mercredi 21 juillet 2021

L'atelier des sorciers tome 1 et 2




Titre VO : Tongari Boshi No Atelier, vol. 1

Auteur : Kamome Shirahama
Édition : Pika
Genre : Manga
Pagination : 203 pages
Parution : Mars 2018
Prix : 7,50





Résumé : Coco est une petite fille ordinaire vivant dans un village avec sa mère. Elle a toujours été fascinée par la magie, mais c'est un don rare que seules certaines personnes obtiennent à la naissance : les sorciers. Un jour, Coco rencontre l'un d'entre eux et le surprend à jeter un sort. Elle comprend alors la véritable nature de la magie et essaye de l'initier... Mais elle va accidentellement utiliser une magie interdite !

Avis : L'atelier des sorciers est le tout premier manga que je lisais de ma vie (il n'est jamais trop tard pour commencer) alors, j'avais un peu la pression en le commençant. Ai-je adhéré à mon premier manga ? Coco est une petite fille qui a toujours rêvé de faire de la magie, sauf qu'elle n'a pas de don. Un jour, elle regarde un sorcier pratiquer la magie alors qu'elle n'en a pas le droit. Elle va alors essayé d'imiter ce qu'elle a vu, avec des conséquences désastreuses. 

Je dois vous avouer que j'ai eu du mal à me plonger dans le genre, surtout à cause du sens de lecture qui est inversé par rapport aux livres que je lis habituellement. J'ai été aussi perturbée par les dessins en noir et blanc. J'aime bien les dessins colorés parce que ça permet de mieux visualiser les personnages et leur environnement. Avec des dessins en noir et blanc, j'avais l'impression de ne pas réussir à visualiser l'univers correctement. Ce qui est dommage car les dessins sont très jolis. En plus de cela, au début, je me suis perdue dans le sens de lecture des bulles. Il m'a fallu un petit temps d'adaptation et ensuite, c'est allé tout seul. Tout c'est problèmes ne mettent pas en cause la qualité du manga. C'est plutôt de la faute de mon côté novice. 

En ce qui concerne l'histoire, j'ai trouvé les deux premiers chapitres très flous. Je n'ai pas compris comment les gens peuvent devenir magicien. Ce n'est pas très bien expliqué et il y a parfois des informations contradictoires. Ce qui m'a rassuré, c'est que les trois derniers chapitres m'ont apparu beaucoup moins flous. Même s'il y a quelques bémols, j'ai beaucoup aimé l'univers car la magie décrite et créée par l'autrice est vraiment originale, ce qui offre un tout nouveau monde à découvrir. En plus de cela, j'ai bien aimé la carte et les explications présentes à la fin ou au fil du récit. 

Globalement, j'ai bien aimé les personnages. Coco est une petite fille attachante, qui veut tout le temps bien faire et se démène pour trouver sa place. Kieffer est un prof bienveillant, qui fait ce qu'il peut pour aider Coco alors je l'ai bien aimé. Je n'ai pas vraiment aimé Agathe, l'une des camarades de classe de notre héroïne. Je l'ai trouvée trop égoïste voire méchante. Trice et Tetia semblent être toutes mignonnes, même si elles sont encore à découvrir.

Pour conclure, le premier tome de L'atelier des sorciers est un bon manga même si je m'attendais à être plus séduite. J'ai eu du mal à rentrer dans ma lecture et dans l'univers même si la forme de magie créée par l'autrice est très originale. Les personnages et surtout Coco, l'héroïnes sont sympas, même s'ils en ont encore beaucoup sous le pied. La fin de ce tome nous laisse dans un grand suspense qui donne envie de lire la suite.


Ma note : 15/20










Titre VO : Tongari Boshi No Atelier, vol. 2

Auteur : Kamome Shirahama
Édition : Pika
Genre : Manga
Pagination : 188 pages
Parution : Juin 2018
Prix : 7,50






Résumé : On naît sorcier, on ne le devient pas. C'est la règle. Pourtant, Kieffrey a pris Coco sous son aile et a fait d'elle sa disciple : d'humaine normale, la voilà devenue apprentie sorcière ! Kieffrey, Coco et ses trois camarades se sont rendus à Carn, petite ville de sorciers, pour acheter des fournitures magiques. Mais soudain, les quatre fillettes tombent dans un piège tendu par un mystérieux sorcier encapuchonné : elles sont coincées dans une dimension parallèle et doivent échapper à un dragon !

