dimanche 31 octobre 2021

900, l'intégrale


 



Auteur : Maëlle Poe
Édition : Hachette Roman
Genre : Science-fiction
Pagination : 586 pages
Parution : Septembre 2021
Prix : 18






Résumé : En 2020, une épidémie a ravagé le monde. Des hommes sont morts, des villes ont été détruites. Seuls mille nouveau-nés ont pu être sauvés. Cinq cents garçons et cinq cents filles, qui ont été élevés dans des orphelinats séparés. 900 est l'une de ces filles. Elle appartient à la génération réparatrice, celle qui créera le monde de demain. Un monde où les discriminations n'existent pas. Elle est le numéro 900 parmi ces mille enfants et pendant dix-sept ans, elle n'a vécu qu'avec des femmes. Dans un mois, les mille quitteront leurs orphelinats. Une nouvelle vie débutera. Avant de partir, il leur faut toutefois apprendre la vérité. Ils ne sont pas seuls.

Avis : Tout d'abord, je tenais à remercier les éditions Hachette Roman pour l'envoi de ce livre. 900 est une trilogie d'abord publiée en ebook, qui vient de sortir en version intégrale et en papier. En 2020, une pandémie frappe le monde entier. Seul 1000 bébés ont été sauvés afin de relancer la population. Le jour de leurs 17 ans, les 1000 ados élevés dans un orphelinat, vont être réinséré dans le monde. Tout ne se passera pas comme prévu puisque le monde qu'ils vont découvrir réserve bien des surprises.

Le premier tome est très introductif. Il ne se passe pas grand chose, mais il permet à l'univers de bien se poser. Malgré tout, à la fin, il y a quelques retournements qui donnent envie de lire la suite. C'est dans ce premier tome que j'ai découvert le style de l'autrice. J'ai trouvé que certaines phrases avaient une tournure étrange, ce qui m'a laissé perplexe. Est-ce à cause d'un problème de relecture ? Je ne sais pas trop. Ce qui m'a posé le plus de problème, ce sont les répétitions. L'autrice fait sans cesse répéter ou dire la même chose à ses personnages. Toutes les pages ou presque, les personnages répètent la même chose, ce qui est lourd. Au final, c'est agaçant de lire à tout bout de champ les mêmes pensées. Malgré cela, d'un côté le style d'écriture est parfois sympa, principalement parce que l'autrice arrive à transmette beaucoup d'émotions à ses lecteurs.

A partir du deuxième tome, la trame change puisqu'une alternance de points de vue se met en place. Dans le premier tome, nous avons uniquement le point de vue de 900, l'héroïne du livre. A partir du second opus se rajoute celui d'Ugo. J'ai bien aimé ce changement puisqu'il dynamise le récit. Dans le second tome, nous découvrons plus amplement l'univers. J'ai été également surprise parce que ce livre est bien plus qu'une histoire de pandémie. L'univers se révèle être original. Je ne m'attendais pas à un tel revirement de situation. Je n'en dirais pas plus afin de ne pas vous gâcher la surprise. 

Les personnages quant à eux sont attachants et en plus, ils évoluent beaucoup au fil de l'histoire. J'ai beaucoup aimé 900, 899, Ugo, Camélia, David et Simon. Ils sont attachants et ont noué une relation très forte. C'est vraiment beau de les voir évoluer tous ensemble, surtout qu'ils sont tous sympas. 900 est une héroïne qui se révèle courageuse et pleine de bonté alors qu'au départ, elle était très réservée. Au fil des pages, 900 devient une meneuse insoupçonnée. Ugo, Camélia, David et Simon sont des personnages torturés que j'ai bien aimé. Ugo, l'autre personnage dont nous avons le point de vue est sympathique. J'ai bien aimé le suivre. Ce qui est dommage, c'est que la romance tombe un peu comme un cheveux sur la soupe. Je n'ai pas trop compris comment elle arrive, si bien qu'au départ, elle n'a pas trop de sens. Dans sa saga, Maëlle Poe arrive à mettre en place un vrai méchant, ce qui rend plus crédible l'univers. Je ne peux pas citer son nom sans vous spoiler, mais sachez qu'il est ignoble, égoïste, dépourvu de compassion et fou. Il a tout du serial killer. Ce qui est dommage, c'est qu'il commet des actes monstrueux sans qu'on sache réellement le but de ses agissements. L'autrice donne un début de réponse sans aller au bout de sa pensée. 

