jeudi 11 juillet 2019

Alex, peut-être...




Titre VO : Alex, Approximately

Auteur : Jenn Bennett
Édition : Hugo Roman
Genre : Romance
Pagination : 335 pages
Parution : avril 2019
Prix : 17 






Résumé : Fan absolue de cinéma, Bailey Ridell a passé son année de lycée à discuter en ligne ave Alex, un geek également passionné des salles obscures. Et peut-être aussi à craquer un peu pour lui... Mais alors qu'elle s'apprête à le rencontrer, elle commence à paniquer. Et si c'était un pervers qui se cachait derrière son écran ? Ou tout simplement une déception dans la vraie vie ? Dans le petit musée local où elle s'est dégoté un boulot pour l'été, elle se rapproche de Porter, un mystérieux surfer un brin impertinent. Mais avant de décider avec qui elle pourrait partager une belle histoire, Bailey veut découvrir qui est Alex. Elle va donc remonter sa piste pour le retrouver. Tandis que la vérité se dévoile, Bailey devra assumer celle qu'elle est vraiment et faire un choix. Alex, peut-être ?

Avis : Tout d'abord, je tenais à remercier Babelio et les éditions Hugo Roman pour ce livre qui me tentait beaucoup. Bailey alias Mink est passionnée de cinéma. Elle discute depuis plusieurs mois sur un chat en ligne avec Alex à propos de cette passion. Quand Bailey quitte la côté Est des Etats-Unis pour s'installer chez son père qui vit en Californie dans la même ville qu'Alex, elle décide de mener l'enquête afin de le retrouver. Elle va surtout rencontrer Porter, un jeune homme mystérieux qu'elle a du mal à supporter. 

Jenn Bennett réussit à écrire une belle histoire, fraîche et mignonne à travers Alex, peut-être... Même si sa plume est simple et sans fioritures, elle arrive tout de même à nous livrer de jolis passages plein d'émotion. Ce que j'ai aimé, c'est l'ambiance qui se dégage de ce livre. L'univers est calme, doux et il en ressort une grande sérénité. J'ai beaucoup apprécié cet ensemble au point que j'ai eu envie d'aller en Californie, en bord de mer et profiter de la vie. L'univers est vraiment une belle réussite pour moi. J'ai également découvert le monde du surf,. C'était sympa car c'est un milieu que j'ai rencontré très peu dans mes lectures. 

En revanche, ce livre a un gros point négatif. Tout est très prévisible, il n'y a aucune surprise dans cette lecture. J'avais tout deviné dès le début et rien n'est fait pour induire le lecteur en erreur. Du coup, j'ai trouvé ce livre un peu poussif. Je me suis un peu ennuyée pendant ma lecture car rien n'a réussi à me tenir en haleine. 

Heureusement, Porter et Bailey sont deux personnages très attachants, ils sont intéressants, plaisants à suivre et du coup, ils sauvent un peu l'histoire. Bailey est une jeune fille très forte qui arrive à avancer malgré le drame qu'elle a vécu. J'ai aimé suivre son histoire et avoir son point de vue sur les événements. Même si nous n'avons pas grand chose en commun, je me suis sentie proche d'elle. Bailey veut faire plus ou moins le même métier que moi c'est à dire travailler dans la culture, dans un musée. J'ai trouvé génial que la culture soit autant mise en avant. Porter quant à lui a tout du Book Boyfriend. Il est courageux, intelligent, tendre et drôle. J'ai beaucoup aimé ce personnage qui a lui aussi un passé difficile ce qui le rend encore plus touchant. Par contre, j'ai trouvé que l'histoire de Davy, le meilleur ami de Porter était posée là pour distraire le lecteur mais, je ne lui ai pas trouvé un grand intérêt car selon moi, elle ne sert pas l'histoire. 

Pour conclure, Alex, peut-être est un livre qui donne envie de faire du surf en Californie, de partir en vacances mais, il est beaucoup trop prévisible si bien qu'on peut s'ennuyer en le lisant. Heureusement, Bailey et Porter, les deux personnages principaux sont bien travaillés et ils donnent de l'intérêt au livre. Si vous êtes cinéphile, ce livre peut vous plaire car il est truffé de références cinématographiques. J'ai malgré tout passé un assez bon moment avec ce livre mais je sais, que je n'en garderais pas un souvenir impérissable. 


