dimanche 25 octobre 2020

Never Never, tome 2




Titre VO : Never Never, Book 2

Auteur : Colleen Hoover et Tarryn Fisher
Édition : Hugo Roman
Genre : Romance
Pagination : 150 pages
Parution : Décembre 2016
Prix : 9,95 





Résumé : Silas et Charlie sont toujours frappés par la même affliction : ils ont perdu tous leurs souvenirs.Ils en savent un peu plus sur eux-même mais ignorent encore la raison de leurs problèmes. Ils vont devoir continuer à enquêter sur leur passé, explorer chaque piste, chaque petit indice qu'ils ont laissé derrière eux. Il en va de leur avenir et peut-être de leur bonheur.

Avis : Le premier tome avait laissé toutes mes questions en suspens. Il était donc inévitable que je me lance dans ce deuxième tome. Ai-je eu les réponses à mes questions ? Charlie et Silas ont perdu la mémoire. Ils mènent l'enquête pour savoir comment ils ont pu tout oublier surtout pour comprendre quel est le lien qui les unit. 

Ce livre est court mais j'ai trouvé la mise en route vraiment longue pour un livre de cette taille. Les autrices ont failli me perdre dès le début. Malgré tout, on avance un peu plus dans l'histoire. On en apprend plus sur le passé de nos héros Charlie et Silas. On en apprend plus également sur les contentieux entre leurs familles, mais aussi sur leur histoire commune. C'est intéressant de savoir comment ils ont pu passer de l'amour à la haine. Reste à savoir quelle émotion prendra le dessus.

Colleen Hoover et Tarryn Fisher ont toujours un bon style d'écriture. J'avoue ne pas avoir réussi à différencier le style des deux autrices. Je n'ai vu aucune différence. Je ne sais pas si c'est une volonté d'uniformisation ou un effet de la traduction. En tout cas, elles ont créé un texte déroutant où le lecteur est autant dans le flou que les personnages, ce qui donne une impression un peu angoissante et déstabilisante. Grâce à cela, nous ressentons ce que peuvent ressentir les personnages. En tout cas, je suis curieuse de découvrir le fin mot de l'histoire.

J'ai adoré Silas qui est un garçon doux et attentionné. Il a tout du book boyfriend qui peut faire chavirer les cœurs. Charlie en revanche est agaçante et exaspérante. Je n'ai pas réussi à accrocher avec elle. En revanche, on sent que le lien entre nos deux personnages est très fort, qu'il y a un réel amour entre eux, un amour pour lequel il faut se battre. 

Pour conclure, ce tome 2 de Never Never me laisse un peu sur ma faim parce que je n'ai pas eu les réponses que j'attendais. Toutefois, l'enquête avance et j'ai apprécié en apprendre plus sur le passé de nos héros. J'espère que le tome 3 saura clore la saga avec les réponses que j'attends.

Ma note : 16/20 

"Jamais Jamais" 

"N'oubliez jamais ceux qui ont pavé la route devant vous. Ne cessez jamais d'améliorer le monde pour ceux qui l'habiteront après vous." Charlie


A retrouver dans le même univers 

dimanche 18 octobre 2020

Bridget Jones, tome 4 : Baby






Titre VO : Bridget Jones Baby

Auteur : Helen Fielding
Édition : J'ai lu
Genre : Chick-lit
Pagination : 214 pages
Parution : Mars 2018
Prix : 7,80 






Résumé : C'est le plus beau moment dans la vie d'une femme : être mère pour la première fois. Mais Bridget Jones n'est pas une femme tout à fait comme les autres! Lorsqu'elle apprend qu'elle est enceinte, elle hésite entre euphorie et désespoir : qui est le père de l'enfant? Telle est (entre autres) la question qui la taraude...

Avis : Je suis une grande fan de Bridget Jones, des livres bien sûr, mais surtout des films. Quand j'ai appris que ce tome 4 sortait, j'étais sceptique parce que selon moi, le tome 3 clôturait bien la saga. Quand j'ai su qu'au final, il était adapté du troisième film, j'étais encore plus sceptique malgré mon amour pour l'héroïne. Qu'en ai-je pensé ? Bridget Jones est enfin une femme épanouie et bien dans sa vie. Quand elle apprend qu'elle est enceinte, cette nouvelle la comble de joie à un détail près... Qui est le père du bébé ? 