Pour conclure, 900 est une trilogie dystopique intéressante, avec un univers qui se développe au fur et à mesure, se révélant plus travaillé et original que prévu. Les personnages sont attachants et évoluent beaucoup au fil de l'histoire. J'ai bien aimé suivre les aventures de nos héros. Ce qui est dommage, c'est que les tournures de phrase sont parfois bancales, sans oublier les trop nombreuses répétitions dans le texte. En tout cas, la fin rattrape le côté poussif du début. Les trente dernières pages sont remplies d'émotions. Mon coeur s'est brisé face à toute cette horreur. J'ai pleuré, versé des torrents de larmes, ce qui a permis de remonter mon impression générale sur ce livre. 


Ma note : 16/20 


"Finalement, peut-être est-ce ça, la folie ? L'absence d'émotions." 900

"Sans doute que ce qui fait la quiétude et la sérénité d'une nuit ce n'est pas un lit, quatre murs et un toit, mais bien des amis qui nous comprennent, qui nous entourent et nous protègent de par leur présence." 900

vendredi 22 octobre 2021

Bilan de saga #5 : Ne ramenez jamais une fille du futur chez vous


Hello, 

Nous nous retrouvons aujourd'hui pour le cinquième numéro de notre série d'articles : Bilan de saga. Quand j'ai terminé une saga et publié toutes mes chroniques, je vous proposerai un petit bilan regroupant mes impressions sur la saga. Ce bilan sera découpé en trois parties. La première fera un bref résumé de l'histoire et mentionnera mes notes pour chaque tome. La deuxième partie présentera mon avis global pour la saga. La troisième partie sera composée de différents classements. Alors je sais que présenté comme ça, mon bilan ne fait pas très fun et très scolaire. Je vous rassure, nous sommes loin des dissertations ! 

Attention : risque de spoilers si vous ne connaissez pas la saga


Ne ramenez jamais une fille du futur chez vous

Nathalie Stragier
3 tomes 
Publication : 2016 à 2017


Pour commencer, un petit récapitulatif afin de se remettre dans l'univers...


Andréa est une ado de 2020, tout ce qu'il y a de plus normale. Un jour, une fille bizarre arrive dans son lycée. Pénélope est une voyageuse temporelle et vient du futur. A son époque, il n'y a plus d'hommes. Ils sont tous morts dans une pandémie qui a débuté en 2020... Pénélope qui n'apprécie pas les hommes et qui découvre un monde qui lui est totalement étranger va contre toute attente, aider Andréa à sauver les hommes du monde. 

Ma note : 18/20


Après leurs aventures, Pénélope est retournée à son époque, mais elle ne se sent plus vraiment à sa place là-bas. Elle va alors réaliser l'interdit et tenter un ultime voyage temporel afin de retrouver sa meilleure amie Andréa et surtout, Pierrick, l'homme dont elle est tombée amoureuse. Mais tout ne se passe pas comme prévu... Andréa et Pénélope vont encore une fois avoir le destin de l'humanité entre leurs mains. 


 Ma note : 17/20


Depuis que Pierrick a disparu, Andréa n'a pas d'autre choix. Si elle veut retrouver son frère, elle va devoir apprendre à voyager dans le temps et se rendre dans le futur à l'époque de Pénélope. Il faut qu'elle retrouve son frère avant qu'il ne se fasse repérer dans une époque très dangereuse pour une homme. Pour mener à bien sa mission, elle va pouvoir compter sur Pénélope qui lui servira de guide. Mais qui sait, peut-être aura t-elle de nombreuses surprises. 


