluer et je n'avais pas trop envie de les quitter. Mon avis




Top 3 de mes personnages préférés 


3- Mirabel Fleming

Même si on ne voit pas assez Mirabel, la fille de Mimi, l'héroïne de la saga, j'ai bien accrochée avec elle. Dans le tome 1, elle peut paraître assez agaçante, mais finalement, elle se révèle être une ado touchante, qui fait face à des choix difficiles. 


2- Ralph Fleming

Ralph, le mari de Mimi, mériterait une médaille ! Franchement, sa femme lui en fait baver et il reste toujours positif et ne cesse de l'aimer malgré les coups bats qu'elle peut lui faire. A sa place, je n'aurais pas été aussi patiente. Rien que pour ça, il mérite d'être dans le top 3. 


1- Mimi Fleming

Mimi est l'héroïne de la saga. Elle est très souvent agaçante, elle prend beaucoup de mauvaises décisions, elle arbore une façade mondaine, mais derrière se cache de vraies blessures. Même si je ne l'aimais pas trop au début, je me suis bien attachée à elle finalement. 



Le personnage le plus touchant 


Pour moi, le personnage le plus touchant est sans surprise Mimi. Comme je le disais, j'ai eu du mal avec elle au début. Au fil des tomes, j'ai appris à la connaitre, à m'attacher à elle. Elle parait un peu hautaine, mais au final, c'est une femme blessée. Elle n'a pas confiance en elle, vit dans un mal-être constant. Quand on sait ce qu'elle ressent, son comportement parfois agaçant est plus ou moins excusé. 



La scène la plus marquante


La scène qui m'aura le plus marquée concerne bien évidemment la famille Fleming et notamment Ralph. Lors de cette scène, Ralph fait une annonce très importante à ses enfants. Une annonce qui risque de chambouler leurs vies. J'avais trouvé cette scène bien écrite et touchante. 




"Je suis presque reconnaissante de tous ces malheurs des derniers mois qui me permettent de profiter aujourd'hui du contraste entre le long et sombre hiver de l'âme et les hautes terres ensoleillées." Mimi


Ma note moyenne : 15,5/20 


Mes avis sur l'univers 
(cliquez sur les images)


 
 

mardi 1 juin 2021

Bilan du mois de mai 2021


Coucou tout le monde,


Nous nous retrouvons aujourd'hui pour le bilan du mois de mai. En mai, avec la réouverture des lieux culturels, j'ai retrouvé mon emploi du temps habituel. J'ai eu du mal à la réouverture... Mais bon, une fois passé le temps d'adaptation, ça va mieux. Le point positif avec la réouverture, c'est que j'ai pu retourner au bar avec mes amis et ça, c'est formidable ! La première fois, j'avais un peu perdu les codes du bar 😂 J'en ai profité également pour me faire un week-end prolongé à Lyon avec ma sœur. Même si ce n'est pas très loin de chez moi, ça m'a fait du bien de voir autre chose et de changer d'air. On en profité pour aller voir l'exposition "Antoine de Saint-Exupéry" à la Sucrière et c'était vraiment sympa. Côté lecture, j'ai enfin réussi à sortir de mon rythme de croisière et à lire un peu plus (bon je ne m'emballe pas, je n'ai lu qu'un livre en plus 😅). Malheureusement, ma présence sur le blog a été limitée... Mais j'espère me rattraper ce mois-ci ! En mai, nous avons lu 7 livres. En tout, avec ces 7 livres, nous avons lu 2 112 pages. Passons en revue nos lectures du mois :



Point film 


En mai, je n'ai pas trop eu le temps de regarder des films et/ou séries. Du coup, je n'ai pas eu trop le temps d'avancer dans mon marathon Marvel puisque je n'ai vu que deux films. J'ai regardé L'incroyable Hulk que je n'avais jamais vu. Franchement, il n'est pas incroyable... Il était vraiment long ce film ! En plus, il dénote comparé aux autres Marvel. Ensuite, j'ai regardé Avengers. Je l'avais déjà vu et il reste sympa. J'aime bien quand tous les héros de la franchise sont réunis. En juin, j'attends avec beaucoup d'impatience la sortie de Black Widow. Je pense que j'irai le voir au cinéma 😁