Ce que j'ai aimé dans ce livre, c'est de retrouver Bridget, qui est, comme je le disais, une héroïne que j'adore. Même si elle a beaucoup évoluée depuis les débuts de la saga même si elle reste fidèle à elle-même. Elle est toujours maladroite, drôle, voire un peu nunuche, mais c'est cela qui la rend attachante. Dans le même temps, elle devient plus mature, ce qui la rend un peu différente. J'ai beaucoup aimé retrouver les célèbres Mark Darcy et Daniel Cleaver. Ce sont deux personnages totalement différents que j'ai beaucoup aimé. Mark est toujours aussi coincé, mais il arrive plus à lâcher prise. Daniel quant à lui n'a pas du tout évolué. Il est toujours ce séducteur invétéré. Globalement, les personnages sont toujours les mêmes et ça fait du bien de les retrouver tels que je les affectionne. Ce que j'aime le plus dans ces personnages, c'est que nous pouvons facilement nous identifier à eux à cause de leurs imperfections. Helen Fielding réussi le tour de force de faire une chouette histoire avec de "vrais" personnages qui ressemblent à monsieur et madame tout le monde.

En tout cas, ce livre se lit très vite. Ce tome ressemble moins à un journal intime que les autres tomes et c'est dommage parce que c'est qui fait la particularité de la saga. Ce quatrième tome, fait le lien avec le troisième film. Je ne sais pas trop lequel est apparu en premier, mais il me semble que c'est le film. Quoi qu'il en soit, ce livre est moins drôle que le film, mais aussi différent. Je dirais même que les deux n'ont pas grand chose en commun. J'irais même jusqu'à dire que Bridget Jones Baby est plus un tome 3 qu'un tome 4. Les événements se passent avant ceux du tome 3. Si vous voulez lire cette saga, je vous conseille de ne pas suivre l'ordre de publication des livres, mais de suivre leur ordre chronologique en les lisant dans cet ordre : tome 1, tome 2, tome 4, tome 3. Etant donné l'ordre de parution, on peut se demander si ce livre a une réelle utilité pour l'intrigue, car les trois premiers livres se suffisent à eux-mêmes. J'ai l'impression que Bridget Jones Baby a une visée plus marketing et financière qu'autre chose. 

Pour conclure, j'ai passé un bon moment en compagnie de Bridget. J'ai pris plaisir à retrouver des personnages qui ont marqué ma vie de lectrice. Bridget Jones restera une saga chère à mon cœur, mais ce quatrième tome, bien qu'il soit sympa à lire me laissera un peu dubitative. Je pense que c'est le tome de trop qui dessert un peu l'histoire pour favoriser le portefeuille de certains.


Ma note : 15/20


"Ne pas laisser un homme te dicter comment tu dois te sentir." Bridget Jones 

"Ce sont nos attentes qui nous perdent. A tous les coups. On voudrait toujours que ce soit comme ci ou comme ça. Le secret, c'est de faire avec ce qu'on a." Mr. Jones


A voir dans le même univers

 


Mon avis sur le film tiré du livre

jeudi 8 octobre 2020

Le Pacte d'Emma






Auteur : Nine Gorman
Saga : Tome 1
Édition : Albin Michel
Genre : Bit-lit
Pagination : 397 pages
Parution : Novembre 2017
Prix : 16,90 





Résumé : Je pensais qu'en me lançant dans ce pacte je risquait seulement ma vie, mais c'est ma raison qui est en train de s'envoler. Je l'ai embrassé, mais ce n'est pas ce qui est le plus déraisonnable. Ce qui l'est, c'est que j'ai aimé ça. 

Avis : Je lis très peu de bit-lit et j'avais envie d'en lire un peu et de lire des histoires de vampires. Alors, quand j'ai vu que Nine, que je suis depuis longtemps sur les réseaux sortait son premier livre, je n'ai pas hésité un seul instant à le lire. Emma vient d'arriver à New-York pour changer de vie avec son frère. Pour cela, elle postule chez Anderson Corp. Très vite, elle découvre le mystérieux Andrew, patron de l'entreprise, qu'elle avait rencontré quelques jours auparavant dans des circonstances sombres.