Ma note : 15/20

"Il faut parfois passer par certaines épreuves pour s'apercevoir qu'on est beaucoup plus fort qu'on ne le croyait." Porter 

dimanche 7 juillet 2019

Bilan du mois de juin 2019


Coucou tout le monde,


Nous nous retrouvons aujourd'hui pour le bilan du mois de juin. Je vous préviens tout de suite, juin est le meilleur bilan de l'histoire du blog à mon avis. Nous nous attendions pas à un aussi beau bilan et nous sommes ravies. A part ça, juin s'est bien passé. J'ai eu chaud, très chaud comme tout le monde. Je suis allée au lac et j'en suis repartie avec une petite insolation. Enfin, les joies de la chaleur. Malheureusement, nous n'avons pas été très présentes sur la blogo principalement à cause des coupures d'électricité dues aux orages (ça fait quand même une semaine que j'essaye de pouvoir faire un article...). En juin, nous avons lu 11 livres. En tout, avec ces 11 livresnous avons lu 4 313 pagesPassons en revue nos lectures du mois :



Aurélie 



Pour commencer mon mois de juin, j'ai lu Après tout de Jojo Moyes. Cette fois, Lou se rend aux Etats-Unis pour vivre la vie que Will a voulu pour elle. Pour la première fois, elle vit enfin pour elle et essaye de faire ce dont elle a envie. 

J'attendais sa sortie en poche pour le lire et après une longue attente, j'ai enfin pu le lire. J'étais curieuse de découvrir le dernier volet des aventures de Lou. Même si cette lecture a été un peu longue, j'ai bien aimé suivre Lou dans sa dernière aventure à New-York. Alors il est certain que ce livre n'a rien de surprenant mais Jojo Moyes arrive à nous emporter avec sa plume. 


Ensuite, grâce aux éditions Links, j'ai lu Le tyran des songes d'Oren Miller. Emma a toujours été particulière. Elle a un don depuis sa naissance. Ce don, intéresse beaucoup de monde et notamment le terrible Marchand de sable. Emma devra l'affronter et découvrir un monde qu'elle ne soupçonnait pas. 

J'étais vraiment très curieuse de découvrir l'univers basé sur la mythologique d'Oren Miller. Ce qui est bien, c'est qu'à travers ce livre, j'ai découvert des personnages mythologiques que je ne connaissais pas ou peu. C'était vraiment très intéressant. En revanche, la mise en route est beaucoup trop longue. Trop de longueurs ont plombé l'histoire. 

Pour continuer le mois de juin, j'ai lu November 9 de Colleen Hoover. Fallon et Ben se rencontrent par hasard un 9 novembre. Malheureusement, Fallon doit quitter sa Californie natale pour New York. Malgré tout, ils décident de se revoir les cinq prochains 9 Novembre à l'endroit où ils se sont rencontrés sans jamais communiquer ensemble le reste de l'année. 

November 9 devait être le lire de CoHo que j'avais le plus envie de découvrir. Je n'ai pas été déçue. J'ai adoré suivre les rencontres entre Ben et Fallon. Leur histoire est vraiment touchante, elle est belle poignante. Une romance à découvrir ! 


Pour terminer ce mois de juin, j'ai lu Alex, peut-être... de Jenn Bennett. Bailey et Alex tous deux passionnés de cinéma discutent depuis des mois sur un chat. Un jour, Bailey déménage chez son père en Californie dans la même ville qu'Alex. Elle voudrait le rencontrer mais elle attend. A son job étudiant, elle fait la rencontre de Porter, un surfer plein d'assurance. A ce moment là, Bailey devra faire un choix. 

J'ai beaucoup aimé voyagé en Californie à travers les yeux de Bailey. L'ambiance est sympa, toute douce et donne envie de vacances. En revanche, l'histoire est très prévisible. Je n'ai pas été surprise le moins du monde. L'histoire aurait pu être ennuyeuse sans de supers personnages.



Laure 




Pour commencer le mois de juin, j'ai lu Le premier jour du reste de ma vie de Virginie Grimaldi. J'ai bien aimé ce livre qui est sympa et parfait à lire pour l'été. Ensuite, j'ai lu Spirales de Tatiana de Rosnay qui est un livre à suspense, prenant mais à mon avis, ce n'est clairement pas son meilleur livre. 