Ma note : 17/20




Qu'ai-je pensé de cette saga ?


Ne ramenez jamais une fille du futur chez vous est une saga qui change par rapport aux autres ouvrages Young adult. Cette saga est futuriste, mais réaliste. On découvre un monde qui pourrait être le notre, qui est le notre. La seule chose qui change, avec notre monde, c'est le voyage dans le temps. Grâce à cette faille temporelle, Nathalie Stragier dénonce les agissements de la société. L'autrice a vraiment essayé de faire passer un message féministe. En effet, elle a créé une société sans hommes, sans patriarcat, où les femmes dominent et sont l'égal des hommes. C'est plaisant de voir des femmes fortes, qui peuvent s'en sortir toutes seules sans l'aide d'un "preux chevalier". L'environnement est également au cœur du récit. En plus de créer une société matriarcale, Nathalie Stragier fait de cette nouvelle société, un monde respectueux de l'environnement. Imaginez un monde où nous pouvons nous baigner dans la Seine, où tout le monde roule à vélo et tous les êtres humains vivent sur un même pied d'égalité. C'est le monde que nous retrouvons dans cette saga. Il est certain que cet univers semble idéaliste voire utopiste, mais est-ce vraiment le cas ? Quoiqu'il en soit, tout le monde devrait lire cette saga afin de découvrir les messages qu'elle transmet. 

Ce qui m'a un peu dérangé, c'est que les deux premiers tomes ont une trame très semblable. Ils sont construits exactement sur le même modèle et j'ai trouvé cela un peu redondant. Heureusement, le tome 3 est construit d'une autre façon, ce qui a donné un second souffle à l'histoire. 

L'univers est bien construit et exploité. L'alternance présent et futur est bien faite. A travers les yeux de Pénélope, nous voyons notre présent différemment et à travers ceux d'Andréa, nous voyons les défauts d'un futur qui se veut idéaliste. J'ai trouvé que c'était vraiment bien de confronter ces deux visions. Tous les messages évoqués plus hauts, sont transmis par des personnages très attachants. J'ai beaucoup aimé Pénélope et Andréa qui se complètent par leurs différences. Même si les personnages masculins ne sont pas spécialement mis en avant, j'ai été touchée par la sensibilité de Tiago et Antares. 


Le meilleur de la saga

Dans cette catégorie, retrouvez mes tops de la saga afin de conclure ce bilan en beauté.


Top 3 des tomes de la saga 



3- Ne retournez jamais chez une fille du passé (tome 2)

Souvent, c'est le dernier tome que j'aime le moins, mais pour le coup, même si j'ai passé un bon moment de lecture, c'est le second tome que j'ai le moins apprécié. En fait, ce deuxième tome est celui que j'ai le moins aimé parce qu'il est trop redondant par rapport au premier tome. La trame est exactement la même, avec un retournement de situation similaire, au même moment de l'intrigue. Du coup, j'ai eu un impression de déjà qui m'a lassé. Mon avis


2- Ne dites jamais jamais (tome 3)

Ce dernier tome change totalement de trame par rapport aux autres, ce qui donne vraiment un vent de fraicheur et de renouveau pour terminer la saga. J'ai adoré découvrir le monde du futur, voir comment évolue cette société de femmes et dans quel monde elles vivent. J'ai vraiment aimé ce côté là, qui a apporté ce qu'il manquait au second tome. Mon avis 


1- Ne ramenez jamais une fille du futur chez vous (tome 1)

Mon tome préféré de la saga sera resté le premier. J'ai beaucoup aimé découvrir Pénélope et Andréa qui sont des héroïnes attachantes. Voir Pénélope découvrir notre monde était vraiment très drôle. Depuis, je ne vois plus les sèche-cheveux de la même façon 😅 Ce qui est intéressant, c'est que Pénélope met le doigts sur les problèmes de notre époque, ce qui permet de prendre réellement conscience de certaines choses. Mon avis



Top 3 de mes personnages préférés 



3- Antares

Et oui, même si cette saga est féministe, un garçon figure dans le top 3 de mes personnages favoris. J'ai beaucoup aimé ce jeune homme qui est dans un premier temps très mystérieux. Au fil des tomes, j'ai appris à le connaitre. Malgré un passé douloureux qui l'a rendu solitaire, il n'oublie pas d'aider son prochain, quitte à tout risquer. J'ai pris plaisir à le découvrir au fil des tomes. 