Ce livre commence tranquillement avec une mise en route un peu longue, mais très vite, il devient addictif si bien que je l'ai lu jusqu'au bout de la nuit. Il faut avouer que l'histoire n'est pas la plus originale, mais elle se lit bien. Si j'ai tant accroché, c'est justement parce que je lis très peu de romans avec des vampires et ça fait du bien. Certains comparent ce livre à Cinquante nuances de Grey mais personnellement, je trouve qu'on en est loin mais, forcement, il y a des similitudes avec Twilight et l'amour interdit. Je trouve qu'il s'agit plus d'une réécriture moderne de La Belle et la Bête même si ce livre n'est pas une vraie réécriture de contes (enfin, je crois). Malgré des similitudes ou un côté "déjà vu", Nine Gorman a écrit une histoire bien ficelée et bien menée. Elle sait où elle va. L'autrice arrive aussi très bien à nous faire ressentir les émotions des personnages et c'est toujours un plus dans une histoire. Même s'il y a de l'émotion et que tout est bien mené, Nine a un style sympa, mais encore hésitant ce qui est normal pour un premier roman. 

En ce qui concerne les personnages, je dois avouer qu'Emma est un peu énervante. Je n'ai pas réussi à accrocher avec elle parce qu'elle est trop agaçante par moment, à cause de ses réactions. En revanche, j'ai plus accroché avec Andrew, un personnage avec du relief, abîmé par la vie. Il faut dépasser les apparences pour vraiment réussir à le cerner et ça me plait. Pour moi, Andrew pourrait être un book boyfriend potentiel. Je suis curieuse d'en savoir plus sur lui. Je me demande comment un homme comme Andrew a pu tomber sous le charme d'Emma parce qu'ils n'ont rien en commun, mais après tout, l'amour n'a pas de frontières. 

Par contre, là où Nine Gorman est très forte, c'est qu'elle a créé un retournement de situation de malade que je n'avais pas du tout vu venir. Elle a réussi à me scotcher. Sans compter que la fin est très surprenante. Je ne m'y attendais absolument pas, ce qui est très rare. J'avais envie de lire la suite sur le champ, mais malheureusement, ce ne sera pas pour tout de suite. 

Pour conclure, vous l'aurez compris, Le Pacte d'Emma n'est pas le livre le plus original qu'il m'ait été donné de lire, mais, j'ai bien aimé découvrir la plume de Nine Gorman, une autrice qui sait tenir ses lecteurs en haleine et qui manie à la perfection le retournement de situation. 


Ma note : 17/20 

"Le suprême bonheur de la vie, c'est la conviction qu'on est aimé ; aimé pour soi-même, disons mieux, aimé malgré soi-même." Emma

"Je me demande si l'honnêteté vaut toujours mieux que le mensonge, si, à la clé, on doit faire souffrir des gens qu'on aime." Emma

vendredi 2 octobre 2020

Bilan du mois de septembre 2020



Coucou tout le monde,


Nous nous retrouvons aujourd'hui pour le bilan du mois de septembre. Comme l'été, le mois de septembre est passé très vite ! D'ailleurs, je dois être une des rares personnes sur la blogo à le penser mais je suis trop triste que l'été soit déjà terminé. J'aime trop l'été (mais pas la canicule) parce que c'est une saison où j'arrive vraiment à me détendre. J'adore passer mon temps au soleil, au bord de l'eau avec un livre. J'espère que vous sentez la nostalgie qui se cache entre ces lignes 😅 En septembre, le blog a également fêté ses 5 ans. Merci à vous de continuer à nous suivre depuis toutes ces années et de continuer à commenter nos articles. Vous êtes géniaux 😍. En septembre, nous avons lu 5 livres enfin j'ai lu 5 livres... Ma sœur se battant toujours avec sa panne de lecture, elle n'a pas terminé son livre commencé en août bien qu'elle apprécie sa lecture. En tout, avec ces 5 livres, nous avons lu 1 261 pages ce qui n'est pas énorme pour cinq livres mais dans le lot, il y avait de tout petits livres Passons en revue nos lectures du mois :


Aurélie 


Pour commencer le mois, j'ai lu Je suis fille de rage de Jean-Laurent Del Socorro pour le PLIB 2020. La Guerre de Sécession fait des ravages dans une Amérique divisée entre l'Union et la Confédération. Abraham Lincoln veut abolir l'esclavage même si pour cela, il doit raser le pays. Le spectre de la mort est là pour rappeler à Abraham à quel point cette guerre fait des dégâts. 

J'ai eu beaucoup de mal avec ce livre au début à cause des multiples points de vue qui ne sont pas forcement clairement énoncés si bien que j'étais perdue. Malgré tout, j'ai bien aimé ce livre poétique qui m'a appris beaucoup de choses sur la Guerre de Sécession. 


Ensuite, j'ai lu le tome 2 de 50 nuances de grecs de Jul et Charles Pépin. A travers cette BD, découvrez les mythes grecs à la sauce moderne avec en prime, de belles leçons de morale. 

