jeudi 16 juillet 2020

Un palais d'épines et de roses






Titre VO : A Court of Thorns and Roses

Auteur : Sarah J. Maas
Édition : La Martinière
Genre : Fantasy
Pagination : 524 pages
Parution : Février 2017
Prix : 18,90 




Résumé : En chassant dans les bois enneigés, Feyre voulait seulement nourrir sa famille. Mais elle a commis l'irréparable en tuant un Fae, et la voici emmenée de force à Prythian, royaume des immortels. Là-bas, pourtant, sa prison est un palais magnifique et son geôlier n'a rien d'un monstre. Tamlin, un Grand Seigneur Fae, la traite comme une princesse. Et pourquoi lui et sa cour se cachant-ils derrière des masques ? Et quel est ce mal qui ronge le royaume et risque de s'étendre à celui des mortels ? A l'évidence, Feyre n'est pas une simple prisonnière. Mais comment une jeune humaine d'origine aussi modeste pourrait-elle venir en aide à de si puissants seigneurs ?
Sa liberté, en tout cas, semble être à ce prix.

Avis : A la sortie VF de ce livre, je me suis jetée dessus. Une réécriture de la Belle et la Bête dans un univers très fantasy, je ne pouvais pas louper cela. Depuis la ruine de son père, Feyre et sa famille vivent dans un petit village sur l'île de Prythian. La famille Archeron étant très pauvre, Feyre est obligée de chasser pour subvenir aux besoins des siens. Un jour, d'une flèche, elle tue un loup. A cause de cela, elle va être emmenée sur les terres des immortels, à la Cour du Printemps où elle sera la prisonnière de Tamlin, Grand Seigneur Fae. 

Je le dis assez souvent mais je vais le redire quand même (au cas où vous ne l'auriez pas compris) ; j'adore les réécritures de contes alors j'étais vraiment curieuse de découvrir Un palais d'épines et de roses. Je deviens assez exigeante en la matière et je dois dire que j'ai été conquise par cette réécriture. Tous les codes du conte de base sont présents : une jeune fille pauvre vivant avec ses sœurs et son père, la jeune fille séquestrée par une bête brutale etc... Malgré cela, Sarah J. Maas réussit à s'éloigner du conte de base pour créer un monde unique. Dès les premières pages, l'autrice nous embarque dans un univers envoûtant malgré les nombreuses descriptions. Dans Un palais d'épines et de roses, nous sommes loin de l'univers des contes de fées. Dans ce livre, le monde est dur, tout n'est pas tout rose. La misère et la guerre font partie intégrante de Prythian, surtout du côté des mortels On sent qu'ils n'ont pas une vie facile depuis qu'ils sont séparés des immortels et de leurs prodigieux pouvoirs. L'univers mis en place par Sarah J. Maas est magique, captivant, envoûtant mais aussi sombre et dur. Le monde de Prythian est riche, mais je sens qu'il reste encore beaucoup de secrets à révéler. 

L'univers est enchanteur grâce à la plume poétique et recherchée de Sarah J. Maas. Dès les premières pages, j'ai tout de suite adhéré au style et à l'univers. Je savais que ce livre serait une super lecture. En plus de créer un univers envoûtant, Sarah J. Maas a construit des personnages très attachants. Feyre est une héroïne forte qui vit pour un monde meilleur et l'amour. Elle essaye de sortir les mortels de la misère en se battant pour eux lors de son immersion chez les immortels. Elle se bat pour l'amour, le vrai. Elle est prête à se sacrifier pour qu'il survive. J'ai bien aimé voir cet amour grandir et devenir très fort. Le lecteur s'attache facilement à Feyre parce qu'il est directement plongé dans sa tête grâce à un récit à la première personne du singulier. Toutefois, Feyre n'est pas sans défauts. Elle est bornée ce qui la rend parfois agaçante. Ce qui est bien, c'est que ce livre se divise en deux parties distinctes. Deux parties dans lesquelles Feyre évolue grandement. Elle gagne en assurance et en force. J'ai beaucoup aimé Tamlin qui est un homme protecteur, doux, passionné et courageux. Pour moi, c'est le book boyfriend par excellence. Amarantha est une méchante qu'on voit peu mais qui fait peur. Son aura angoissante plane sans arrêt sur l'histoire. Elle est vraiment horrible et certaines scènes sont à glacer le sang. Rhysand est un personnage très énigmatique, à la fois odieux et protecteur. Je suis curieuse d'en savoir plus sur lui. 

Pour conclure, Sarah J. Maas nous livre à travers Un palais d'épines et de roses, un univers envoûtant et des personnages attachants grâce à sa plume poétique. Une fois le livre commencé, il m'a été impossible de le lâcher. J'ai hâte de lire la suite afin de découvrir comment l'histoire évolue car la fin pourrait se suffire à elle-même. J'ai peur de lire le tome 2 et d'y découvrir une suite qui ne me plait pas. En tout cas, je suis triste de quitter l'univers et les personnages. En bref, je ne sais pas si j'ai réussi à vous le faire ressentir correctement mais ce livre est un gros coup de cœur.

Erratum : Je publie ma chronique tardivement mais j'ai déjà terminé la saga. N'allez pas vous méprendre, ma vision de Tamlin a changé depuis... Il est détestable. Je n'en dirais pas plus.  