 

Ensuite, j'ai enfin terminé La Sélection de Kiera Cass en lisant L'Héritière et La Couronne. J'ai bien aimé retrouver l'univers mais ces deux tomes se répètent beaucoup. Je pense que ces deux livres sont de trop pour la saga. 


  

Pour terminer le mois de juin, j'ai lu toute la saga Les amours de Lara Jean de Jenny Han. Cette saga est une énorme révélation, un gros coup de cœur. J'ai adoré cette histoire toute douce. Si ce n'est pas fait, je vous recommande de lire cette histoire. 



Just One



Un coup de cœur : November 9

Un univers : La Californie d'Alex peut-être... 

Un personnage : Lou dans Après tout qui arrive à se reconstruire

Un couple :  Ben et Fallon de November 9

Une histoire :  L'histoire de Fallon qui est bouleversante 

Une déception :  /

Une émotion : L'amour


Un futur époux :  Porter (Alex peut-être...)



Book Haul


Encore une fois, nous avons eu du mal à nous fixer uniquement à la résolution de début d'année mais, globalement, nous nous en sortons pas trop mal. Nous avons acheté trois suites de sagas, reçu un SP, trouvé un livre en boite à livre et nous avons acheté deux livres que nous n'aurions pas dû prendre. Globalement, on ne s'en sort pas si mal... Oui, on se rassure comme on peut ahah. Voici nos 7 acquisitions du mois : 


 

1. Gregory Maguire, Wicked, Bragelonne, 2019.
2. Virginia Boecker, Witch  Hunter, Pocket Jeunesse, 2016. 


 

3. Jenny Han, Les amours de Lara Jean, tome 2 : PS : Je t'aime toujours, Panini Books, 2018.
4. Jenny Han, Les amours de Lara Jean, tome 3 : Pour toujours et à jamais, Panini Books, 2018. 

 

5. Kiera Cass, La Sélection, tome 5 : La couronne, Robert Laffont, 2016.
6. Jenn Bennet, Alex, peut-être... Hugo Roman, 2019. 


7. Kathryn Littlewood, La Pâtisserie Bliss, tome 1, Pocket Jeunesse, 2013. 


Sur le blog


En tout, en juin, nous avons publié 3 articles dont voici le récapitulatif :

Bilan du mois de mai 2019
Gardiens des cités perdues, tome 3 : Le grand brasier
A la découverte des personnages de la littérature : La Reine Helewys


Nos réseaux : 


N'oubliez pas, le blog est aussi sur : 




Nous vous souhaitons un bon mois de juillet ! :)

dimanche 23 juin 2019

A la découverte des personnages de la littérature : La Reine Helewys (L'héritière)



Aujourd'hui nous nous retrouvons pour un rendez-vous que nous n'avons jamais vu sur d'autres blogs à savoir : A la découverte des personnages de la littérature. Ce rendez-vous consiste à, mettre en avant des personnages de la littérature que nous avons rencontrés lors de nos lectures. Au cours de cette présentation, vous trouverez d'abord le "CV" de notre personnage du jour (avec une photo du personnage tel que je l'imagine), une brève description de l'univers dans lequel il évolue puis une brève description psychologique.





Où on me trouve : L'héritière de Mélinda Salisbury

Description : Je n'ai pas réussi à retrouver de description mais je l'imagine froide, cruelle comme la Reine dans Blanche-Neige et le chasseur.

Rôle  : Personnage secondaire

Qualité principale : Sens de la famille

Défaut principal : Cruauté






Univers : La Reine Helewys est la souveraine du Royaume de Lormere. Elle dirige son royaume d'une poigne de fer où elle mène ses sujets à la baguette grâce à la violence et la peur. Pour asseoir encore plus son autorité, elle a fait de Twylla, une jeune fille du peuple, la nouvelle Daunen Incarnée. Twylla inspire donc la crainte aux ennemis de la Reine puisqu'elle peut tuer qui elle veut d'un simple toucher. Pour Helewys, Twylla est donc l'arme parfaire. 