J'ai lu cette BD de manière décousue en lisant quelques pages de temps à autre. J'ai donc mis un peu de temps pour lire les 66 pages. Les mythes ou personnages mythologiques sont présentés les uns après les autres avec une page de BD et ensuite une page explicative. Je trouve cette série de BD vraiment intéressante. Elle est drôle, moderne et instructive. Je le conseille à tous les fans de la mythologie grecque. 


Puis j'ai lu La cité des chimères de Vania Prates toujours dans le cadre du PLIB. Céleste n'a pas de Chi c'est à dire de nature profonde. Elle ne sait pas à quoi elle est destinée. A Lowndon Fields, un monde en reconstruction, tout le monde sait à quoi il est destiné. Alors quand Céleste se voit embarquer par Calissa, une parfaite un connu dans un complot contre l'Etat, elle va devoir aller à la rencontre de son destin. 

Grosse surprise avec ce livre ! Je ne pensais pas mais j'ai adoré. C'est même un petit coup de cœur. L'univers dystopique, est vraiment très bien construit. J'ai adoré Septentria qui est un lieu qui a réussi à me faire rêver. Il y a des rebondissements et personnages intéressant.  


Pour continuer, j'ai lu Le Monde de Narnia, tome 1 : Le neveu du magicien de C.S. Lewis pour le HMSFFF Challenge. Digory et Polly sont voisins, ils passent leurs après-midi à explorer leurs maisons. Un jour, ils trouvent un passage qui les mènent dans la pièce secrète de l'Oncle Andrew, un magicien. Ils se retrouvent alors propulsés à Narnia, un monde en pleine construction. 

Alors clairement, ce livre sert de prequel au 6 prochains tomes. Il nous permet de comprendre la découverte et la construction de Narnia. Les personnages principaux ne sont pas les mêmes que dans la suite. J'ai trouvé ce tome un peu long malgré le fait qu'il ne fasse que 112 pages. 
 

Pour terminer le mois de septembre, j'ai lu Le Monde de Narnia, tome 2 : Le lion, la Sorcière Blanche et l'armoire magique de C.S. Lewis. Afin d'éviter les bombardements de Londres pendant la guerre, Peter, Susan, Edmund et Lucy sont envoyés dans une grande maison à la campagne. Lors de leur exploration de la maison, ils découvrent une armoire magique qui les transporte jusqu'au monde magique de Narnia. 

Ce second tome n'a rien à voir avec le premier. Il y a plus de magie, on apprend plus à découvrir Narnia et surtout, les personnages sont plus attachants. J'ai bien aimé ce second tome, beaucoup plus que le premier et je pense enchaîner avec la suite. 


Just One



Un coup de cœur : La Cité des chimères 

Un univers : L'univers magique de La Cité des chimères (allez visiter Septentria)

Un personnage : Céleste qui est une fille qui se révèle au fil du livre

Un couple : Je n'ai pas croisé de couples dans mes lectures...

Une histoire :  L'histoire des Etats-Unis à travers Je suis fille de rage

Une déception :  /

Une émotion : La peur  

Un futur époux :  /



Book Haul 


Ce mois-ci encore, nous avons quelques livres à vous présenter dans le book haul. Personnellement, j'en ai acheté que deux (dont une version papier d'un livre que j'ai déjà lu). Ma sœur en a acheté sept dont une collection de superbes éditions de classiques qui a fait grand bruit. 


  

 1. Jojo Moyes, Avant toi, Milady, 2016. 
2. Holly Black, Le Peuple de l'Air, tome 1 : Le Prince Cruel, Rageot, 2020. 
3. Aurélie Valognes, Minute papillon !, Le livre de poche, 2018. 

 

4. Anna Todd, Spring Girls, Hugo Roman, 2017.
5. Tatiana de Rosnay, Son carnet rouge, Héloïse d'Ormesson, 2014.
6. Haruki Murakami, L'incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pèlerinage, 10/18, 2015.


  

7. Jane Austen, Orgueil et préjugés, Romans éternels, 2020.
8. Emily Bronte, Les Hauts de Hurlevent, Romans éternels, 2020. 
9. Louisa May Alcott, Les quatre filles du Docteur March, Romans éternels, 2020.



Sur le blog


En tout, en septembre, nous avons publié 4 articles dont voici le récapitulatif :

Nos réseaux : 


N'oubliez pas, le blog est aussi sur : 




Nous vous souhaitons un bon mois d'octobre :)