Avis : C'est presque un an après avoir lu le tome 1 (oui, j'ai beaucoup attendu pour publier ma chronique 😅), que je me suis lancée dans cette suite. Au final, j'aurais dû le lire plus tôt afin d'être plus dans l'action (un manga n'étant pas un livre, c'est mieux. J'ai fait une erreur de novice encore une fois). Coco et ses amies doivent faire face à un dragon, leurs pouvoirs de novices suffiront-ils à les sauver ?

Dans ce deuxième tome, il y a un peu plus d'action, ce qui n'est pas pour déplaire. Grâce à cette animation, l'univers et l'intrigue se mettent plus en place. Tout commence à s'approfondir et nous entrons pleinement dans le vif du sujet, en découvrant d'autres personnages, mais aussi d'autres éléments importants pour l'univers. L'autrice nous parle un peu plus des sorts interdits et j'ai bien aimé parce que c'est un sujet qui m'intrigue. Toutefois, il reste encore beaucoup de choses à apprendre sur l'univers, qui n'est pas encore assez creusé à mon goût. 

Coco est une héroïne qui est toute mignonne. Je l'ai trouvé vraiment courageuse et pleine de bonne volonté. Je l'aime beaucoup ! Tetia, une des petites sorcières est également toute mignonne. Agathe m'a une fois de plus agacée, même si elle s'améliore sur la fin. De nouveaux personnages font leur apparition comme Olugio, le sorcier. Il est assez taciturne et je me demande pourquoi. A découvrir dans la suite ! La milice magique fait aussi sont apparition et je sens qu'elle va apporter un peu de piquant à l'histoire. 

Pour conclure, le second tome de L'atelier des sorciers est une bonne suite. Je l'ai même trouvé meilleur que le premier tome car l'univers et l'intrigue se mettent en place. Les personnages se sont même bonifiés au fil de l'histoire. Les dessins sont toujours très jolis, je suis fan. La fin de ce tome est dingue ! J'ai vraiment hâte de lire la suite. 


Ma note : 15/20

mardi 13 juillet 2021

Harry Potter : Le grand atlas






Titre VO : Harry Potter, Magical places from the films

Auteur : Jody Revenson
Édition : Huginn & Muninn
Genre : Beau livre, cinéma
Pagination : 205 pages
Parution : Avril 2015
Prix : 39,95






Résumé : Du château de Poudlard à la gare de King’s Cross, en passant par le ministère de la magie. En l’espace de 10 ans, et pour huit films de légende, des dizaines d’arristes et d’artisans ont bâti de toute pièce l’univers magique de Harry Potter imaginé par J.K. Rowling. Dans cet atlas officiel, retrouvez tous les lieux de cette incroyable saga et le secret de leur fabrication grâce à des documents d’archives exceptionnels (dessins préparatoires inédits, photographies des coulisses, ect…). Une carte détachable du Chemin de Traverse (réplique de l’original créé pour le Chaudron Baveur) et un livret présentant les plus beaux tableaux de Poudlard complètent cet ouvrage de collection.

Avis : Ma collection de beaux livres autour de l'univers de Harry Potter est assez fournie alors, de temps en temps, je lis quelques pages d'un de ces livres. Selon moi, pour bien apprécier ce livre, il ne faut pas le lire d'une traite, parce que ça ne se lit pas comme un roman. A travers ce livre, Jody Revenson fait le tour de tous les plus beaux décors de la saga et nous emmène dans les coulisses de leur conception. 