Aurélie


Pour commencer le mois de mai, j'ai retrouvé mon chouchou Percy Jackson avec Percy Jackson et les héros grecs de Rick Riordan. Percy Jackson raconte les histoires de grands héros mythologie grecque. Avec humour et modernité, retrouvez les histoires de Persée, Thésée, Jason ou encore Hercule. 

Comme d'habitude, j'ai passé un très bon moment avec Percy Jackson. J'ai adoré découvrir les mythes grecs sous un nouvel angle. Rick Riordan m'a fait découvrir certains mythes avec humour et une touche de modernité. Même si le fait que Percy raconte les histoires soit en décalage avec ce qu'on a l'habitude, j'ai appris beaucoup de choses. 


Ensuite, j'ai lu Lord John, tome 3 : Une odeur de souffre de Diana Gabaldon. A travers trois nouvelles, Diana Gabaldon nous fait découvrir les aventures de Lord John Grey. Quel est le mystère qui entoure le club Hellfire ? Pourquoi des soldats meurent-ils de manière brutale en Prusse ? Quelles malfaçons l'armée britannique essaye t-elle de cacher ? Lord John Grey va mener des enquêtes dangereuses. 

Lord John Grey est un de mes personnages préférés alors ce fut un réel plaisir de le retrouver ! John est vraiment un personnage formidable avec un sens de l'honneur et une gentillesse incomparable. Je vous conseille de lire ces nouvelles de manière entrecoupée avec les livres de la saga. 

Puis, j'ai lu La Terre du milieu mais un peu sur la gauche d'Antoine Piers et d'Arnaud Lehue. Mr. Frognon doit amener l'agneau unique en Yapa-Mordom. Accompagné de Som Gabegie, Gwendalf ou encore de Borofuir, va t-il arriver au bout de sa quête. 

La Terre du milieu mais un peu sur la gauche est une BD qui est sortie le 12 mai. Je l'avais repéré sur Instagram et je me suis jetée dessus. Vous l'aurez compris, cette BD parodie Le Seigneur des anneaux. Cette BD est vraiment très drôle. Si vous êtes fan de la saga originelle, je vous conseille vraiment de la lire. Il faut quand même bien connaitre l'univers pour pleinement apprécier les références. 


Pour terminer le mois de mai, j'ai lu Les enfants du chaos d'Ellie Gapr. La Terre va mal, elle est en train de se détruire. Les hommes doivent affronter des catastrophes naturelles sans précédant. Certains enfants possèdent des dons qui les rendent capables de maitriser les éléments. Arriveront ils à sauver l'humanité ? 

Malheureusement, j'ai eu du mal avec ce livre principalement à cause des dialogues. L'autrice retranscrit des expressions orales à l'écrit et je n'ai pas du tout aimé. C'est le gros point noir du livre. L'univers et les personnages sont intéressants, mais ils sont très mal exploités. C'est dommage parce qu'il y a du potentiel. 


 Laure



En mai, j'ai largement moins lu qu'en avril qui avait été un excellent mois. J'ai commencé Les carnets de l'apothicaire, un manga qui fait beaucoup parler de lui. C'est un manga bien sympa, j'ai beaucoup aimé l'intrigue et les dessins. Puis j'ai lu Des diables et des saints de Jean-Baptiste Andréa. Malgré un début un peu lent, ce livre est très beau. J'ai adoré suivre les personnages qui ont réussi à me toucher grâce à leur histoire. Ensuite, j'ai lu Dans la combi de Thomas Pesquet. C'est une BD très intéressante car j'ai appris beaucoup de choses sur un plan scientifique. Je recommande toutes mes lectures ! En plus, en mai, j'ai participé en tant que libraire au festivale du première roman et c'était une expérience super intéressante ! En plus, j'ai rencontré de nombreux auteurs dont Carole Martinez. 