2- Pénélope

Jusqu'à présent, j'ai beaucoup parler de Pénélope et pourtant, ce n'est pas mon personnage favoris. J'ai bien aimé sa personnalité volontaire et sa force de caractère, même si parfois, j'ai eu du mal avec son côté un peu trop autoritaire. Même si elle vit une situation totalement délirante et qu'elle a peur, elle n'hésite pas à mettre ses appréhensions de côté pour sauver un monde qui n'est pas le sien. C'est ce qui fait d'elle une chic fille. 


1- Andréa

Mon personnage favoris de la saga n'est autre qu'Andréa, qui est une fille extraordinaire, parce qu'elle se bat sans relâche pour les siens et sauver un monde auquel, elle croit. Elle va prendre d'énormes risques pour ses idéaux. Au fil des pages, je l'ai vu grandir, pour devenir une jeune femme remarquable. 



Le personnage le plus touchant 


Pour moi, le personnage le plus touchant est Antares. Comme je le disais plus haut, il a un passé douloureux qui le fait souffrir en permanence. Il a vécu une enfance abominable et pourtant, il a réussi à devenir un homme bon. Son histoire restera gravée dans ma mémoire. 



La scène la plus marquante


Attention, ne lisez pas ce qui suit, si vous n'avez pas terminé le tome 2 ! 


La scène la plus marquante pour moi, est le départ de Pierrick pour le futur à la recherche de Pénélope. J'ai trouvé cette scène vraiment forte parce qu'elle montre le pouvoir de l'amour. Elle montre à quel point de sentiment peut nous faire, faire des choses incroyables. Au final, cette scène était surprenante et déchirante. 



"J'ai découvert que la peur se surmonte, que l'étranger n'est pas un ennemi, que la dissemblance est une richesse." Pénélope


Ma note moyenne : 17,5/20 


Mes avis sur l'univers 
(cliquez sur les images)


http://twogirlsandbooks.blogspot.fr/2017/02/ne-ramenez-jamais-une-fille-du-futur.html  http://twogirlsandbooks.blogspot.fr/2017/06/ne-ramenez-jamais-une-fille-du-futur.html

vendredi 15 octobre 2021

Le monde de Narnia, tome 1 : Le neveu du magicien





Titre VO : The Chronicles of Narnia, book 1: The Magician's Nephew

Auteur : C.S. Lewis
Édition : Gallimard
Genre : Fantastique, jeunesse, fantasy
Pagination : 112 pages
Parution : Janvier 2006
Prix : 22





Résumé : II était une fois, à Londres, la petite Polly qui vivait une vie tranquille, jusqu'au jour où elle rencontre son nouveau voisin, Digory. Hélas, Digory vit avec sa mère malade - son père est parti aux Indes et son vieil oncle est à moitié fou. Et s'il était plutôt magicien? II propose aux deux enfants d'essayer des bagues magiques qui doivent les transporter dans un monde inconnu. Projetés au milieu d'une merveilleuse forêt, les deux amis découvrent qu'en sautant dans chacune des mares de la forêt, ils atterrissent dans un monde différent. Malheureusement, tous les mondes ne sont pas heureux. Dans l'un d'entre eux ils trouvent une sorcière maléfique. Elle les suit dans le monde le plus enchanté qu'il leur est donné de découvrir: le monde de Narnia. C'est une terre entièrement neuve, un paradis qui naît sous leurs yeux: des animaux innocents apparaissent, des plantes délicieuses poussent, dont cet arbre magique, porteur d'un fruit qui pourra peut-être guérir la mère de Digory.