Ma note : 20/20... Coup de ❤️


"Je t'aime avec tes épines et tout le reste." Tamlin

"Nous avons autant besoin d'espoir que de pain et de viande. Nous avons besoin d'espoir pour survivre." Mr. Archeron

"Ne regrettez jamais ce qui vous rend heureuse." Tamlin

"Réjouissez-vous de posséder ce coeur humain Feyre. Et plaigniez ceux qui ne ressentent rien." Rhysand




A voir dans le même univers

lundi 6 juillet 2020

Bilan du mois de juin 2020



Coucou tout le monde,


Nous nous retrouvons aujourd'hui pour le bilan du mois de juinJe ne sais pas pour vous mais pour moi, le mois de juin est passé à une vitesse folle ! Comme le reste de cette année 2020 soit dit en passant. Même si je prends mes précautions, j'ai recommencé à aller au bar, manger avec mes amis où encore aller à la piscine et ça fait du bien. J'ai l'impression que je vais malgré tout réussir à passer un bel été. En ce qui concerne la lecture, on sent que le déconfinement a fait son oeuvre... Nous avons largement moins lu en juin par rapport à mai mais ce n'est pas le plus important. En juin, nous avons lu 5 livres soit trois de moins que le mois dernier. En tout, avec ces 5 livres, nous avons lu 1 817 pagesPassons en revue nos lectures du mois :


Aurélie



Pour commencer le mois de juin, j'ai lu La malédiction de l'épouvanteur, le tome 2 de la saga L'épouvanteur de Joseph Delaney. Cela fait maintenant six mois que Tom est l'apprenti de l'épouvanteur. Cette fois, il se rendent à Priestown afin de vaincre le Fléau, la créature la plus maléfique du Comté. Mais, ils devront aussi prendre garde à l'Inquisiteur qui fois d'un mauvais œil leurs pratiques.

J'avais commencé cette saga il y a près de cinq ans et j'avais peur de me relancer dedans. Finalement, je suis plutôt contente d'avoir sauté le pas car je n'avais pas oublié grand chose et j'ai pris plaisir à retrouver Tom et toutes les créatures qui peuplent le Comté.  



Ensuite, j'ai relu Harry Potter et l'enfant maudit de J.K. Rowling (entre autres). Dix-neuf ans se sont écoulés depuis la bataille de Poudlard. Albus Severus Potter, le fils de Harry, rentre à Poudlard écrasé par le poids de l'héritage de son père. Il va tout faire pour s’émanciper quitte à réveiller les démons du passé.

J'avais gardé un bon souvenir de ma première lecture. Même si j'ai bien aimé replonger dans l'univers, j'ai trouvé que les dialogues et les personnages n'étaient pas aussi bien travaillés que dans la saga originale. Vous pouvez retrouver la chronique de ma première lecture : ici


Pour terminer le mois de juin, j'ai lu Frankly in love de David Yoon. Frank est un limbo, c'est à dire un américain d'origine coréenne. Ses parents veulent à tout prix qu'il se trouve une petite copine coréenne sauf qu'il est amoureux de Brit, une américaine pure souche. Joy, une autre limbo, ils vont faire semble de sortir ensemble afin de vivre leurs amours en toute liberté. 

J'ai adoré ce livre ! Le sujet principal est le racisme, le racisme ordinaire des parents de Frank. Mais David Yoon nous parle aussi de la quête identitaire d'un adolescent en pleine construction. Pour en savoir plus, je vous laisse lire ma chronique : ici



Laure

 

En juin, j'ai beaucoup moins lu que les mois précédents. J'ai lu La face cachée de Margo de John Green. Je n'avais pas beaucoup apprécié Le théorème des Katherine lu en mai. J'ai un peu plus apprécié La face cachée de Margo mais ce n'est pas non plus la lecture de l'année. Ensuite, j'ai lu Les femmes savantes de Molière que je n'avais pas encore lu. Cette pièce de théâtre était sympa. 


Just One



Un coup de cœur : Frankly in love 

Un univers : L'univers magique de Harry Potter

Un personnage : Frank (Frankly in love) et Scorpius Malefoy

Un couple : Joy et Frank (Frankly in love)

Une histoire :  L'histoire des parents Li (Frankly in love)

Une déception :  /

Une émotion : L'injustice

Un futur époux :  Frank (encore lui)



Book Haul 

Ce mois-ci est un petit mois en terme d'acquisitions (il fallait bien que ça arrive). Nous avons reçu un livre de la part de Babelio, nous en avons acheté un autre à sa sortie et nous avons trouvé deux livres en GF d'occasion étant presque introuvables en librairie et même sur internet. En tout, nous avons donc acheté quatre livres 
  

     


1. Marissa Meyer, Les chroniques lunaires, tome 2 : Scarlet, Pocket Jeunesse, 2013.
2. David Yoon, Frankly in love, Albin Michel, 2020.
3. Astrid Scholte, Four dead queens, Casterman, 2020. 
4. Rick Riordan, Héros de l'Olympe, tome 2 : Le fils de Neptune, Albin Michel, 2012.


Sur le blog


En tout, en mai, nous avons publié 5 articles dont voici le récapitulatif :

Nos réseaux : 


N'oubliez pas, le blog est aussi sur : 




Nous vous souhaitons un bon mois de juillet :)