Qui es-tu ? : Helewys a grandi dans un univers très spécial et incestueux. Depuis des générations, les rois et reines de Lormere se marient entre frères et soeurs. Dès sa naissance, la petite Helewys était donc destinée à devenir reine mais surtout à épouser son frère. Pour assurer la pérennité du royaume, ils devaient avoir au moins deux enfants, une fille et un garçon. Le roi et la reine ont bien eu une fille et un garçon mais, la consanguinité est tellement importante chez les souverains de Lormere que la petite princesse et surtout le roi, ont succombé prématurément à la maladie laissant une Helewys inconsolable, seule avec son fils Merek. La reine se remaria rapidement avec un autre homme qui n'était que son cousin. Helewys et le nouveau roi essayèrent durant des années de donner une soeur à Merek pour assurer l'avenir du royaume. Les lois de la génétique sont ce qu'elles sont et ils n'eurent pas d'enfants. Helewys sombra alors dans la folie et la cruauté. Elle décida de marier son fils à Twylla, une jeune fille du peuple. Mais voyant que Merek tenait énormément à Twylla, la reine, jalouse décida de compromettre la jeune fille afin d'épouser son propre fils, le seul parent assez proche d'elle génétiquement. Selon elle, ce mariage est le moyen de sauver les souverains de Lormere. Helewys nous montre les méfaits de l'inceste et de la consanguinité. Ce genre de chose peut avoir des incidences telles que des maladies physiques et psychiques. Helewys est cruelle, froide, elle n'éprouve aucun sentiment si ce n'est pour son fils. Elle a également la santé fragile et la consanguinité y est pour beaucoup. Elle se met dans un tel état et devient la femme cruelle qu'elle est également à cause du poids des traditions. Elle ne supporte pas d'être la femme qui fera sombrer le royaume. Morale de l'histoire ? Il ne faut pas se laisser dominer par les traditions et faire ce que bon nous semble. 

J'ai choisi de vous parler de la Reine Helewys parce que pour moi, c'est un personnage fascinant. C'est une vraie méchante, cruelle et froide que l'on voit petit à petit sombrer dans la folie. Pour tout vous dire, c'est l'un des personnages les plus cinglés que j'ai eu l'occasion de découvrir. 


Mes avis sur l'univers de L'Héritière
(cliquez sur les images)



Personnage précédent : Elias Veturius

Aimez-vous ce personnage ?  Avez-vous L'Héritière ?

dimanche 16 juin 2019

Gardiens des cités perdues, tome 3 : Le Grand Brasier




Titre VO : Keeper of the lost cities, book 3 : Everblaze

Auteur : Shannon Messenger 
Saga : Tome 3
Édition : Lumen
Genre : Fantasy, Jeunesse
Pagination : 597 pages
Parution : novembre 2015
Prix : 15 





Résumé : Voilà plusieurs semaines que Sophie Foster n’a plus aucune nouvelle du Cygne Noir, l’organisation clandestine qui l’a créée. Si elle se sent abandonnée, la jeune Télépathe redoute surtout qu’un traître n’ait infiltré leurs rangs. Pourtant, elle a bien vite d’autres chats à fouetter : un mystérieux traqueur est découvert sur Silveny l’alicorne, Vertina, le miroir spectral de Jolie, refuse obstinément de révéler ce qu’elle sait, et le Conseil ordonne à Sophie de guérir Fintan, le Pyrokinésiste à l’esprit brisé, malgré l’immense menace qu’il représente… Toujours accompagnée de Keefe, Dex, Fitz et Biana, la jeune fille est entraînée dans un tourbillon de révélations et de rebondissements… à tel point que, déterminée à démasquer les rebelles qui menacent les Cités perdues, elle va commettre un terrible faux pas, et conduire les elfes au bord de la guerre !

Avis : Après avoir lu et adoré les deux premiers tomes de Gardiens des cités perdues, je n'avais qu'une hâte, lire le tome 3 pour retrouver Sophie et ses amis. Pour parfaire, le tout, j'ai lu ce livre en lecture commune avec Mathilde de The Nose In Books. Sophie doit affronter plusieurs dangers. Elle pense qu'il y a un infiltré au sein du Cygne Noir, elle doit protéger Silveny l'alicorne et surtout, réparer l'esprit du terrible Fintan et le Grand Brasier. 

Dans Gardiens des cités perdues, il y a beaucoup d'actions si bien qu'on ne s'ennuie jamais. Parfois il se passe beaucoup trop de choses et on ne retient pas tout. Ce qui est bien, c'est qu'au début de ce tome, Shannon Messenger fait un petit rappel des événements passés comme ça, on se rafraîchit la mémoire et on replonge dans l'action là où nous en étions restés. Nous pouvons retourner rapidement au cœur des événements grâce à la plume entraînante de l'auteure qui nous embarque dans cet univers fantastique et extraordinaire qu'il est très difficile à quitter.  