Avis : A la base, je voulais vous parler des deux premiers tomes dans un même article. Mais comme d'habitude, je parle trop alors ce sera un article par tome donc je m'excuse par avance pour le spam avec Narnia au cours des prochaines semaines 😅

Il y a quelques semaines, j'ai voulu découvrir Le monde de Narnia dont j'avais tant entendu parler. Quand j'étais petite, je n'ai jamais lu les livres ni vu les films. Comme il n'est jamais trop tard pour se lancer, c'est donc à 28 ans que j'ai voulu plonger dans ce monde enchanteur. Ai-je eu raison ? N'était-ce pas trop tard pour moi ? Digory et Polly sont voisins et amis. Un jour qu'ils jouent ensemble, ils entrent par mégarde dans le bureau de l'oncle Andrew, un apprenti magicien. Les enfants sont alors envoyés contre leur gré dans un monde magique et hostile sans possibilité de revenir chez eux. 

Ce livre ne date pas d'hier puisqu'il a près de 70 ans. Je trouve que cela se ressent à travers la narration, qui est, je trouve, typique de certains auteurs de l'époque. Cette remarque n'est en rien négative puisque Tolkien raconte ses histoires un peu de la même façon. C.S. Lewis nous narre l'histoire à la manière d'un conteur. Il inclut vraiment le lecteur dans l'histoire, comme s'il racontait une anecdote et je trouve ce style de narration vraiment sympa. Le neveu du magicien est un livre qui sert d'introduction à l'univers. L'auteur s'en sert pour mettre en place les éléments clé de son univers. Nous découvrons Jadis, qui deviendra la Sorcière Blanche, l'armoire magique des Pevensie, mais surtout Aslan, le lion lors de la création de Narnia. Je trouve que c'est vraiment original d'assister à la création d'un monde. L'auteur a fait le choix de partir d'une page blanche (puisqu'il n'y a absolument rien à Narnia au début), afin que les lecteurs puissent découvrir ce monde en même temps que les protagonistes et qu'ils puissent se l'approprier. Je pense que ce choix est une excellente idée ! Ce qui est dommage, c'est que même si la magie est présente, je m'attendais à mieux. Je pensais vraiment qu'il y aurait une magie spectaculaire, mais au final, il n'en ai rien. J'attendais une explosion de magie, un univers féerique qui n'est malheureusement pas vraiment arrivé. J'en attendais tellement que sur ce point, j'ai été vraiment déçue. 

En ce qui concerne les personnages, j'ai beaucoup aimé Digory et Polly qui sont des enfants attachants, enfin surtout Digory parce qu'il fait tout ce qu'il peut pour sauver sa maman. L'oncle Andrews quant à lui, est un personnage consternant. Il est méchant et pas très malin, si bien qu'il m'a fait pitié voire rire parfois, tellement sa bêtise est affligeante. Dans ce tome, Jadis la Sorcière Blanche est introduite. Nous pouvons découvrir son origine et ses motivations. Même si elle reste en partie effacée, je sens qu'elle a le potentiel d'une bonne méchante. 

Pour conclure, Le neveu du magicien est bon premier tome qui permet de comprendre comment s'est créé le monde de Narnia, en faisant office de préquel à la saga, du moins à l'intrigue principale. J'ai trouvé original de voir le monde se créer. Les personnages principaux sont attachants bien qu'on en sache peu sur eux. Il m'a manqué malgré tout beaucoup d'approfondissements au niveau de l'univers qui est vraiment trop lisse et en surface. Surtout, il manque beaucoup de magie, ce qui fait qu'il m'a manqué un peu d'émerveillement. Je n'en ai pas pris plein les mirettes comme je l'aurais souhaité. Même s'il ne fait que 115 pages, j'ai trouvé ce livre assez long. Malgré de gros points positifs, certaines impressions négatives sont restées imprégnées, ce qui lui vaut une impression finale en demi-teinte. 