Just One



Un coup de cœur : Une odeur de souffre de Diana Gabaldon

Un univers : L'univers mythologique et humoristique de Percy Jackson

Un personnage : Lord John Grey ! Il est tellement touchant et merveilleux 🤩

Un couple : 

Une histoire : Les enquêtes menées par Lord John dans une odeur de souffre sont vraiment très haletantes.

Une déception :  Les enfants du chaos

Une émotion : Le rire ! 😂

Un futur époux :  Lord John 😍 Et Percy Jackson même s'il n'est que narrateur.
 



Book Haul


Encore une fois, je suis restée raisonnable, même si ma PAL ne cesse d'augmenter 😅 Il y a tellement de livres que je veux lire et si peu de temps pour les sortir de ma PAL... En mai, j'ai craqué pour trois nouveautés (ce qui assez rare que je me jette sur un livre à sa sortie), j'ai reçu un livre en SP et j'ai acheté deux livres d'occasion chez Gibert Joseph parce que je suis faible 🙈. En tout, 6 livres sont arrivés dans ma PAL (je vais vraiment essayer de réduire en juin). 


 


1. S.A. Chakraborty, Daevabad, tome 1 : La Cité de Laiton, De Saxus, 2021. 
2. Ellie Gapr, Les enfants du chaos, Gulf Stream, 2021.
3. Sarah J. Maas, Crescent City, tome 1 : Maison de la Terre et du Sang, De Saxus, 2021.

 
 

4. Antoine Piers et Arnaud Lehue, La Terre du milieu mais un peu sur la gauche, Jungle, 2021.
5. Marie Rutkoski, The Curse, Lumen, 2017. 
6. Serena Valentino, Villains, tome 4 : Maîtresse de tous les maux, Hachette, 2019.



Sur le blog


En tout, en mai, nous avons publié 3 articles dont voici le récapitulatif :



Nos réseaux : 


N'oubliez pas, le blog est aussi sur : 




Nous vous souhaitons un bon mois de juin:)

samedi 15 mai 2021

Orgueil et préjugés





Titre VO : Pride and prejudice

Auteur : Jane Austen
Édition : Milady
Genre : Romance 
Pagination : 476 pages
Parution : Octobre 2017
Prix : 16,90







Résumé : Mr et Mrs Bennett ont cinq filles à marier. À l’arrivée d’un nouveau et riche voisin, la famille espère que l’une d’entre elles pourra lui plaire… Au-delà des aventures sentimentales des cinq filles Bennett, Jane Austen dépeint les rigidités de la société anglaise au tournant du XIXe siècle. Le comportement et les réflexions d’Elizabeth Bennett, son personnage principal, révèlent les problèmes auxquels sont confrontées les femmes de la gentry campagnarde pour s’assurer sécurité financière et statut social : la solution passe en effet par le mariage.

Avis : Je ne lis pour ainsi dire presque jamais de classiques, pourtant, les œuvres de Jane Austen me faisaient envie depuis des lustres. Quand j'ai vu cette magnifique édition (l'image ne lui rend pas du tout justice) d'Orgueil et préjugés chez Milady, j'ai craqué et je me suis lancée. Mr et Mme Bennett ne sont pas riches ni pauvres, ils ont cinq filles à marier à qui ils essayent de trouver de bons partis. Alors quand un riche jeune homme s'installe dans la maison voisine, c'est la chance de placer une de leurs filles. Elizabeth, leur seconde est pleine d'esprit, et elle voit d'un mauvais œil ce nouveau venu et surtout, le meilleur amis de ce dernier, le riche et condescendant Mr. Darcy. 