Hormis l'univers envoûtant, ce qui fait le charme de cette saga, sont les personnages courageux, touchants et attachants. Après ce troisième tome, Keefe reste toujours mon personnage préféré. Il est drôle mais on sent qu'il cache des secrets plus profonds. Après Keefe, mon personnage préféré est Sophie. Elle est courageuse, bienveillante mais parfois, elle en fait trop à vouloir porter le monde sur ses épaules. Le reste de la bande d'amis est super. J'ai adoré Dex, Biana et Fitz. Ils sont tous là les uns pour les autres et n'hésitent pas à prendre des risques pour leurs amis. Cette belle amitié qui unie nos cinq personnages est vraiment touchante. 

Hormis les adolescents, il y a d'autres personnages supers à savoir Grady et Edaline, les parents adoptifs de Sophie ainsi qu'Alden, le père de Fitz et Biana. Les trois adultes sont là pour aider nos héros, les épauler, les soutenir et tous ensemble, on a l'impression qu'ils forment une vraie famille et que tant qu'ils resteront soudés, rien ne peut leur arriver. 

Nous évoluons dans le monde des elfes et dans ce tome, nous rencontrons d'autres peuples des cités perdues à savoir les gnomes, les ogres et les gobelins. J'ai été ravie de découvrir ces peuples, découvrir leurs costumes, leurs villes ou autres. C'était vraiment intéressant et j'espère en découvrir plus dans les prochains tomes. On avance dans le rapport méchants / gentils. Les barrières sont moins floues et on sait plus ou moins qui se trouve dans quel temps. 

En tout cas, je suis vraiment curieuse de voir comment va évoluer l'univers, quelles épreuves vont devoir affronter les héros. Je suis intriguée de voir ce que va donner l'histoire avec les ogres parce que ça promet d'être chaud. La fin de ce troisième tome est assez surprenante. Je ne m'y attendais pas alors du coup, je suis pressée de voir ce que ça va donner. 

Pour conclure, Le Grand Brasier est un très bon volet pour cette saga. L'intrigue évolue bien, nous apprenons beaucoup de choses, l'univers s'étoffe grâce aux nouveaux peuples qui entrent dans l'univers. J'ai hâte de découvrir la suite des aventures de Sophie et de ses amis qui promet d'être mouvementée. 



Ma note : 20/20... Coup de cœur  

"Notre famille ne détermine pas notre personnalité. C'est nous qui décidons." Keefe

"Une personne seule ne peut être la source de quoi que ce soit - tout découle de l'emboîtement de millions de pièces. La somnalène nous montre qu'il y a toujours de l'espoir, de la lumière. Peu importe la densité des ténèbres." Edaline

"Il ne faut jamais sous-estimer la puissance du changement, aussi modeste soit-il." Lady Veda

vendredi 7 juin 2019

Bilan du mois de mai 2019



Coucou tout le monde,


Nous nous retrouvons aujourd'hui pour le bilan du mois de mai. Encore une fois, mai ne fut pas le mois le plus prolifique en terme de lecture mais, nous avons passé un super mois. Nous rentrons tout juste de dix jours de vacances à Madère et c'était vraiment magnifique et dépaysant. L'île est fleurie, avec des côtes très raides souvent recouvertes de bananiers. C'est impressionnant à voir. Nous avons également vu des dauphins en mer, un groupe d'une vingtaine d'individus et ce moment était magique. Nous avons également vu en mer une jolie tortue caouane. En bref, nous avons passé dix jours superbes à Madère. En mai, nous avons lu 4 livres. En tout, avec ces 4 livresnous avons lu 1 386 pagesPassons en revue nos lectures du mois :


Aurélie 


Pour commencer le mois de mai, j'ai enfin lu Un palais de cendres et de ruines, le tome 3 de la saga Un palais d'épines et de roses de Sarah J. Maas. La guerre avec Hybern est imminente. Les mortels sont en danger partout. Les différentes cours de Prythian vont devoir s'unir et régler leurs différends afin d'écarter la menace. 

