lundi 25 mai 2020

Gardiens des cités perdues, tome 4 : Les Invisibles








Titre VO : Keepers of the lost cities, book 4 : Neverseen

Auteur : Shannon Messenger
Saga : Tome 4 
Édition : Lumen
Genre : Fantastique, jeunesse, fantasy
Pagination : 655 pages
Parution : Juin 2016
Prix : 15




Résumé : Finis les cours à Foxfire et les messages énigmatiques envoyés par le Cygne Noir, Sophie rejoint enfin la mystérieuse organisation clandestine qui lui a fait voir le jour ! Accompagnée de Fitz, Biana, Keefe et Dex, elle quitte les Cités perdues pour Florence, où se trouve le premier indice qui la mènera jusqu’au repaire du Cygne Noir. Là-bas, la jeune fille espère en apprendre plus sur elle-même, mais aussi sur les Invisibles, le groupe de rebelles qui cherche à déstabiliser le monde des elfes. Pour comprendre l’étrange épidémie qui décime les gnomes, préparer l’évasion de Prentice, prisonnier d’Exil, et affronter la menace grandissante que représentent les ogres, la jeune Télépathe va devoir s’appuyer sur ses camarades et se retenir de foncer tête baissée vers le danger ! D’autant que si de nouveaux alliés apparaissent, des traîtres sortent aussi de l’ombre…

Avis : Une fois n'est pas coutume, je me suis lancée dans Gardiens des cités perdues en LC avec Mathilde. Sophie et ses amis deviennent membres à part entière du Cygne Noir, la mystérieuse organisation clandestine. Ils doivent essayer d'en apprendre plus sur les Invisibles, les rebelles du monde elfique mais, ils doivent également arrêter la terrible épidémie qui décime les gnomes. Les jeunes elfes ont encore beaucoup de travail à effectuer pour sauver les cités perdues. 

C'est avec beaucoup d'impatience que je me suis lancée dans la lecture de ce quatrième tome. Dans ce nouveau volet des aventures de Sophie, l'intrigue s'épaissit, nous entrons directement dans le vif du sujet en découvrant les secrets elfiques. Il y a toujours beaucoup d'aventures si bien qu'on ne s'ennuie pas une seconde. Du coup, ce livre se lit très vite. Impossible de le lâcher. Dans ce quatrième tome, nous découvrons un univers encore plus riche, nous pouvons nous rendre compte du travail effectué par Shannon Messenger sur cette histoire. Elle ne laisse rien au hasard et nous fait découvrir par petite touche de quoi est capable son imagination. Si nous pouvons voyager aussi facilement vers les Cités perdues, c'est surtout grâce à la plume de l'autrice qui est pleine de magie. Ce que j'ai particulièrement apprécié dans ce tome, c'est de changer de contexte afin de découvrir d'autres lieux et peuples. J'ai adoré découvrir Alluveterre, le nouveau QG du Cygne Noir qui fait penser à une cabane dans les bois où il fait bon vivre. Nous découvrons enfin la célèbre école Exillium qui ne fait pas trop rêver mais où nos héros vont apprendre des choses extraordinaires. Nous découvrons aussi Ravagog, la cité des ogres et franchement, cette ville est impressionnante. On a pas trop envie d'y flâner parce que j'aurais trop peur d'y laisser ma peau. Nous découvrons aussi les gnomes, un peuple très proche de la nature qui communique avec l'environnement. J'ai beaucoup aimé les découvrir et suivre les raisonnements de la sage Calla. 

Ce quatrième tome n'échappe pas à la règle, les personnages sont toujours attachants. Sophie est toujours aussi forte mais, il faut qu'elle apprenne à plus faire confiance à ses amis afin de ne pas trop se charger. Keefe reste mon personnage préféré. Il est très attachant et drôle. Dans ce quatrième tome, nous découvrons une nouvelle facette de sa personnalité. Il est plus calme, plus renfermé et plus sensible. On sent qu'il n'a pas eu une enfance facile. Il a d'ailleurs réussi à me briser le cœur à la fin du livre. N'en déplaise à Mathilde, je veux voir Keefe et Sophie sortir ensemble. J'ai beaucoup aimé découvrir de nouveaux personnages tels que Tam et Linh qui sont des jumeaux exilés à cause de pouvoir prodigieux. Tam est farouche et Linh manque de confiance en elle mais, on sent qu'ils vont prendre une place importante dans l'histoire. Ce qui est bien dans ce tome, c'est que nous découvrons plus d'informations sur le Cygne Noir et sur les Invisibles. Nous en savons encore très peu alors j'ai hâte d'en découvrir plus sur ces organisations qui occupent une place centrale dans l'histoire. J'ai été très perturbée par les changements d'identité de certains personnages parce que je ne comprends pas comment ils peuvent vivre trois vies voire plus en même temps et surtout, je suis frustrée de ne pas connaitre leur véritable identité. J'ai passé des heures à réfléchir et je n'ai toujours pas de réponses donc j'espère en avoir sous peu.