Comme je le disais, j'avais envie de découvrir Jane Austen depuis longtemps et je n'ai pas été déçue. J'ai beaucoup aimé son style plein de beauté et de poésie si bien que ce livre se lit très facilement et rapidement. Du coup, j'ai vraiment été prise dans l'histoire et il a été difficile de lâcher ce livre. Je partais déjà très bon public, car j'adore les romances historiques. Je suis une grande fan de ce genre d'histoires. En plus de cela, j'aime beaucoup les ambiances anglaises aristocratiques alors ce livre avait tout pour me plaire et il m'a vraiment beaucoup plu. 

A travers cette histoire et surtout ses personnages, Jane Austen nous livre une critique sociétale de ses contemporains. En effet, certains personnages sont clairement des caricatures. C'est le cas notamment de Mrs et Mr. Bennet, Lady Catherine, Mr. Collins ou encore du voisinage. Tous ces personnages ont des personnalités très extrêmes, bien qu'elles soient différentes. Je ne peux pas trop vous en dire sans révéler certaines choses, mais ils vous feront rire ou vous exaspéreront. Mrs. Bennet est une sotte exaspérante qui ne comprend pas grand chose, qui se rend ridicule sans s'en rendre compte. Lydia Bennet est comme sa mère, elle pense être la plus maline alors qu'elle est aussi sotte que sa mère. Mr. Bennet est plus sage que sa femme, mais il est souvent ridicule lors de ses interventions et il ne prend pas grand chose au sérieux. Lady Catherine et Mr. Collins sont des caricatures ambulantes de l'aristocratie anglaise et de petits arrivistes. Lady Catherine est pleine de condescendance. A cause de son rang, elle se croit supérieur à tout le monde et traite ceux qui l'entoure comme des demeurés ou des moins que rien. Mr. Collins, lui, est exaspérant, un gros fayot et condescendant alors que c'est un petit arriviste. Même si ces personnages sont exaspérants, j'ai beaucoup aimé ce qu'ils représentent à savoir, une critique de la bonne société anglaise à l'époque de Jane Austen. 

Passons aux personnages que j'ai bien aimés. J'ai trouvé Jane et Binglet qui sont charmants et mignons. Elizabeth Bennet, notre héroïne, est super ! Elle a l'esprit vif, n'est pas une cruche comme la majorité des femmes qui l'entourent. Elle est cultivée, a de la répartie et n'a pas sa langue dans sa poche, elle n'hésite pas à dire ce qu'elle pense. C'est une femme vraiment moderne en contraste avec son époque. Mr. Darcy quant à lui, est difficile à cerner, mais une fois qu'on le connait un peu plus, on ne peut que s'attacher. Encore une fois, je ne peux pas vraiment vous parler de lui sans vous spoiler, mais j'ai trouvé que lui aussi était en avance pour son temps. J'ai trouvé que leur histoire d'amour va crescendo et elle n'est pas ridicule comme cela peut être le cas parfois. J'ai bien aimé voir l'évolution de la romance, car les personnages ne tombent pas amoureux au premier regard. 

Pour conclure, Orgueil et préjugés est une super romance, à travers laquelle, Jane Austen nous livre une critique de ses contemporains. Les personnages sont hauts en couleur et j'ai adoré les suivre, surtout Elizabeth et Darcy. En plus, mon édition de ce livre est sublime et illustrée donc ça aide à apprécier sa lecture. 


Ma note : 20/20... Coup de 💙

"Si une femme cache avec le même soin son inclination à celui qui en est l'objet, elle peut perdre l'occasion de le fixer, et alors ce ne sera pour elle qu'une triste consolation de savoir que le monde ignore son chagrin. Il y a tant de reconnaissance ou de vanité dans un attachement, en général, qu'il n'est pas prudent de le négliger." Charlotte

"Les jeunes gens beaux et aimables ne sauraient plus que les autres vivre sans fortune !" Elizabeth