J'avais hâte et peur de lire ce troisième parce que je ne voulais pas quitter l'univers et ses personnages. Je vais pas tourner autour du pot, c'est un gros coup de cœur. J'ai adoré l'univers qui s'épaissit encore, découvrir de nouveaux personnages. Et surtout, retrouver Rhysand et sa cour des rêves. J'ai hâte de lire Spin-Off parce que certains éléments sont encore en suspens.   


Ensuite, j'ai lu Belle de Robin Mckinley. Après la ruine de leur père, Belle et ses sœurs sont venues s'installer dans un petit village près des bois. Sauf que cette forêt est hantée. Il y régnerait une drôle de bête.  

J'adore les réécritures de contes alors c'est avec une certaine impatience que je me suis lancée dans ce livre dont j'avais vu de très bons avis. L'histoire est magique et enchanteresse à n'en pas douter. Mais, ce qui m'a dérangé, c'est que je m'attendais à une réécriture de la Belle et la Bête en version fantasy mais ça n'a pas été le cas. Ayant lu le conte original, je n'ai presque pas vu de points différents et c'est dommage. Ce livre ressemble trop à l'original. 



Laure


 

En mai, j'ai lu Celle que vous croyez et La petite danseuse de quatorze ans, deux livres de Camille Laurens. Le 24 mai, j'étais modératrice d'une rencontre avec Camille Laurens. C'est afin de pouvoir mieux comprendre ce qu'elle fait que j'ai lu ces deux livres. J'ai beaucoup aimé ces lectures qui font vraiment réfléchir. En tout cas, la rencontre avec Camille Laurens était vraiment un super moment ! 


Just One

(Je vais essayer de ne pas en faire un spécial Rhysand mais je ne promets rien ahah)


Un coup de cœur : Un palais de cendres et de ruines

Un univers : Celui de Prythian. Du moment qu'il y a Rhysand ça me va ! 

Un personnage : Cassian que j'ai plus découvert (et tout ceux d'ACOTAR)

Un couple :  Belle et la Bête

Une histoire :  La triste histoire d'Elain et Nesta (ACOWAR)

Une déception :  /

Une émotion : L'amour 

Un futur époux :  Rhysaaaaaaaaaand *_* (Cassian est monté dans le classement aussi)



Book Haul 


J'avoue mes fautes directement, j'ai craqué en mai. Je n'ai pas totalement respecté le challenge que je me suis lancée en début d'année à savoir n'acheter que des livres d'occasion ou des suites de saga. Ce mois-ci, j'ai acheté deux livres d'occasion, une suite de saga, deux livres neufs. J'ai trouvé trois livres dans la boite à livres et j'ai reçu un SP. En tout, j'ai acquis 9 livres. Les voici :  

  

1. Elisabetta Gnone, Fairy Oak, tome 1 : Le Secret des jumelles, Kennes, 2017. 
2. Katarina Bivald, Le jour où Anita envoya tout balader, J'ai lu, 2017.

 

3. Daniel Defoe, Robinson Crusoé, Folio, 2011. 
4. Holly Jacobs, Le bonheur au pied du sapin, Harlequin, 2016.

 

5. Jojo Moyes, Après tout, Milady, 2019.
6. Colleen Hoover, November 9, Pocket, 2018.

 

7. J.R Ward, La confrérie de la dague noire, tome 1 : L'amant ténébreux, Milady, 2019.
8. C.S. Pacat, Prince captif, tome 1 : l'esclave, Milady, 2015.


9. Oren Miller, Le tyran des songes, Lynks, 2019.



Sur le blog


En tout, en mai, nous avons publié 5 articles dont voici le récapitulatif :

Sorties livresques du mois de mai 2019
Bilan du mois d'avril 2019
Invisibilité
Top 10 | Mes méchants Disney préférés
Outlander, tome 1 : Le chardon et le tartan


Nos réseaux : 


N'oubliez pas, le blog est aussi sur : 




Nous vous souhaitons un bon mois de juin ! :)

vendredi 24 mai 2019

Outlander, tome 1 : Le chardon et le tartan





Titre VO : Outlander, book 1 

Auteur : Diana Gabaldon
Saga : Tome 1
Édition : J'ai lu
Genre : Romance, historique
Pagination : 858 pages
Parution : Juillet 2014
Prix : 16 





Résumé : 1945. Claire passe ses vacances en Ecosse, où elle s'efforce d'oublier la Seconde Guerre mondiale auprès de son mari, tout juste rentré du front. Au cours d'une balade, la jeune femme est attirée par un mégalithe, auquel la population locale voue un culte étrange. Claire aura tôt fait d'en découvrir la raison : en s'approchant de la pierre, elle se volatilise pour atterrir au beau milieu d'un champ de bataille. 