Pour conclure, Les Invisibles est un tome que j'ai beaucoup apprécié. C'est surement mon préféré jusqu'à maintenant. J'ai beaucoup aimé découvrir d'autres territoires et d'autres peuples des cités perdues. J'ai adoré retrouver les personnages auxquels je me suis attachée et également en découvrir de nouveaux. En tout cas, ce tome a été éprouvant pour mes nerfs même si j'avais vu venir certains retournements. Beaucoup de questions restent sans réponses et j'ai toujours du mal à comprendre certaines choses donc j'ai hâte de lire le tome 5 afin d'en apprendre plus. 

PS : A l'heure où je poste cette chronique, j'ai lu également les tomes 5, 6 et 7. Oui je sais, je suis légèrement en retard 😅   

Ma note : 20/20 
 
"J'aimerais juste que tu me promettes de ne jamais baisser les bras. Quelles que soient les difficultés, aussi désespérée que te sembles la situation... surtout, n’abandonne jamais." Edaline

"Jeune pousse, vous luttez pour prendre racine parmi les rocs de notre monde. Vous risquez de causer quelques crevasses, mais c'est votre seul moyen pour vous fortifier." Calla 

"Ce que je m'efforce d'accepter, c'est que ce n'est pas grave d'être différent. Si on était tous pareils, on commettrait tous les mêmes erreurs. Au lieu de quoi, on fait tous face à des problèmes différents, et ce n'est pas si grave, parce qu'on est entourés d'amis prêts à nous épauler." Sophie



A voir dans le même univers

 
    
    



lundi 18 mai 2020

Percy Jackon, tome 3 : Le sort du Titan




Titre VO : Percy Jackson and the Olympians, book 3 : The Titan's Curse

Auteur : Rick Riordan
Saga : Tome 3
Édition : Albin Michel
Genre : Fantastique
Pagination : 356 pages
Parution : Février 2010
Prix : 13,50




Résumé : Les monstres sont toujours décidés à tuer les demi-dieux. Percy et ses amis Annabeth, Grover et Thalia se retrouvent face à un horrible manticore. Ils n'ont la vie sauve que grâce à l'intervention de la déesse Artémis et de ses Chasseresses. Mais, lorsque Annabeth puis Artémis disparaissent, une nouvelle quête semée d'embûches s'annonce : Percy devra plus que jamais se méfier des manipulations et des pièges de Cronos, le. Seigneur des Titans.

Avis : Percy Jackson est une saga que j'ai découvert tardivement mais qui a réussi à beaucoup me plaire grâce à sa revisite humoristique de la mythologie grecque. Après avoir échappé à la mort après ses dernières quêtes, Percy se lance dans une nouvelle aventure. Il doit retrouver Annabeth qui s'est fait kidnapper mais le chemin jusqu'à elle sera semé d'embûches. 

C'est avec plaisir que je me suis lancée dans ce livre afin de découvrir la suite des aventures de Percy Jackson. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il y a toujours autant d'actions. Le récit est rythmé si bien qu'on ne s'ennuie pas une seconde. La saga Percy Jackson, ce n'est pas que de l'action. C'est aussi beaucoup d'humour. Rick Riordan est vraiment très drôle et j'avoue avoir beaucoup rigolé à chaque fois. Ce style et le ton employé sont vraiment les petits plus de l'histoire. 