Grâce à ce livre, j'ai adoré replonger dans l'univers de Harry Potter et surtout, retrouver Poudlard, qui sera mis à l'honneur dans ce livre. Ce qui est bien, c'est que contrairement aux autres livres que j'ai pu lire dans cette collection, celui-ci est raconté un peu comme une histoire. J'ai trouvé que c'était original. A travers ce livre, on se rend compte de la manière dont les décorateurs ont rendu les films de la saga si magiques, notamment grâce à leur souci du détail et à leur vision de l'univers. Ce qui enrichit ce livre, ce sont les commentaires des artisans qui ont conçu les décors. Ils nous expliquent de quels objets ou lieux, ils se sont inspirés et pourquoi ils ont choisi certaines matières et pas d'autres pour rendre les décors plus réels. C'était super intéressant ! J'ai appris pas mal de choses sur la confection des décors ainsi que sur l'utilisation des effets spéciaux qui rendent toutes les constructions plus magiques. En plus des informations, ce livre est ponctué de jolies illustrations et de photos qui montrent l'envers du décor ainsi que le processus de création ou encore, les idées qui ont été abandonnées en faveur d'autres, etc... En plus de ces images instructives, il y a de jolis dessins d'ornement à l'angle des pages, ce qui enrichit encore plus ce livre. La surprise dans la pochette se trouvant à la fin du livre est super ! C'est un peu la cerise sur le gâteau.

Ce livre est assez cher et étant donné son prix, on est en droit d'en attendre beaucoup. Même si le contenu est de qualité, il n'est pas sans défauts. En effet, la reliure de mon exemplaire s'est décollée et les pages commencent à se défaire. Pourtant, je suis très loin d'avoir maltraité ce livre. Il y avait également quelques coquilles et notamment des mots oubliés. Sur certaines légendes, ils ont également oublié de mentionner le film dans lequel apparait ce décor. 

Pour conclure, Le grand atlas est un très beau livre fera revivre aux fans d'Harry Potter, la magie de la saga à travers ces fabuleux décors. J'ai trouvé qu'il y avait de trop nombreuses coquilles et c'est dommage.


Ma note : 19/20

"Pour moi, la magie est plus forte quand elle s'appuie sur le réel." Stuart Craig


A Voir aussi dans le même univers : 

(Cliquez sur la couverture pour découvrir notre avis)



  
http://twogirlsandbooks.blogspot.fr/2016/07/le-quidditch-travers-les-ages.html

  

 http://twogirlsandbooks.blogspot.fr/2015/12/harry-potter-des-romans-lecran-toute.html 

Remus Lupin

Lord Voldemort



lundi 5 juillet 2021

Bilan du mois de juin 2021



Coucou tout le monde,


Nous nous retrouvons aujourd'hui pour le bilan du mois de juin. En juin, j'ai eu la chance d'avoir une semaine de vacances ! J'en ai bien profité surtout qu'il a fait beau tous les jours. J'en ai profité pour regarder les matchs de l'Euro. C'est en grande partie à cause de ça que je n'ai pas été très présente sur le blog et sur vos blogs. J'ai aussi profité de mes amis et j'ai fait mon premier resto depuis de le mois d'octobre. Mon estomac n'était pas prêt 😂 J'ai également eu la joie de découvrir que j'ai été sélectionnée comme partenaire par les éditions Hachette. C'est mon premier gros partenariat alors je suis vraiment contente 😁 Côté lecture, j'ai retrouvé mon rythme de croisière. Je ne suis qu'à un seul livre de la moitié de mon challenge annuel. Je ne pensais pas, et j'en suis très contente ! Avec mes vacances, j'aurais pu lire plus, mais j'en ai profité pour sortir de ma PAL un énorme pavé. En juin, nous avons lu 3 livres. En tout, avec ces 3 livres, nous avons lu 1 502 pages. Passons en revue nos lectures du mois :



Aurélie


Pour commencer le mois de juin, j'ai lu Moi, Méduse que j'ai reçu dans le cadre de la Masse critique de Babelio. Méduse est une jeune fille qui rêve de vivre une vie normale. C'est difficile à réaliser quand ses grands parents sont des Titans. Méduse est fière de sa beauté et elle se fera condamner pour cela. Pour elle, commence alors son exil de monstre. 

A travers ce livre, j'ai bien aimé découvrir le mythe de Persée d'un point de vue différent, savoir celui du monstre, Méduse. Méduse est un personnage touchant, qui a vécu des événements vraiment ignobles. Comme j'ai déjà publié ma chronique, je ne vais pas m'étendre une nouvelle fois. Ma chronique



Ensuite, j'ai lu une grosse brique en sortant de ma PAL Le prieuré de l'Oranger de Samantha Shannon. Le Sans-nom va se réveiller et ainsi, détruire le monde. Le poids de sauver le monde repose sur Sabran, reine d'Inys car tant que sa lignée règne, le Sans-nom restera à l'écart. Mais les légendes sont elles toujours bien fondées ? Ead et Tané vont à leur manière aider le monde à affronter cette nouvelle menace. 