Ma note : 14/20



lundi 11 octobre 2021

Les enchanteresses, tome 1 : Le grimoire volé







Auteur : Sophie Gliocas
Édition : Hachette Roman
Genre : Fantastique
Pagination : 394 pages
Parution : Septembre 2021
Prix : 18






Résumé : Imaginez pouvoir vous protéger de vos harceleurs. Imaginez pouvoir vous venger d’eux, sans avoir à bouger le petit doigt. Séduisant, n’est-ce pas ? C’est ce que pensaient Bleuenn, Flora et Lizig… du moins, jusqu’à ce que ça aille trop loin. En trouvant un grimoire dans la forêt de Brocéliande, ces trois filles que tout oppose n’auraient jamais pensé que ses incantations marcheraient vraiment. Et puis, leur vie a basculé et elles sont devenues des Enchanteresses…

Avis : Tout d'abord, je tenais à remercier les éditions Hachette Roman pour l'envoie de ce livre. J'étais vraiment curieuse de découvrir cette histoire mélangeant harcèlement scolaire, magie et Brocéliande. Bleuenn vient de quitter Paris pour vivre en Bretagne. Son entrée au lycée ne se passe pas comme prévue. Avec ses amies Flora et Lizig, elles trouvent un vieux grimoire magique. Elles vont s'en servir afin de se venger de leurs harceleurs. 

La mise en route de ce livre est un peu longue. J'ai trouvé qu'il y avait pas mal de longueurs au début, parce qu'il a fallu du temps pour plonger dans l'histoire magique. Une fois le côté magique de l'intrigue lancé, je me suis vraiment prise dans l'ambiance. C'est le genre d'histoire qui est parfaite à lire pour Halloween. Il y a une ambiance sombre, un peu glauque, avec des sorcières et des grimoires. En plus de cela, une partie de l'histoire se déroule dans la forêt de Brocéliande avec les légendes qui vont avec. L'univers et l'ambiance du livre sont clairement ce que j'ai préféré dans ma lecture. C'est vraiment le gros point fort du livre. L'histoire de magie avec les monstres et les petits pouvoirs sont bien amenés. L'idée de ce mélange est intéressante, même si elle manque de développement. 

En ce qui concerne les personnages, j'ai bien aimé Bleuenn, Flora et Lizig, qui sont des jeunes filles courageuses, traversant des épreuves difficiles. Leur amitié prend le temps de se construire et elle ne cesse de se renforcer au fil des pages. Ce qui est dommage, c'est qu'à trop vouloir cultiver le mystère, les personnages ne sont pas trop attachants. Nous n'apprenons pas grand chose sur eux, ce qui est regrettable car leur situation est censée nous toucher. Les filles sont victimes de harcèlement, mais au final, cette situation ne les rend pas touchantes. En ce qui concerne les camarades de classe des filles, j'en aurais secoué certains et claqué d'autres. Malo et Hoel sont sympas, mais ils sont lâches. Ils assistent à ce qu'il se passe sans rien faire, alors qu'ils pourraient changer la situation. En revanche, Antoine, Lucas et d'autres ont des comportements inexcusables si bien qu'ils méritent ce qui leur arrive (c'est moche, mais c'est vrai). 

A travers son histoire, Sophie Gliocas met en avant le harcèlement scolaire et ses méfaits. C'est bien d'avoir des livres qui abordent ce sujet. Toutefois, j'ai trouvé que le sujet est parfois mal abordé et mal traité. Flora, Bleuenn et surtout Lizig, vivent des événements traumatisants qui sont vécus avec trop de légèreté, presque comme ce qui leur arrive arrivait n'était pas si important. J'ai été vraiment perplexe face à cela. Ce qui m'a encore plus gênée, c'est qu'elles trouvent toujours des excuses à leurs harceleurs et finissent même par les protéger ou faire des activités avec eux alors qu'ils ne sont pas amis. 

Pour conclure, Les enchanteresses est un livre à la jolie couverture, qui renferme un univers avec une ambiance parfaite pour Halloween avec de la magie et une touche d'étrangeté. Les héroïnes sont sympas et nous font découvrir une belle amitié bien qu'ils restent trop mystérieux. C'est bien de voir un livre qui parle de harcèlement scolaire. C'est juste dommage que le sujet soit parfois traité d'une manière un peu bancale. 