Avec ce troisième tome, nous rentrons vraiment au cœur de l'intrigue. Nous commençons à comprendre où veulent en venir les méchants et à qui Percy et ses amis peuvent faire confiance. Nous découvrons également de nombreux comme les Titans et notamment Atlas. Nous faisons la connaissance de nouveaux dieux tels Artémis, déesse de la chasse et de la lune qui reste assez énigmatique et aussi Apollon, le dieu du soleil et de la poésie qui m'a beaucoup plu. Il est vraiment très drôle. D'autres personnages font leur apparition comme Thalia dont nous avons beaucoup entendu parler dans les deux premiers tomes. Malheureusement, je l'ai trouvée un peu agaçante. Nous découvrons également deux personnages avec lesquels j'ai beaucoup accroché à savoir Bianca et Nico, deux demi-dieux un peu perdus. Nous faisons également la rencontre de Zoé, l'une des chasseresses d'Artémis qui, même si elle peut paraître froide et autoritaire se révèle touchante. Bien évidemment, j'ai adoré retrouver les personnages que nous suivons depuis le début et surtout Percy qui est toujours très attachant et courageux. Sur certaines choses, je suis très rationnelle et terre à terre alors, je ne vous cache pas que les relations familiales à l'Olympe m'ont grandement perturbées. Ce qui me pose problème, c'est que tous les personnages ou presque ont des liens de parenté et pourtant, on ne dirait pas. Cela m'a vraiment perturbée et paru incongru mais c'est un détail. 

Ce que j'apprécie particulièrement dans cette saga, c'est la revisite des mythes grecs dans le monde moderne. Rick Riordan se débrouille particulièrement bien pour allier antiquité et modernité. J'ai vraiment apprécié le mélange des deux. J'ai également appris beaucoup de choses et j'ai adoré ça ! L'auteur arrive à revisiter les mythes avec humour tout en donnant de vraies informations. 

Pour conclure, Le sort du Titan est un très bon tome, peut-être mon préféré jusqu'à maintenant. Il est fidèle au reste de la saga avec une bonne revisite des mythes, de l'action, de l'humour et des personnages attachants. Par contre, j'avais deviné beaucoup de choses et c'est dommage. 



Ma note : 19/20 


A voir aussi dans le même univers
 

dimanche 10 mai 2020

Captive, tome 1 : Les nuits de Shéhérazade




Titre VO : The Wrath and the Dawn

Auteur : Renée Ahdieh 
Saga : Tome 1
Édition : Hachette
Genre : Fantasy, conte
Pagination : 425 pages
Parution : Septembre 2015
Prix : 18,00 





Résumé : Même consciente du terrible sort qui l’attend, Shéhérazade se porte volontaire pour épouser le jeune calife Khalid Ibn al-Rashid. Même si elle sait qu’elle est promise à la mort au lendemain de ses noces, elle est prête à tout pour venger son amie Shiva, l’une de ses récentes épousées. Pour cela, elle doit d’abord gagner du temps, en narrant des contes à rallonge au calife. Chaque jour est une menace de mort et la jeune fille échappe plusieurs fois à l’exécution. À l’extérieur, les proches de Shéhérazade préparent le sauvetage de la jeune fille. Shéhérazade n’oublie pas qu’elle doit mettre au point une stratégie pour tuer celui qui est désormais son époux. Mais c’est sans compter l’amour qu’elle se met peu à peu à éprouver pour Khalid…

Avis : J'aime beaucoup les réécritures de contes, avec une réécriture des contes des Mille et une nuits, je sors un peu de mon registre habituel. J'aime beaucoup les ambiances orientales alors j'étais curieuse de découvrir Captive. Chaque jour, le calife du Khorassan prend une nouvelle épouse et chaque matin, il la fait assassiner. Mais, quand le calife assassine Shiva, la meilleure amie de Shéhérazade, cette dernière devient prête à tout pour se venger. Shéhérazade se porte alors volontaire pour épouser le calife afin de le tuer mais cette tâche va s'avérer plus compliquée que prévue. 

A travers Captive, Renée Ahdieh nous permet de découvrir un très bon univers. Comme je le disais, j'adore les ambiances orientales où l'univers est dépaysant. J'ai eu l'impression d'être au Moyen-Orient. Clairement cette ambiance est un point fort pour le livre. En plus de l'ambiance, nous entrons pleinement dans l'univers grâce au vocabulaire utilisé par l'autrice. Même si ses mots sont un peu compliqués à lire ou à retenir, Renée Ahdieh utilise des mots arabes pour ponctuer son récit, ce qui permet vraiment de s'immerger dans le Khorassan. C'était parfait ! Pour vraiment illustrer l'univers, il y a une carte au début du livre et, c'est toujours plaisant d'en avoir une, même si cette dernière ne sert pas trop dans le cas présent. 