Ce livre me faisait envie depuis un moment, mais j'avais trop peur de le sortir de ma PAL. Finalement, j'ai adoré ! Même si c'est un one-shot, l'univers est vraiment très riche et complet. J'ai adoré voir des dragons et l'ambiance médiévale. En plus de cela, les personnages sont bien creusés et attachants. Ce livre met en avant la diversité que ce soit sur le plan amoureux ou ethnique. C'est important selon moi ! 


Pour terminer le mois de juin, j'ai lu Daphné, le premier tome de La chronique des Bridgerton de Julia Quinn. Daphné a fait son entrée dans le monde, mais elle n'arrive pas à intéresser un futur mari potentiel. Alors, quand Simon, duc de Hastings lui propose passer un marché qui peut les arranger tous les deux, elle n'hésite pas un instant. Mais Simon et Daphné pourraient tomber dans leur propre piège. 

J'avais adoré la série en début d'année alors j'avais vraiment hâte de me lancer dans le livre. Il y a beaucoup de différences entre le livre et la série. Malgré tout, j'ai bien aimé le livre. J'ai adoré suivre les Bridgerton qui m'ont fait mourir de rire. Daphné et Simon sont vraiment des personnages sympa. Dommage que la chronique mondaine de Lady Whistledown ne soit pas plus mise en avant. L'univers est vraiment sympa. 





Just One



Un coup de cœur : Le prieuré de l'oranger 🍊

Un univers : L'univers très riche du Prieuré de l'oranger

Un personnage : Ead parce qu'elle est bien badass (Le Prieuré de l'oranger)

Un couple : Daphné et Simon (Bridgerton) / Sabran et Ead (Le Prieuré de l'oranger)

Une histoire : L'histoire très intéressante du Reinaume d'Inys (Le prieuré de l'oranger)

Une déception :  /

Une émotion : L'amour ! 

Un futur époux :  Simon Basset, Duc de Hastings

Pour le plaisir des yeux 😅




Book Haul


Encore une fois, je suis restée raisonnable, même si ma PAL augmente doucement mais sûrement 😂. En juin, j'ai passé une petite commande chez Gibert Joseph donc là, je plaide coupable 😅 J'ai trouvé un livre pas cher à Noz et j'ai craqué pour une offre qui ne se refuse pas. En plus de cela, ma sœur m'a ramener un livre de son boulot et j'ai reçu un SP. En tout, en juin, 6 livres sont arrivé dans ma bibliothèque.

 
 


1. Sylvie Baussier, Moi, Méduse, Scrinéo, 2021.
2. Emma Chase, Il était une fois, tome 1 : Nicholas, Hugo Roman, 2018.
3. Rick Riordan, Héros de l'Olympe, tome 4 : La maison d'Hadès, Albin Michel, 2014.

 
 


4. J.R.R. Tolkien, Lettres du Père Noël, Pocket, 2013.
5. Pierre Pevel, Le Paris des merveilles, Bragelonne, 2021.
6. Jennieke Cohen, Une dangereuse alliance, Pocket Jeunesse, 2021.



Sur le blog


En tout, en mai, nous avons publié 5 articles dont voici le récapitulatif :



Nos réseaux : 


N'oubliez pas, le blog est aussi sur : 




Nous vous souhaitons un bon mois de juillet :)

 

mercredi 30 juin 2021

Moi, Méduse







Auteur : Sylvie Baussier
Édition : Scrinéo
Genre : Jeunesse 
Pagination : 98 pages
Parution : Janvier 2021
Prix : 10,90







Résumé Découvrez la mythologie racontée par les monstres eux-mêmes !
Et si ce n’étaient pas eux les méchants ? Je suis Méduse, petite fille de Gaia, la Terre, et de Pontos, l’océan. Tout le monde vantait ma beauté exceptionnelle. Il me suffisait de regarder un homme pour qu’il soit attiré par moi. Mais aujourd’hui, mon regard transforme en pierre quiconque le croise et mon apparence est monstrueuse… Comment cela est-il arrivé ?