Ma note : 15/20

lundi 4 octobre 2021

Bilan du mois de septembre 2021



Coucou tout le monde,


Nous nous retrouvons aujourd'hui pour le bilan du mois de septembre. En septembre, le mois a été plus calme tant au niveau du boulot que des sorties (si on excepte les 10 derniers jours). Ce mois-ci j'ai fait une partie de ma formation d'intégration à la fonction publique. En gros, pendant trois jours, on m'a donné les clefs pour devenir une bonne fonctionnaire 😂 et aussi pour comprendre comment avancer dans ma carrière (ce qui est quand même mieux). Comme le formateur de la première partie n'est pas venu sans raison, il me reste encore deux jours de formation à faire. J'espère qu'ils vont trouver une solution sinon, ma titularisation sera repoussée alors que ce n'est pas de ma faute si le formateur n'est pas venu 😑. Sinon, le blog a soufflé sa 6ème bougie 😍 Je n'en reviens toujours pas ! Cela fait six ans que le blog fait partie de ma vie et je prends toujours autant de plaisir à le faire vivre. Merci à vous, mes fidèles lectrices et celles qui viennent de manière plus ponctuelle de me suivre avec autant d'assiduité 🥰

Côté lecture, j'ai retrouvé mon rythme de croisière... J'avais commencé sur les chapeaux de roue et au final, j'ai baissé un peu de régime sur la fin du mois. Mais bon, j'ai fait de très belles lectures donc je suis ravie. En septembre, nous avons lu 3 livres. En tout, avec ces 3 livres, nous avons lu 1 393 pages. Passons en revue nos lectures du mois :



Point film

Avant d'entrer dans le vif du sujet, je voulais vous faire un petit point film. En septembre, pour la première fois depuis au moins 1 an et demi, je suis retournée au cinéma ! Franchement, ça fait un bien fou de retourner dans les salles obscures 🤩 Je suis allée voir Shang-Chi, le dernier Marvel en date et l'incontournable Dune. Je suis allée voir Shang-Chi en ayant peur de voir ce qu'allait donner la phase IV de l'univers Marvel. Je n'étais franchement pas rassurée de suivre d'autres personnages à la place de nos héros habituels et surtout, j'avais peur de voir la tournure qu'allait prendre l'intrigue après Endgame. Au final, plus de peur que de mal puisque j'ai adoré Shang-Chi ! Ce film est très bien mené, l'intrigue est intéressante. Les codes des Marvel sont là tout en laissant place à un nouvel univers. J'ai beaucoup aimé le pays mystique de Ta-Lo. Les personnages sont vraiment sympas. Comme d'habitude avec cette franchise, j'ai bien rigolé. 



Ca faisait un moment que j'entendais parler de Dune, alors je suis allée le voir le jour de sa sortie. Je ne regrette rien ! J'ai passé vraiment un super moment. Je crois que tout est parfait dans ce film. Que ce soit, le casting, le jeu d'acteur, l'image ou la BO. L'intrigue est vraiment incroyable. J'ai adoré l'univers avec les vers des sables, l'épice, les complots, etc... J'espère vraiment qu'une suite sera tournée. En attendant, je vais sûrement lire les livres afin de mieux comprendre l'univers. Je vais m'arrêter là, parce que ce point film est déjà bien trop long 😅




Côté lecture : Aurélie



C'est non sans pression que j'ai commencé le mois avec le célèbre Prince Cruel de Holly Black. Jude, une jeune mortelle a grandit à Terrafae, entourée de dangereux fae. A chaque instant, elle risque sa vie dans ce monde. La pire menace pour elle reste Cardan, prince des fae, qui est bien décidé à faire de sa vie un enfer pour le simple fait qu'elle est née mortelle. 