Ce livre nous offre une alternance de points de vue, ce qui me plait beaucoup parce qu'on peut suivre l'histoire sous différents angles. Nous suivons l'histoire alternativement à travers les yeux de Shéhérazade notre héroïne, Khalid, le calife, Tariq, le fiancé de Shéhérazade et Jahandar, le père de notre héroïne. J'avoue avoir moins bien aimé les chapitres sur Tariq et Jahandar tout simplement parce qu'ils sont plus en marge de l'histoire. En ce qui concerne les personnages, j'ai adoré Shéhérazade qui est vraiment une femme badass. Elle a un courage sans failles, elle sait où elle va et elle est prête à tout pour obtenir ce qu'elle veut même si pour cela, elle doit jouer de son physique ou manipuler certaines personnes. Shéhérazade est surtout une femme courageuse à l'intelligence aiguisée. Je l'ai adoré ! Globalement, les autres personnages sont sympas et bien travaillés. Khalid, le calife a du potentiel. Je pense qu'il est indéniablement le personnage le plus complexe de l'histoire à cause de sa grande ambivalence. Il est tiraillé entre ses démons, sa conscience et ses obligations. Il est dommage qu'il soit encore trop mystérieux. J'ai également beaucoup aimé Jalal, le garde de Shéhérazade ainsi que Despina sa servante. Pour des personnages secondaires, ils ont beaucoup de relief et sont bien travaillés. Par contre, je n'ai pas compris grande chose à Jahandar qui est un peu bizarre. Il se retrouve à faire des choses étranges sans que j'arrive à comprendre pourquoi ni comment. 

Captive est vraiment une très belle réécriture que j'ai adorée. Renée Ahdieh a créé une très belle romance qui, même si elle est évidente, n'est pas aussi simple qu'il n'y parait à cause des réflexions et autres problèmes de nos personnages. En ce qui concerne l'histoire de ce livre en elle même, elle est bien, mais il ne se passe pas grand chose. Tout tourne autour de la romance si bien qu'il n'y a rien de surprenant dans les révélations finales. 

Pour conclure, Captive est une très bonne réécriture de l'histoire de Shéhérazade, conte des Mille et une nuits. L'univers oriental est fort bien fait, les personnages sont charismatiques et bien travaillés. En revanche, c'est dommage qu'il manque un peu d'actions et de révélations. Malgré tout, j'ai très envie de lire la suite pour avoir la fin des aventures de Shéhérazade. Je suis vraiment déçue que les éditions Hachette aient décidé de ne pas traduire la suite en VF. C'est le genre de chose qui a tendance à m'agacer. 


Ma note : 17/20 

"L'amour, c'est la vie. Le plus grand pouvoir qui existe au monde. Certains sont prêts à tout par amour, et arrivent souvent à réaliser l'impossible. Jamais je ne me moquerai de son pouvoir." Shéhérazade

"Quand j'étais petite et que je vivais encore à Thèbes, j'ai demandé à ma mère ce qu'étais le paradis. Voici quelle fut sa réponse : "C'est un cœur où l'amour s'est installé à demeure." Bien entendu, j'ai ensuite demandé ce qu'était l'enfer. Elle m'a regardée droit dans les yeux et a prononcé ces mots : "C'est un cœur déserté par l'amour..." Despina

"C'est un cadeau du destin que de trouver le grand et véritable amour. L'amour qui donne plus qu'il ne prend." Khalid

dimanche 3 mai 2020

Bilan du mois d'avril 2020


Coucou tout le monde,


Nous nous retrouvons aujourd'hui pour le bilan du mois d'avril. Comme tout le monde, je suis coincée chez moi. Mais pour moi, pas de chômage, je suis en télétravail. Le mois dernier, je vous disais que c'était bizarre de télétravailler mais finalement, ça se passe très bien. Je vais à mon rythme mais du coup, la reprise va être bizarre à mon avis. Je vais bien et mes proches aussi donc c'est le principal. J'espère que vous aussi, vous vous portez bien. En avril nous avons lu 7 livres soit deux de moins que le mois dernier. En tout, avec ces 7 livres, nous avons lu 2 545 pagesPassons en revue nos lectures du mois :


Aurélie


Pour commencer le mois d'avril, j'ai lu Le héros perdu, le premier tome des Héros de l'Olympe de Rick Riordan en LC avec les irremplaçables copines de lecture, Mathilde et Léna. Jason ne sait plus qui il est... Il se retrouve catapulter dans le monde des demi-dieux et la colonnie des Sangs-Mêles, en compagnie de Léo et Piper. Ensemble, ils doivent sauver Héra, la déesse disparue. 