Avis : Tout d'abord, je voulais remercier Babelio et les éditions Scrinéo pour l'envoi de ce livre que j'ai reçu dans le cadre de la Masse Critique. Moi, Méduse, est un petit livre qui fait partie d'une collection qui permet de faire découvrir la mythologie grecque aux enfants. Malgré son côté jeunesse, ce livre est bien fait et complet. Ce que j'ai bien aimé, c'est de découvrir le mythe de Méduse du point de vue du monstre. Pour une fois, ce ne sont pas les héros qui sont mis en avant, mais les "méchants". C'est vraiment sympa pour une fois, d'avoir un autre point de vue sur une histoire très connue. 

Du coup, nous suivons Méduse, qui est loin du monstre sanguinaire habituellement dépeint. Méduse se révèle être touchante parce qu'elle n'aspire qu'à vivre une vie de jeune fille ordinaire, mais malheureusement pour elle, les dieux en ont décidé autrement. J'ai trouvé que notre héroïne était victime d'une terrible injustice et cela m'a vraiment brisé le cœur. Tout ce qui lui arrive est vraiment immonde. J'ai eu de la peine pour elle. J'ai également bien aimé découvrir les autres Gorgones, les Grées et Scylla, les sœurs de Méduse. Toutes ces femmes, sont des figures mythologiques très connues dont je sais peu de choses au final, donc j'ai bien aimé les retrouver dans ce livre. 

A travers cette revisite du mythe, l'autrice nous montre la place de la femme dans la société grecque. Je peux vous dire que je suis bien contente de ne pas avoir vécu à cette époque. Méduse se fait agresser par un dieu, et c'est elle qui se fait condamner parce qu'elle est une femme et qu'elle n'a aucun droit. Elle se fait également châtier parce qu'elle prend soin d'elle et qu'elle aime son apparence. Pour les grecs de l'époque, une femme n'a pas le droit de s'aimer alors qu'un homme peut tout se permettre. Je pense que les mythes permettent dans certains cas de dépeindre les pensées courantes de la société de l'époque. 

Pour conclure, Moi, Méduse est un petit livre sympa qui se lit très vite et permet de découvrir le mythe sous un autre point de vue. Méduse se révèle être touchante parce qu'elle vit des actes atroces, qui reflètent en partie la façon de penser des grecs de l'époque antique. Ce livre est une bonne initiation à la mythologie pour les enfants. En plus de cela, à la fin, il y a des explications intéressantes qui résument le mythe et un carnet de jeu pour les enfants. 


Ma note : 14/20

lundi 21 juin 2021

Livre à la plage challenge 2021


Hello, 

Aujourd'hui je vous retrouve afin de vous parler de la deuxième édition du challenge estival,  "Livre à la plage challenge", créé par Solivresse. Ce challenge se déroule du 21 juin au 31 août. Le but ? Se concocter une petite PAL bien sympa afin de passer un été riche en lecture. Sinon, il n'y a pas de règles particulières si ce n'est que le challenge se compose de 3 menus comportant chacun 3 sous catégories. Il faut que les livres sélectionnés rentrent dans ces catégories. En plus de cela, sur Instagram, Solivresse a mis en place un "bingo de l'été" dans lequel il faut faire différentes actions. Assez de bavardages, je vous présente ma PAL estivale. 



Menu 1 : L'été s'ra chaud 


Summer kills spring

(Science-fiction, fantasy, fantastique, post-apocalyptique)



Jaws

(Horreur, épouvante, thriller, policier, angoisse)


La fille-soleil 

(Lecture graphique)




Menu 2 : Les doigts de pieds en éventail


Seul sur le sable, les pieds dans l'eau

(Nostalgie, mélancolie, réflexion, rêve)



Camping Les flots bleus

(Classique, incontournable, historique)



He's her lobster

(Romance, famille, amis, secrets)




Menu 3 : Ocean Eyes


La baie de l'aquicorne

(Nature, écologie, animaux, légende, mythologie)



Moi ? Je suis malhonnête ! 