"Vous devriez adopter ma philosophie : ne penser au passé que si vos souvenirs vous offrent quelque plaisir." Elizabeth

dimanche 9 mai 2021

Requiem pour Sascha, tome 1 : Lacrimosa





Auteur : Alice Scarling
Édition : Milady
Genre : Fantasy
Pagination : 306 pages
Parution : Mai 2014
Prix : 7,10






Résumé : Mes amis m'appellent Sascha, mes ennemis ne me connaissent pas. Cela dit, je ne sais pas vraiment non plus qui ou ce que je suis. Ca ne m'a jamais empêchée de profiter de la seule chose positive que cette vie a bien voulu me donner : mon pouvoir, posséder le corps de n'importe qui d'un simple contact. Ce don étrange me permettait d'éliminer les suceurs de sang, ceux qui ont brisé mon existence. Jusqu'au jour où j'ai rencontré Raphaël. Enigmatique, létal, irrésistible, totalement immunisé contre mon pouvoir... et en me seure de me fournir la vengeance qui m'échappe depuis tant d'années?

Avis : J'avais trouvé ce livre en soldes à la Fnac pour vraiment pas cher alors, c'est sans grandes attentes que je me suis lancée dans ce livre. Je voulais juste lire un peu de bit-lit, ce que je ne fais presque jamais. Sascha est chanteuse dans un groupe de métal. Elle est orpheline, à vécu dans un couvent et possède un étrange pouvoir. Elle peut posséder le corps de n'importe qui d'un simple contact. Grâce à ce don, elle élimine les vampires qui croisent son chemin. Un jour, Sascha croise le chemin de Raphaël, un homme énigmatique, qui est étrangement imperméable à son don.

Ce que j'ai bien aimé dans ce livre, c'est l'ambiance qui s'en dégage. C'est une ambiance alliant le métal et le gothique. Je n'avais jamais lu de livres dans ce style alors j'ai trouvé cela original. Ce qui est dommage, c'est que l'auteure se disperse un peu. Elle nous vend une histoire avec des vampires, nous en rencontrons au début, mais ça ne dure pas. Les vampires cèdent vite la place à une guerre anges contre démons sortit de nul part. Comme je voulais voir des vampires, j'ai été un peu déçue par ce changement. Cette histoire au couvent m'intrigue, mais je ne vois pas comment les vampires vont pouvoir revenir. Toutefois, je n'avais jamais lu de livres avec des anges et démons donc j'ai été contente de découvrir ces créatures que je suis curieuse de retrouver.

Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'on ne s'ennuie pas. Ce livre est bourré d'actions. La plume d'Alice Scarling est sympa, mais je n'ai pas réussi à savoir si le style d'écriture se voulait familier ou pas. Ce livre est écrit dans un entre deux peu conventionnel. 

C'est malheureux, mais je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages. Sascha est un peu agaçante à cause de ses contradictions, mais aussi à cause de son sale caractère. Elle se plaint de l'amour, n'arrête pas de dire que ça ne sert à rien, que c'est pour les faibles, mais elle tombe amoureuse en 30 secondes. Raphaël est trop mystérieux pour qu'il soit possible de s'attacher à lui. J'ai trouvé que c'était un peu un personnage "fantôme" parce qu'on ne sait absolument rien de lui si ce n'est quelques bribes d'informations à la fin. 

Alice Scarling nous laisse sur notre faim, laissant ainsi beaucoup de questions sans réponses. J'ai très envie d'en savoir plus. L'autrice a bien fait son travail parce que j'ai vraiment été surprise par les révélations finales que je n'avais pas vu venir. Pour le coup, j'ai été vraiment scotchée. A voir ce qui va être fait dans la suite de la saga avec ces révélations. 

Pour conclure, Requiem pour Sascha ne sera pas la meilleure lecture de ma vie en grande partie parce que je n'ai pas accroché aux personnages. J'ai été également surprise par la tournure qu'à pris l'histoire. Toutefois, je suis déçue de ne pas avoir plus vu les vampires. En tout cas, ce livre aura eu le mérite de me donner envie de lire plus de bit-lit. 


Ma note : 14/20