Le menhir l'a menée tout droit en l'an de grâce 1743, au cœur de la lutte opposant Highlanders et Anglais. Happée par ce monde inconnu et une nouvelle vie palpitante, saura-t-elle revenir à son existence d'autrefois ? Le début d'une série incontournable!

Avis : Quand il a fallu préparer ma valise pour partir en Ecosse et qu'il a fallu que je choisisse un livre pour m'accompagner, je me suis tout naturellement tournée vers le premier tome d'Outlander. Quoi de mieux que de visiter les Highlands tout en lisant l'histoire des lieux à travers un livre ? Claire Randall est avec son mari en Ecosse en 1945, elle se promène au milieu d'un champ de mégalithes quand soudain, elle passe  dans une faille temporelle et se retrouve en l'an de grâce 1743 au début de la révolution jacobite. 

C'est le premier livre de Diana Gabaldon que je lisais et j'avais un peu peur de me lancer devant l'imposante taille de ce livre. J'avais peur d'y trouver beaucoup de longueurs. J'ai été agréablement surprise. Je n'ai jamais ressenti de lourdeurs malgré des pages entières de descriptions. Je ne me suis pas ennuyée un seul instant et le tout est très fluide. Diana Gabaldon nous livre une histoire addictive qui se lit vite. Par contre, petit bémol avec la septième partie que j'ai trouvé un peu longue et a fait retomber le dynamisme global du livre. 

Ce que j'ai préféré dans ce livre, c'est le beau contexte historique qui sert de décor à l'histoire. J'ai appris beaucoup de choses sur l'histoire de l'Ecosse et notamment sur la révolution jacobite qui a opposé les highlanders, partisans de Bonnie Prince Charlie, le descendant de la famille Stuart et prétendant au trône d'Ecosse aux anglais qui défendent les intérêts du roi George II d'Angleterre et d'Ecosse. C'était vraiment très intéressant de découvrir plus de détails. 

Bien sûr, ce livre n'est pas un livre d'histoire. C'est une fiction qui nous livre des faits historiques réels. Ces faits sont accompagnés de personnages fictifs qui eux-mêmes interagissent avec de vrais personnages de l'histoire. C'était très sympa à lire. En ce qui concerne les personnages, j'ai bien aimé Claire qui est courageuse, combative et intelligente. Elle arrive à surmonter toutes les épreuves qui lui arrive sans broncher. Toutefois, je n'ai pas non plus accroché plus que cela avec elle. Jamie... Que dire... Jamie, mon nouveau book boyfriend. J'ai adoré ce personnage ! Il est protecteur, courageux et attentionné. Il est loin des rustres de son époque et il même sexy. Je comprends que Jamie ne puisse pas plaire à tout le monde mais, je suis tombée sous son charme. Claire et Jamie vivent une belle histoire qui est forte, sincère et aura su me faire rêver. J'ai bien aimé les complots autour de Jamie et découvrir les highlanders ainsi que leur mode de vie. J'aurais même bien aimé en savoir plus sur le clan Mackenzie qui est au cœur de beaucoup de complots. Dans toute l'histoire, il y a un méchant et ici, il a du niveau. Jack Randall, capitaine des dragons rouges de l'armée anglaise est une grosse pourriture tordue et cruelle (et oui, rien que ça). C'est un méchant très bien fait qui a une vraie complexité. 

Pour conclure, Le chardon et le tartan, le tome 1 d'Outlander aura réussi à me faire voyager en Ecosse. J'ai adoré le contexte historique qui se développe autour de l'histoire. Claire et Jamie sont deux personnages supers, surtout Jamie qui est proche de l'homme idéal. J'ai hâte de lire la suite et surtout, de commencer la série. 

Ma note : 18/20

"Seigneur, si j'ai jamais fait preuve de courage dans ma vie, c'est aujourd'hui qu'il m'en faut. Aidez-moi. Rendez-moi assez fort pour ne pas tomber à ses genoux et la supplier de rester." Jamie

"Car là où il y a tout l'amour, il n'est plus besoin de paroles. Il est tout. Il est immortel et se suffit à lui-même." Claire