(Piraterie, voyage, aventure, périple, trahison)



Sous l'océan

(Jeunesse, feel good, cocooning )




Voilà pour ma PAL du challenge ! Même s'il n'y a pas beaucoup de livres pour deux mois et demi, je ne sais pas si j'arriverai à tout lire. L'été, je lis quand même moins que le reste de l'année. En plus de cela, la lecture de l'énorme pavé qu'est le tome 6 d'Outlander me prendra énormément de temps 😅
Ce qui est sûr, c'est que je lirai La chronique des Bridgerton (puisque c'est ma lecture en cours à l'heure où j'écris ses lignes), le tome 4 de L'école du bien et du mal, La guerre des Mus, Le Prince Cruel et bien sûr; le tome 6 d'Outlander. 


Bilan du Blossom Spring Challenge : Une fois n'est pas coutume, je n'ai pas réussi à lire tous les livres prévus de base 😅. J'ai lu 10/16 livres seulement parce qu'en cours de route, j'ai dû lire des livres qui n'étaient pas prévus... Au départ, je devais lire 12 livres et je pense que j'aurais pu y arriver si je n'avais pas dû rajouter certains livres. Malgré tout, j'ai eu des lectures sympas donc c'est le principal. 


Vous participez à un challenge de lecture cet été ?

lundi 14 juin 2021

Les enfants du chaos




Auteur : Ellie Gapr
Édition : Gulf Stream
Genre : Science-Fiction 
Pagination : 278 pages
Parution : Mai 2021
Prix : 17







Résumé : Sur la Terre décimée par les catastrophes climatiques, les enfants du don, capables de maîtriser les éléments naturels, sont objets d'espoir et de convoitise. Sevane, jeune rebelle à l'esprit libre, est prête à tout pour garder secrets les pouvoirs de sa sœur. À l'autre bout du monde, Lake, adolescent privilégié, accepte d'utiliser les siens pour gagner l'estime de son père. Et puis il y a Awa, la petite chuchoteuse. Les épreuves qu'elle traverse nourrissent une colère prête à s'embraser...

Avis : Tout d'abord, je tenais à remercier les éditions Gulf Stream pour l'envoi de ce livre. J'étais vraiment très curieuse de découvrir cet ouvrage mêlant un univers post-apocalyptique à des problèmes environnementaux. La fin du monde est proche, les éléments se déchaînent. Les ouragans se multiplient, la famine touche de plus en plus de monde. Certains enfants ont développé des dons leur permettant de contrôler les éléments. Ces enfants sont-ils la solution pour sauver le monde ?

Dans ce livre, il y a un gros point noir qui a été rédhibitoire pour moi ! (J'y vais cash dès le début, comme ça, vous savez à quoi vous attendre...). J'ai vraiment eu du mal avec les dialogues. L'autrice a pris le parti de retranscrire des expressions orales à l'écrit. Lors de ma lecture, j'ai donc eu le droit à une multitude de "c'que" "qu'tu" "j'veux" "d'ce" ou pire... "t'ruant" "c'gamin" "conv"nu". Franchement, je veux bien que l'autrice écrive comme ça pour symboliser un accent lorsqu'un personnage parle. Mais quand ce sont TOUS les personnages qui parlent de cette manière, c'est trop ! C'était vraiment horrible à lire ! Comme vous l'avez compris, je n'ai pas aimé les dialogues. A cause de ce style d'écriture, tout était très haché et peu évident à lire. Je peux donc vous dire que ces dialogues ont totalement gâché ma lecture. J'ai détesté ! C'est vraiment dommage parce qu'en dehors de ça, la plume de l'autrice est bien sympa avec sa petite touche de poésie. 

Hormis le point noir "dialogues", l'univers est intéressant, mais pas du tout exploité. L'autrice ne nous dit pas comment le monde est mort, ni d'où sortent les pouvoirs des enfants. Je pense que ces réponses auraient vraiment été utiles car sans elles, nous restons en surface sans vraiment comprendre les fondements de l'univers. Pour un univers de SFFF, ce genre de choses, c'est un peu la base. 