J'ai beaucoup aimé la saga Percy Jackson pour sa revisite des mythes et l'humour de l'auteur. Retrouver le même univers fut un réel plaisir. En plus, on retrouve certains personnages de la première saga. Ici, l'action ne manque pas. Il me tarde de lire la suite !  


Ensuite, pour le HMSFFF j'ai lu L’île de l'oubli se rebelle, le tome 3 de la saga Les descendants de Melissa de la Cruz. Mal, Evie, Carlos et Jay, doivent une nouvelle fois se battre contre les méchants de l’île de l'Oubli. Le trident du roi Triton a passé la barrière qui isole l’île et Uma, fille d'Ursula compte bien mettre la main dessus. 

J'avais lu le deuxième tome il y a quelques mois. L'histoire étant fraîche dans ma tête, j'ai eu envie de me replonger dans cette histoire, le temps d'une lecture rapide. J'ai bien aimé retrouver l'univers qui réuni tous les personnages Disney que j'affectionne. L'idée de l'univers est vraiment bonne mais la fin, beaucoup trop rapide a gâché ma lecture. 


Puis, j'ai lu La confrérie de l'épée, le tome 2 de la saga Lord John de Diana Gabaldon. Dix-sept ans auparavant, le Duc de Pardloe est retrouvé mort à cause d'un scandale jacobite. D'un coup, resurgissent de mystérieuses lettres au sujet du duc. Lord John Grey va mener l'enquête sur la mort de son père afin de laver l'honneur des Grey. 

J'ai adoré retrouver l'univers de Diana Gabaldon et surtout Lord John qui est un personnage que j'adore. A travers ce livre, on apprend plus à le connaitre mais aussi, on découvre sa vision de certains événements d'Outlander. J'étais un peu triste de le quitter et il me tarde de retrouver Lord John. 


Pour terminer le mois d'avril, j'ai lu le premier tome de L'atelier des sorciers de Kamome Shirahama. Depuis toujours, Coco est fascinée par la magie. Elle rêve de devenir sorcière mais, elle n'a pas de dons. Alors, un jour, quand elle s'essaye à la magie grâce à un livre de sorts interdits, elle intéresse soudainement les sorciers. Elle devient alors apprentie sorcière. 

C'est le premier manga que je le lisais alors, j'avais un peu la pression surtout, que tout le monde avait adoré. Je ne vais pas vous le cacher mais j'ai trouvé les deux premiers chapitres un peu brouillon. Heureusement, la fin sauve l'histoire. 


Laure


  

En avril, j'ai lu un livre de moins qu'en mars. J'ai lu Eleanor & Park de Rainbow Rowell est j'ai bien aimé même si je n'en garderais pas un souvenir impérissable. Ensuite, j'ai lu le tome 1 d'En scène de Cuvie. J'ai adoré ce manga qui parle du monde de la danse. En plus, les thèmes qu'il aborde, étaient pile poil ceux que j'abordais dans mon dossier pour la fac. Une lecture venue au bon moment. Pour terminer le mois, j'ai lu Cinder, le premier tome de la saga des Chroniques lunaires de Marissa Meyer. Il était resté un moment dans ma PAL et au final, j'ai adoré l'histoire et l'univers. Je vais essayer de lire la suite rapidement. 


Just One



Un coup de cœur : La confrérie de l'épée de Diana Gabaldon

Un univers : L'univers mythologique de Rick Riordan

Un personnage : Lord John Grey

Un couple : Jason et Piper (Héros de l'Olympe) 

Une histoire :  L'histoire de Lord John qui aborde l'homosexualité au XVIIIe.

Une déception :  /

Une émotion : La peur ! 

Un futur époux :  Lord John (même si je ne pense qu'il sera intéressé 😅)



Book Haul

Même si nous sommes en confinement, nous avons quand même réussi à acheter deux livres dont un qui a déjà été lu. Au final, c'est seulement un petit +1 dans ma PAL. 


 

1- Diana Gabaldon, Lord John, tome 1 : La confrérie de l'épée, J'ai lu, 2019. 
2- Robin Hobb, L'assassin royal, tome 2 : L'assassin du roi, J'ai lu, 2018.


Sur le blog




En tout, en avril, nous avons publié 5 articles dont voici le récapitulatif :

Nos réseaux : 


N'oubliez pas, le blog est aussi sur : 




Nous vous souhaitons un bon mois de mai :)