J'avais vraiment la pression avant de commencer ce livre. J'avais peur de ne pas aimer. Au final, c'est un petit coup de cœur ! J'ai vraiment aimé l'univers qui sort de l'univers avec des êtres que nous voyons peu. J'ai beaucoup aimé les personnages, surtout Jude, qui a réussi à me toucher. J'ai tellement aimé, que j'ai enchainé avec la suite. 


Comme prévu, j'ai enchainé avec Le roi maléfique, la suite du Prince Cruel de Holly Black. Cette fois, je ne vais pas improviser de résumé sinon, ça risquerait de vous spoiler l'intrigue du tome 1. 

Même si j'ai trouvé ce deuxième tome un peu plus long que le premier, j'ai adoré ! L'intrigue prend une autre tournure et les personnages évoluent beaucoup. J'ai bien aimé découvrir une autre facette de l'univers avec le monde sous-marin. Jude évolue beaucoup, elle a gagné en maturité. Celui qui a le plus changé reste Cardan, qui est un garçon étonnant.


Pour terminer le mois de septembre, j'ai lu le tome 1 des Enchanteresses de Sophie Gliocas. Bleuenn vient de déménager en Bretagne. Sa rentrée au lycée ne se passe pas comme prévue. Heureusement, elle peut compter sur ses amies Flora et Lizig. La bande d'amies se fait harceler par d'autres lycéens. Afin de se venger, elles sont jeter des sortilèges trouvés dans un vieux grimoire abandonné. 

J'ai beaucoup aimé l'ambiance de ce livre avec la magie, les vieux grimoires et un côté un peu sombre et glauque. Une ambiance parfaite pour Halloween. Les personnages sont sympas, mais je ne me suis pas attachée à eux plus que ça. C'est bien de parler du harcèlement scolaire.




Just One



Un coup de cœur : Le Prince Cruel 👑

Un univers : L'univers plein de créatures fantastiques du Prince Cruel 🧝‍♂️

Un lieu : Terrafae, un monde cruel qui fait rêver 

Un personnage : Jude, une héroïne qui révèle des talents insoupçonnés (Le Prince Cruel)

Un couple : Jude et Cardan 🤞

Une histoire : L'histoire pleine de rebondissements de la vie de Jude (Le Prince Cruel)

Une déception :  /

Une émotion : Le courage 💪

Un futur époux :  Cardan (Le Prince Cruel) 👑





Book Haul


Aïe... Je pensais vraiment avoir été raisonnable, mais ce n'est pas trop le cas. Bien que la grandeur de ce book haul ne soit pas entièrement de ma faute 😅 J'ai reçu trois livres de la part des éditions Hachette Roman (j'ai juste demandé les livres donc pas vu pas pris 😂), ma soeur m'a ramené un livre de son boulot et, j'ai acheté trois livres (bon là ok, c'est de ma faute 🙄... Mais bon, j'en ai acheté un à Noz donc vraiment pas cher). Sept livres sont venus agrandir ma PAL, mais j'en ai déjà lu deux donc c'est pas mal 😁. Je vais m'arrêter ici parce que je commence à trop me justifier, ce qui fait que je parle trop 😅

 
 

1. Sophie Gliocas, Les Enchanteresses, tome 1 : Le grimoire volé, Hachette Roman, 2021.
2. Vivi Greene, Sing !, Hugo Roman, 2016.
3. Maëlle Poe, 900 intégrale, Hachette Roman, 2021.
4. Holly Black, Le peuple de l'air, tome 2 : Le roi maléfique, Rageot, 2021.

 

5. Laia Lopez et Alena Pons, Royalty witches, tome 1 : L'essence de l'aurore, Hachette Roman, 2021.
6. Jay Kristoff, Nevernight, tome 2 : Les grands jeux, De Saxus, 2021.
7. Sara Wolf, Donne-moi ton coeur, tome 1, Pocket Jeunesse, 2021.

 

Sur le blog


En tout, en septembre, nous avons publié 5 articles dont voici le récapitulatif :



Nos réseaux : 


N'oubliez pas, le blog est aussi sur : 




Nous vous souhaitons un bon mois d'octobre :)