En ce qui concerne les personnages, j'ai trouvé qu'ils n'étaient pas assez creusés, si bien qu'il est vraiment difficile de les connaitre. Lake est sympa, mais un peu trop naïf à cause de son enfance privilégiée. Sevane pourrait être touchante, mais elle se révèle souvent agaçante. En revanche, Awa est une petite fille très touchante. Elle a eu une vie très difficile, très dure. Elle sait être forte malgré les épreuves de la vie. Ce qu'elle a pu traverser m'a bouleversée. Ce qui est bien, c'est de voir les liens entre les personnages se créer. On voit leurs destins se lier petit à petit et c'est intéressant. Les personnages quant à eux, ont du potentiel, mais ne sont absolument pas exploités. C'est dommage parce que Vicken et Emy avaient du potentiel.

Pour conclure, Les enfants du chaos est un livre avec du potentiel, mais très mal exploité. Certains points cruciaux, tels que les personnages ou l'univers auraient dû être plus creusés. Comme ils sont survolés, le livre manque un peu substance. Malgré tout, l'univers est plaisant, cette histoire de pouvoirs intéressante et les personnages sont globalement sympas. C'est ce qui sauve mon impression sur ce livre. Le gros point noir de ce livre, reste les dialogues, qui sont vraiment horribles à lire. Ils auront gâché ma lecture ! C'est dommage parce qu'il y avait un beau potentiel avec ce livre. Je tenais à souligner le beau travail éditorial de Gulf Stream car le livre est magnifique. La photo qui illustre cet article ne lui rend pas justice.  



Ma note : 13/20 

mardi 8 juin 2021

Bilan de saga #4 : Le diable vit à Notting Hill


Hello, 

Nous nous retrouvons aujourd'hui pour le quatrième numéro de notre série d'articles : Bilan de saga. Quand j'ai terminé une saga et publié toutes mes chroniques, je vous proposerai un petit bilan regroupant mes impressions sur la saga. Ce bilan sera découpé en trois parties. La première fera un bref résumé de l'histoire et mentionnera mes notes pour chaque tome. La deuxième partie présentera mon avis global pour la saga. La troisième partie sera composée de différents classements. Alors je sais que présenté comme ça, mon bilan ne fait pas très fun et très scolaire. Je vous rassure, nous sommes loin des dissertations ! 

Attention : risque de spoilers si vous ne connaissez pas la saga


Le diable vit à Notting Hill

Rachel Johnson 
3 tomes 
Publication : 2007 à 2018


Pour commencer, un petit récapitulatif afin de se remettre dans l'univers...




Claire et Mimi vivent à Notting Hill, un quartier cossu de Londres. Même si elles ont de l'argent, elles ne sont pas forcement heureuses. Claire rêverait d'être maman, mais n'y arrive pas. Mimi quant à elle, s'ennuie dans sa vie de mère de famille. Ce qui les font vibrer, ce sont les potins. Alors quand un riche homme d'affaire s'installe dans le quartier, les potins s'installent tout comme les intrigues amoureuses. 

Ma note : 14/20




Mimi et son mari Ralph ont vendu leur maison de Notting Hill afin de s'installer dans la campagne anglaise, loin des ragots de la capitale. Même à la campagne, les potins sont présents dans la gentry locale. Mimi qui s'ennuie loin de la ville, n'est pas au bout de ses surprises. 

Ma note : 16/20






Mimi et sa famille sont de retour à Notting Hill. Mimi se cherche, ne sait plus trop comment mener sa vie. Quand elle rencontre par hasard Farouche, une célèbre artiste, c'est le coup de foudre. Elle ne comprend pas trop ce qui lui arrive. Où la mènera cette dernière aventure ?

Ma note : 15/20





Qu'ai-je pensé de cette saga ?


Le diable vit à Notting Hill est une saga sympa avec une ambiance anglaise toute douce même si parfois, j'ai eu l'impression de lire "The Sun" où les potins vont bon train. Il y a un petit côté voyeurisme qui m'a plu. On voit l'envers du décor de Londres et plus particulièrement de la haute société londonienne. C'est intéressant de ne pas voir Londres à travers mon regard de touriste, mais à travers le regard de ses habitants. On ne va pas se mentir, cette saga n'a pas un univers à la Tolkien. C'est simple, juste ce qu'il faut pour passer un bon moment et en même temps, je n'en demandais pas plus. A travers ces romans, Rachel Johnson nous livre un récit de vie fortement ancré dans le quotidien. Nous suivons des hommes et des femmes dans leur vie, avec leurs bonheurs, leurs doutes et leurs échecs. Toutefois, je n'ai pas réussi à m'identifier aux personnages qu'ils sont riches, ont des préoccupations qui vont avec leur niveau de vie (niveau de vie que je n'ai pas même si je ne cracherais pas sur une maison à Notting Hill 😅). Ce qui est dommage, c'est qu'on reste un peu trop en surface que ce soit dans les événements ou au niveau des personnages qui ne sont pas assez creusés. Il y a également quelques longueurs, ce qui est dommage car les livres sont assez courts. Cette saga aura marqué mes vacances car j'aurais lu un tome par été. Une bonne saga chick-lit pour se détendre sans se prendre la tête au bord de la plage ou de la piscine. 



Le meilleur de la saga

Dans cette catégorie, retrouvez mes tops de la saga afin de conclure ce bilan en beauté.


Top 3 des tomes de la saga 



3- Le diable met le feu à Notting Hill

J'ai souvent du mal avec les derniers tomes des sagas... Ce sont souvent ceux que j'aime le moins. Encore une fois, ce fût le cas puisque le dernier tome est celui que j'ai le moins aimé. Même si c'est bien, il y a de la diversité avec une romance F/F, j'ai eu du mal avec le personnage de Farouche et en plus, cette romance n'est pas assez exploité. C'est dommage pour une fois qu'il y a un peu diversité. Mon avis


2- Le diable vit à Notting Hill

C'est le premier tome de la saga et j'ai beaucoup aimer passer du temps à Notting Hill dans une belle ambiance anglaise. Je suis fan de Londres donc j'étais ravie ! J'ai passé un bon moment à lire ce livre au bord de la piscine. Alors clairement, ce n'est pas de la grande littérature, mais j'ai pris plaisir à le lire. Mon avis


1- Le diable vit à la campagne

J'ai remarqué que mes tomes préférés sont souvent les tomes 2. Allez savoir pourquoi... J'ai bien aimé découvrir la campagne anglaise. Franchement, cette ambiance toute douce est clairement le point fort de la saga. J'ai trouvé les personnages plus attachants que dans les autres livres. Au final, j'ai bien aimer les voir évoluer et je n'avais pas trop envie de les quitter. Mon avis




Top 3 de mes personnages préférés 


3- Mirabel Fleming

Même si on ne voit pas assez Mirabel, la fille de Mimi, l'héroïne de la saga, j'ai bien accrochée avec elle. Dans le tome 1, elle peut paraître assez agaçante, mais finalement, elle se révèle être une ado touchante, qui fait face à des choix difficiles. 


2- Ralph Fleming

Ralph, le mari de Mimi, mériterait une médaille ! Franchement, sa femme lui en fait baver et il reste toujours positif et ne cesse de l'aimer malgré les coups bats qu'elle peut lui faire. A sa place, je n'aurais pas été aussi patiente. Rien que pour ça, il mérite d'être dans le top 3. 


1- Mimi Fleming

Mimi est l'héroïne de la saga. Elle est très souvent agaçante, elle prend beaucoup de mauvaises décisions, elle arbore une façade mondaine, mais derrière se cache de vraies blessures. Même si je ne l'aimais pas trop au début, je me suis bien attachée à elle finalement. 



Le personnage le plus touchant 


Pour moi, le personnage le plus touchant est sans surprise Mimi. Comme je le disais, j'ai eu du mal avec elle au début. Au fil des tomes, j'ai appris à la connaitre, à m'attacher à elle. Elle parait un peu hautaine, mais au final, c'est une femme blessée. Elle n'a pas confiance en elle, vit dans un mal-être constant. Quand on sait ce qu'elle ressent, son comportement parfois agaçant est plus ou moins excusé. 



La scène la plus marquante


La scène qui m'aura le plus marquée concerne bien évidemment la famille Fleming et notamment Ralph. Lors de cette scène, Ralph fait une annonce très importante à ses enfants. Une annonce qui risque de chambouler leurs vies. J'avais trouvé cette scène bien écrite et touchante. 




"Je suis presque reconnaissante de tous ces malheurs des derniers mois qui me permettent de profiter aujourd'hui du contraste entre le long et sombre hiver de l'âme et les hautes terres ensoleillées." Mimi


Ma note moyenne : 15,5/20 


Mes avis sur l'univers 
(cliquez sur les images)